Confess de Colleen Hoover

Résumé : Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin.
Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.
Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait.
Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

Avis : Je suis toujours emportée par les histoires de Colleen Hoover, on passe à chaque fois par un tourbillon de sentiments qui ne peut que nous happer dans ses romans. Aussi, avec la sortie de Confess, j’ai été une fois de plus très curieuse de me lancer dans ce nouveau volume, comment ne pas l’être d’ailleurs ? D’ailleurs, comme toujours je suis enchantée de cette histoire !

L’auteure ne nous présente jamais de thèmes simples mais c’est avec plaisir que l’on retrouve sa plume et qu’on découvre ses personnages. Cette fois-ci, nous retrouvons un roman partagé entre deux points de vue, Auburn, une jeune femme qui ferait tout pour ceux qu’elle aime, ainsi qu’Owen, une personne qui n’attendait qu’elle. Nous avons de nombreuses interrogations tout au long de l’histoire : Comment Owen connaissait-il Auburn ? Que se passe-t-il exactement dans la vie de ce jeune homme ? Beaucoup de secrets de chacun des deux côtés que l’on est impatient de comprendre mais pourtant il faudra attendre la fin de l’histoire pour certains.

Revenons plus précisément à l’histoire et aux personnages : Auburn est arrivée en ville pour des raisons assez personnelles bien qu’on ne comprenne pas sa présence au départ quand on voit que son travail ne lui plait pas et qu’elle a en horreur cette ville. Pourtant, sa vie va changer quand elle croise la route d’Owen, un jeune artiste qui a besoin d’une personne pour l’aider pour son inauguration. Mais voilà, un lien indéniable se crée entre eux dès le départ, quelque chose que la jeune femme n’attendait pas et qui évoluera au cours de l’histoire malgré toutes les difficultés. Ce qui est d’abord très touchant est représenté par toutes les confessions que l’on peut lire dans cet endroit (notamment quand on sait qu’elles sont véritables). Comme on pourrait d’ailleurs le penser certaines sont très belles, tandis que d’autres sont tristes, voire abominables. Mais la touche d’originalité réside aussi dans le fait que Colleen Hoover nous présente les toiles du jeune garçon, et cela nous permet aussi de nous plonger un peu plus dans le récit que l’on nous présente, des tableaux qui sont d’ailleurs vraiment impressionnants.

Je ne vais pas en dire encore beaucoup plus mais c’est vrai que même s’il est difficile pour nous d’accepter les choix d’Auburn, on peut aussi comprendre la raison de ses décisions. Elle est cependant assez naïve de croire qu’en sacrifiant les choses importantes, le reste suivra comme elle le veut… C’est assez triste de voir qu’elle accepte ce que lui propose la vie même si ça lui brise le cœur. Pour ce qui est d’Owen, c’est un homme assez difficile à cerner même si on comprend tout de suite que ses sentiments pour la jeune femme sont très forts. On aimerait les comprendre tous les deux, connaitre leurs secrets et c’est ce qui nous portera tout au long du roman. Ce n’est pas forcément une histoire très facile pour les deux personnages et j’avoue avoir eu les larmes aux yeux mais c’était en tout cas une très belle découverte pour moi.

4

mellianefini

 

35 thoughts on “Confess de Colleen Hoover

  1. J’aime beaucoup les livres de Colleen Hoover, et tu me donnes vraiment envie de découvrir celui-là, surtout avec la présence de l’art. Je pense que je vais me laisser tenter. 🙂

  2. Tu me donnes très envie de découvrir cette histoire, elle a l’air vraiment bien. 😀 Par contre, le prénom ‘Owen’ me fait penser à Owen Vaughn de Charley… Enfin bref. x) Merci pour cet avis !

  3. Il va vraiment falloir que je me mette à lire les romans de Colleen Hoover quand même… J’en lis que du bien ! 🙂

    Par contre, j’ai une petit question : qu’est-ce que tu penses de la traduction française (si tu les as déjà lu en français) ? J’ai vu à plusieurs reprises que parfois c’était pas franchement terrible, qu’il y avait pas mal de coquilles, etc… ? Du coup, j’hésite à me lancer en version originale.

Répondre à salhuna Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *