Alice au Pays des Zombies de Gena Showalter

Chroniques de Zombieland, Tome 1

Résumé : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Notre avis : Je m’attendais vraiment à retrouver l’univers d’Alice au Pays des Merveilles en commençant ce livre et c’est vrai que j’ai été surprise que ça ne soit pas vraiment le cas. Cela ne m’a en aucunement freinée dans l’histoire mais je ne m’attendais pas à ça. Ce livre est très loin des idées que j’avais mais c’était une très jolie découverte. Et même si l’histoire est très différente de celle que l’on prend comme exemple, on a de nombreux rappels et détails nous faisant penser à l’Alice que nous connaissons tous.

Alice Bell est une jeune fille comme les autres, avec des parents et surtout un père assez particulier. En effet, ce dernier est persuadé qu’il existe des monstres dehors, n’attendant que de les attaquer et il empêche quiconque de sa famille de sortir la nuit de peur de les confronter. Mais notre héroïne ne prend rien de tout cela au sérieux et en veut à ses parents pour la vie qu’elle mène. Tout va cependant changer le jour de son anniversaire quand sa petite sœur Emma, supplie Alice pour que toute la famille aille la voir assister à son récital le soir même. Mais au retour, alors que tout se passait pour le mieux, la voiture dans laquelle ils étaient est attaquée et notre jeune fille est la seule survivante de ce terrible massacre. Elle se retrouve donc à vivre pleine de regret et de culpabilité dans la maison de ses grands-parents, essayant de reprendre une vie normale comme elle le peut. Elle rencontrera alors des personnes très intéressantes, de nouveaux amis mais aussi un certain garçon dont tout le monde a peur. Un garçon contre qui tout le monde la met en garde mais dont elle ne peut résister. Surtout avec ces flashs qu’elle a chaque jour dès qu’elle croise son regard.

J’ai pris énormément de plaisir à suivre Alice dans ce roman. Elle se pose beaucoup de questions et ne se laisse pas manipuler par quiconque. Elle tombe très vite sous le charme de Cole mais reste méfiante quoi qu’il se passe. Elle est forte et courageuse, mais est tout de même fragile. Alice essaie de garder la tête haute et de garder son sang-froid, ce qui est assez impressionnant quand on voit les situations dans lesquelles elle arrive à se mettre. J’ai été très curieuse tout au long de l’histoire de comprendre ce qu’il se passait avec elle et quels étaient ses dons. On est aussi tout de suite intrigué par Cole. Dès le début on sait que tout le monde a peur de lui et qu’il trempe dans quelque chose de louche mais on ne sait pas vraiment quoi. Bien sûr, on l’apprendra au cours des chapitres et ces révélations changeront pour toujours la vie d’Alice. J’ai adoré ce personnage, et je crois qu’on ne peut que l’aimer. Il est doux, attentif, effrayant en même temps et déterminé à faire ce qu’il croit être juste. Kat était aussi un vent de fraicheur tout au long du roman, elle est très différente de notre héroïne, mais est pleine d’humour et de désinvolture. Et plus que ça, elle fera tout pour aider son amie, même si elle lui garde des secrets.

C’était vraiment un très bon roman et je suis vraiment surprise par l’attachement que j’ai eu tout au long de l’histoire. L’auteure nous présente une très jolie histoire pleine de sensibilité et j’attendais toujours avec impatience d’en savoir plus. L’intrigue est elle-même excellente et c’était très intéressant d’en apprendre toujours plus. Beaucoup d’événements s’amorcent dans ce romain et j’ai vraiment hâte d’avoir l’occasion de lire le prochain. Une très bonne découverte.

4

mellianefini

Gena Showalter est une de mes auteures préférées et c’est toujours un plaisir pour moi de lire ses romans. Et comme depuis quelques temps je m’intéresse beaucoup à tout ce qui touche aux zombies, j’étais donc très curieuse de découvrir ce qu’elle nous avait concocté concernant ces créatures. Je dois dire que dès le départ j’ai été très surprise car le titre m’avait induite en erreur. A vrai dire, comme beaucoup de gens, je m’attendais à une sorte d’adaptation moderne d’Alice au pays des merveilles à la sauce zombie mais il n’en est rien, du moins, pas vraiment. Certes il y a quelques petits clins d’œil ici et là qui rappellent le célèbre roman de Lewis Caroll mais les similitudes s’arrêtent là. Ne vous attendez pas à rencontrer un Chapelier fou ou encore l’équivalent de la méchante Reine de Cœur !

