This Is Now de Maggie Gilbert (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Sœur de voleurs de voitures, ex-petite amie d’un dealer de drogue, déscolarisée, sans espoir et loser – Jess est sur le bas-côté, à se regarder rater sa vie. Ses rêves d’études universitaires s’estompent rapidement, tandis que les gens dans sa vie se battent pour la confiner à ce qu’ils attendent d’elle.

Puis elle rencontre Sébastien, un talentueux violoncelliste, qui mène une vie toute différente de la sienne. Sébastien est propre, fort et talentueux. Il l’aime et la respecte, mais lui aussi a des attentes. Sébastien semble penser qu’elle peut tout faire, et Jess, en dépit de ses peurs et des secrets qu’elle cache, commence à le croire.

Mais juste quand Jess ose espérer, les secrets de son passé et les mensonges de son présent la rattrapent. Tout semble perdu et elle doit faire un choix. Entre le passé et le futur. Entre la maison et l’espoir. Entre maintenant ou jamais. Et c’est maintenant.

Avis : This is now est une romance New Adult qui a su me plaire parce qu’elle est différente des romances NA typiques. C’est dû en particulier aux personnages qui ne ressemblent pas du tout à ceux qu’on trouve habituellement dans ce genre de livres. Jess a une mère alcoolique, deux frères qui vivent de la revente de voitures volées et un petit ami dealer de drogue. Avec tout ça, il est évident qu’elle n’est pas une petite fille bien sage. Cependant, elle ne veut pas suivre la même voie. Elle rêve d’aller à l’université pour enfin s’échapper de la vie dans laquelle elle est coincée. De l’autre côté, Sébastien est un gentil garçon, poli, bien élevé, un musicien talentueux qui a grandi dans une famille riche, et qui n’a jamais eu à se battre pour faire entendre sa voix.

Donc pas de gentille fille qui rencontre un bad boy cette fois, mais plutôt l’inverse, un gentil garçon qui rencontre une bad girl. Ca m’a plu, ce changement ! Bon, d’accord, on retrouve quand même quelques traits typiques du NA : une fille qui doute et qui rencontre un garçon qui va l’aider à réaliser qu’elle peut se libérer de ce qui l’empêche d’être heureuse. Mais je n’ai jamais ressenti cette impression de « déjà vu » que je ressens souvent quand je lis du New Adult.

J’ai aimé les personnages parce qu’ils sortent de l’ordinaire, mais je ne peux pas dire qu’ils sont mes personnages préférés. J’ai vraiment eu du mal avec Jess – elle n’est pas du tout le genre de fille que j’apprécie dans la vie, bien au contraire. C’est le genre de fille qui passe son temps libre à sortir en boîte, boire, etc., autrement dit tout ce que je n’aime pas ! Il y a également eu plusieurs moments où je ne l’ai pas comprise du tout, comme quand elle se met brusquement à se disputer avec Sébastien pour des raisons qui m’échappent complètement malgré tous mes efforts pour me mettre dans sa tête. Je ne peux pas dire que je l’ai détestée pour autant, j’ai tout de même ressenti de la compassion pour elle à cause de la vie qu’elle est forcée de mener parce qu’elle est née dans la mauvaise famille, et je lui ai sincèrement souhaité de pouvoir vivre ses rêves.

Sébastien est adorable, et j’ai apprécié le fait qu’il soit musicien (étant musicienne moi-même je ressens souvent plus de sympathie pour les personnages qui le sont aussi), mais j’ai souvent trouvé qu’il en faisait un peu trop dans le romantisme et la galanterie à mon goût. Cependant c’est sans doute ce dont Jess avait besoin, elle qui a toujours été habituée aux hommes qui ne se servent d’elle que pour obtenir ce qu’ils veulent sans vraiment s’inquiéter d’elle.

C’est un livre que se lit très vite, parce qu’il se passe toujours quelque chose pour vous donner envie de continuer. Bon, vous attendez pas à du suspense insoutenable non plus, c’est de la romance, pas un thriller ! Mais quand même, je l’ai dévoré en ne prenant qu’une seule pause dans ma lecture, je ne m’attendais pas du tout à être autant prise dans l’histoire. Au début j’ai eu un peu de mal avec l’argot australien (ça se passe en Australie), mais on s’y fait très vite, à la fin je n’y faisais même plus attention.

Je pense que l’un des aspects secondaires du roman est la différence entre les classes sociales et le « choc des cultures » quand deux individus issus des deux extrémités de l’échelle se rencontrent. Plusieurs fois on a l’impression de Jess et Sébastien viennent carrément de deux mondes différents, et évidemment ça entrave leur relation puisqu’ils n’arrivent pas toujours à se comprendre. J’ai beaucoup aimé cet aspect là, qui je trouve n’est pas souvent traité dans les romans contemporains.

Si le roman a un message, ce serait celui-là : « on peut toujours se donner les moyens de vivre ses rêves, peu importe d’où on vient. »

En bref, This is now est une romance New Adult sympathique, addictive et qui sort un peu des sentiers battus. Probablement pas la meilleure romance que j’ai lue mais j’ai en tous cas passé un excellent moment.

Je vous le recommande si : vous aimez les romances NA et vous voulez quelque chose d’un peu innovant dans le genre.

4

Tari

9 thoughts on “This Is Now de Maggie Gilbert (VO)

  1. Je ne connaissais pas du tout (tu me fais toujours découvrir de joli livres) et le synopsis à l’air pas mal du tout ! En plus de ça, ton avis ne fais que renforcer mon premier ressenti ! Est ce que le niveau VO est abordable ?

    • C’est du contemporain donc ça reste assez simple au niveau de la langue, après comme je l’ai dit dans la chronique vu que c’est un roman australien il y a quelques expressions typiques qui m’ont un peu gênée au début, mais on s’y fait. Il faut aussi que tu sois déjà un peu familière avec le langage familier/argot en anglais, puisqu’il y en a pas mal et que ce ne sont pas des mots qu’on trouve dans le dictionnaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.