What the Dead Want de Norah Olson (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Gretchen, 16 ans, prend des photos pour comprendre le monde autour d’elle, une passion que sa mère Mona favorisait et encourageait quand elle était encore là. Depuis la disparition de sa mère, il y a des années, Gretchen et son père ont vécu seuls à New York, hantés par l’absence de Mona.

Lorsque la grand-tante de Gretchen, Esther, appelle de façon inattendue pour lui dire qu’elle a hérité de la maison du côté de sa mère dans l’État de New York. Gretchen ne comprend rien, sauf que sa tante a besoin de son aide. Mais ce qu’elle y trouve est au-delà de son imagination. La maison est en ruine, remplie de piles de papiers et de revues d’un siècle, et elle est infestée de rongeurs. Elle est aussi pleine de secrets, de racisme et de violence si répréhensible que les fantômes du passé exigent leur revanche sur les vivants.

D’une certaine manière le mystère sur la disparition de Mona et les atrocités qui ont eu lieu sur la terre pendant la guerre civile sont inextricablement liées, et c’est à Gretchen de comprendre comment … avant que plus de vies ne soient perdues.

Avis : Quand il est question de roman gothique et de fantômes, je suis toujours au rendez-vous. Je ne connaissais pas celui-ci mais le résumé et la couverture m’ont tout de suite attirée. Il faut dire que l’ensemble est assez intrigant, notamment quand il est question de photos, de vieilles maisons et de secrets.

Par d’étranges circonstances, Gretchen va être appelée à rendre visite à sa grande tant qu’elle n’a jamais vue et qui habite dans un très vieux manoir délabré. Elle pense l’aider à déménager tout en sachant qu’elle est l’héritière de la demeure. Pourtant la jeune fille ne va vraiment pas s’attendre à faire face à de tels événements… et le premier n’est rien d’autre que le décès d’un de ses proches. Mais à partir de là, notre héroïne va comprendre que la maison abrite bien plus de choses qu’elle ne le pensait et que cela fait des générations que sa famille essaie de comprendre comment libérer ce qui est enfermé.

J’ai vraiment beaucoup aimé le format de l’histoire, on passe d’un chapitre à l’autre entre Gretchen et son histoire au présent mais nous avons aussi la chance de lire le journal intime d’une de ses arrières grand-mères, celle qui est à l’origine de tout. On se retrouve alors dans une histoire de racisme, de femmes illettrées, de Kux Klux Klan et de terribles actes. J’ai vraiment été emportée par tous les événements et j’ai apprécié aussi les photos que l’on retrouve au cours de l’histoire même si j’ai été un peu déçue de ne pas avoir toutes les photos dans la version non corrigée car je pense qu’elles apportent vraiment beaucoup à l’histoire.

J’ai vraiment beaucoup apprécié toutes les idées de l’auteure ici parce que j’avoue que je ne m’y attendais pas du tout. Par contre je suis assez déçue de la fin, j’ai dû la relire deux fois pour voir si je n’avais pas manqué quelque chose. C’est trop simple, trop facile et vraiment trop rapide après tout ce qu’il s’est passé précédemment et j’étais surprise et un peu déçue de cette conclusion. Mais bon c’était tout de même une très bonne découverte.

3-5

 

mellianefini

7 thoughts on “What the Dead Want de Norah Olson (VO)

  1. Pareil pour moi ! Les romans gothiques m’attirent toujours irrésistiblement et celui-ci ne fait pas exception, d’autant que la couverture est franchement réussie ! Une fois encore, merci pour la découverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.