Une fois la surprise passée, je me suis très vite plongée dans l’histoire. Alice Bell (ou Ali) a perdu pratiquement toute sa famille la nuit de son seizième anniversaire. Suite à cette perte tragique, elle est contrainte de vivre chez ses grands-parents et de changer de lycée. C’est dans ce nouvel établissement qu’elle rencontre le très mystérieux Cole et sa bande. A la fois intimidant et sexy, Ali ne peut s’empêcher d’être attirée par ce jeune homme, d’autant plus qu’une étrange connexion semble exister entre eux.

Bon, résumé ainsi, on pourrait croire que ce livre ressemble à de nombreux autres romans Young Adult mais ce serait commettre là une énorme erreur. Alice au pays des zombies se démarque des autres romans du même genre par bien des aspects, notamment la façon qu’a l’auteure de décrire les zombies. En effet, les zombies sont ici des créatures invisibles qui une fois la nuit tombée viennent dévorer les vivants. La plupart des humains ne peuvent ni les voir, ni les toucher. Seule une poignée de personnes y parviennent et eux seuls sont capables de les combattre. J’ai trouvé cette idée à la fois géniale et très originale. Ça change vraiment de tout ce que j’ai pu lire ou voir sur les zombies jusqu’à présent.

Je me suis tout de suite attachée à Ali qui m’a semblé plus mâture que les autres héroïnes de son âge. Têtue et de nature très curieuse, elle m’a vraiment beaucoup plu. Ali a été le témoin de choses horribles et s’est retrouvée orpheline du jour au lendemain. Cela a été terrible de voir tout ce par quoi elle a dû passer. Certains passages sont assez poignants. Qui plus est, elle est en proie à un terrible sentiment de culpabilité : elle s’en veut terriblement de ne pas avoir écouté ses parents et de toujours avoir pris son père pour un fou. La douleur causée par la perte de ses parents et de sa petite sœur est telle qu’on ne peut rester indifférent et éliminer les zombies est devenu pour elle son unique but dans la vie, un moyen de se racheter. C’est une héroïne, fascinante, forte et fragile à la fois, avec une très forte personnalité.

Sa rencontre avec Cole Holland, le bad boy du lycée est assez explosive mais l’attirance qu’il y a entre eux est si forte, notamment au moment où les visions apparaissent, au point qu’il leur sera impossible de l’ignorer. J’ai également beaucoup aimé Kat, la meilleure amie d’Ali : bavarde, narcissique et pétillante, elle est un véritable rayon de soleil à elle toute seule. Les autres membres de la bande de Cole, que ce soit Frosty, Bronx, Mackenzie ou encore Trina, sont tous aussi intéressants les uns que les autres. Justin et sa sœur m’ont beaucoup intrigué aussi et je me demande si on en saura plus sur eux dans les prochains tomes.

L’histoire est vraiment captivante, surtout dans la deuxième moitié du roman. Gena Showalter a parfaitement su renouveler le mythe du zombie en apportant sa petite touche personnelle et le résultat est plutôt réussi. Le style est fluide et c’est avec délectation qu’on découvre en même temps qu’Ali ce nouveau monde qui se superpose au nôtre. J’ai adoré suivre cette lutte du Bien contre le Mal. Un combat qui d’ailleurs ne se fera pas sans douleur.

C’est donc un très bon début de série YA avec quelques moments poignants, de l’humour, des scènes de la vie au lycée mais aussi beaucoup d’action et de rebondissements. On se pose tout de même quelques questions notamment en ce qui concerne les capacités d’Ali mais aussi au sujet des Antirads. Une fois de plus, j’ai été emportée par l’univers de Gena Showalter et je suis vraiment curieuse de découvrir ce qu’il adviendra de ce groupe d’ados par la suite.

4mon pseudo

16 thoughts on “Alice au Pays des Zombies de Gena Showalter

  1. Il me le faut vraiment, ce livre ^^ Il est dans ma wishlist depuis la VO mais maintenant qu’il est sorti en France j’ai encore plus de raisons de me laisser tenter ! Il a l’air vraiment génial, et ton avis me tente encore plus :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.