The Opportunist by Tarryn Fisher

Love Me with Lies, Book 1

Synopsis: Olivia Kaspen is a sharp tongued manipulator used to always getting what she wants. With just one exception-Caleb Drake, the one she foolishly let slip away. After a chance encounter brings Caleb back into her life, Olivia finds herself wanting a second chance with her first love, and asking herself how far she is willing to go to get him back. Her only problem is a red head named Leah, Caleb’s new love. Olivia must fight for what was once hers, and in the process discover that sometimes love falls short of redemption.

Review: I was able to discover Tarryn Fisher with the Never Never series co-written with Colleen Hoover but it was true that I was curious to see what she could write alone. At first I must confess that I was not sure by such a story but how to resist?

In this story, we follow two characters: Olivia and Caleb. We follow them over the years as soon as they meet in high school alternating present and past. The story thus begins nowadays by the meeting between the two protagonists in a CD shop. It seems that something terrible happened between them but the feelings of Olivia have not changed since and when she realizes that Caleb is amnesic, she finally sees it as a second chance. So begins a rather strange relationship, especially when we know that the young man is already with someone. It’s quite difficult to see the conflict in Olivia’s mind … She is happy to have finally found the only boy she ever loved and at the same time she can only feel guilt about the fact that she lies to him and that as soon as he will discover the truth about her, she will find herself alone again.

It’s a difficult story that we’re following here … I was really wondering what might have happened between them two years ago, which had pushed them to separate in this way and finally I understood. I think it’s very difficult for the people around her to understand Olivia. She may seem harsh and manipulative and it is true that she acts this way, but when we dig farther we understand that her insecurities are the cause and that finally nothing has managed to calm them down. I can understand that it is difficult for others because she is not really easy and at the same time she is very intense.

I will not say more because I think I have already said a lot but it is a story that took me to the guts, which made me hope but this is not a cute story, it is not so simple. It is a book of manipulations, of secrets, and of a difficult love, it is a story of missed love, about two people who love each other since adolescence but whose paths are only separating.

4 

mellianefini

 

L’Opportuniste de Tarryn Fisher

Love Me with Lies, Tome 1

Résumé : Olivia Kaspen, manipulatrice hors pair, est habituée à satisfaire le moindre de ses caprices. À une exception près, puisque le seul homme qu’elle a jamais aimé, Caleb Drake, lui a échappé.
Quand elle le rencontre par hasard, trois ans après leur rupture, l’homme qu’elle retrouve est amnésique. Olivia voit là une occasion de renouer avec son premier amour. Toutefois un obstacle de taille se dresse sur son chemin : la belle Leah, la nouvelle petite amie de Caleb.
Pour le récupérer, Olivia devra tromper l’ennemi autant que l’ancien amant. Mais est-elle réellement prête à tout pour arriver à ses fins ?

Avis : J’avais pu découvrir Tarryn Fisher avec la série Never Never écrite conjointement avec Colleen Hoover mais c’est vrai que j’étais curieuse de voir ce qu’elle pouvait écrire seule. Au départ je dois avouer que je n’étais pas sûre d’être emballée par une telle histoire mais comment résister ?

Dans cette histoire, nous suivons deux personnages : Olivia et Caleb. On les suit au cours des années dès leur rencontre au lycée en alternant présent et passé. L’histoire commence ainsi de nos jours par la rencontre entre les deux protagonistes dans une boutique de CD. Il semblerait que quelque chose de terrible se soit passé entre eux mais les sentiments d’Olivia n’ont pas changé et quand elle se rend compte que Caleb est amnésique, elle y voit enfin une seconde chance. Ainsi, commence une relation assez étrange, notamment quand on sait que le jeune homme est déjà avec quelqu’un. C’est assez difficile de voir la conflictualité chez Olivia… Elle est heureuse d’avoir finalement retrouvé le seul garçon qu’elle ait jamais aimé et en même temps elle ne peut que culpabiliser par rapport au fait qu’elle lui ment et que dès qu’il découvrira la vérité à son sujet, elle se retrouvera encore une fois seule.

C’est une histoire difficile que l’on suit ici… Je me demandais vraiment ce qui avait bien pu se passer entre eux deux des années auparavant, ce qui les avait poussés à se séparer de cette façon et finalement j’ai compris. Je pense que c’est très difficile pour les gens qui la côtoient de comprendre Olivia. Elle peut paraitre dure et manipulatrice et c’est vrai qu’elle agit de cette façon, mais quand on creuse plus loin on comprend que ses insécurités en sont la cause et que finalement rien n’a réussi à les calmer. Je peux comprendre que ça soit difficile pour les autres parce qu’elle n’est pas vraiment facile et en même temps elle est très intense.

Je ne vais pas en dire plus parce que je pense en avoir déjà dit beaucoup mais c’est une histoire qui m’a prise aux tripes, qui m’a fait espérer mais ce n’est pas une mignonne histoire, ce n’est pas aussi simple. C’est un livre de manipulations, de secrets, et d’un amour difficile, c’est une histoire d’amour manqué, de deux personnes qui s’aiment depuis l’adolescence mais dont les chemins ne font que se séparer. 

4 

mellianefini

Stacking the Shelves #228

STSmall_thumb[2]

Stacking the Shelves is a meme hosted by Tynga’s Reviews

Giveaway

Deadtown (Deadtown, 1) – Nancy Holzner
 

Le contrat – Tara Jones

Elle pensait choisir l’argent. Et si elle avait trouvé l’amour ?

Après la faillite de son père, Angeline supplie son principal créancier, Geoffrey, d’éponger ses dettes. Il lui propose alors un arrangement d’un genre particulier : un contrat de mariage aux clauses multiples et variées… Angeline accepte d’épouser cet homme qu’elle n’a jamais vu. Mais elle n’avait pas prévu qu’il soit aussi attirant… Luttant contre sa culpabilité et ses peurs, elle ne peut s’empêcher de se poser une question : pourquoi lui a-t-il proposé de l’épouser ?

Le mariage se rapproche un peu plus chaque jour. Lancaster et Angeline parviendront-il à oublier ce contrat pour se faire totalement confiance ?

 

Alex (Cold Fury, 1) – Sawyer Bennett

Saura-t-elle voir au-delà des apparences ?

Sutton Price, assistante sociale, a l’habitude de gérer les personnalités difficiles. Mais elle ne s’attendait pas à collaborer avec Alexander Crossman, star du hockey, insolent à souhait, qui veut redorer son image en participant à un programme de sensibilisation antidrogue. Même s’il inspire à Sutton les fantasmes les plus débridés, elle n’est pas du genre à confondre vie privée et vie professionnelle… et encore moins pour un bourreau des coeurs. Mais plus la jeune femme apprend à le connaître, et plus l’image du bad boy s’efface, laissant apparaître un homme qu’elle brûle d’approcher.

 

Ne Ferme Pas ta Porte – Lanabellia

Emily vit en colocation avec sa sœur Tracy et déteste les imprévus. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Dévin, le petit ami de Tracy, aussi insupportable qu’irrésistible. Après une longue lutte contre elle-même et ses principes, la jeune femme finit par succomber au charme de ce bad boy. Tous deux tentent alors de garder leur relation secrète. Mais les rendez-vous nocturnes deviennent de plus en plus dangereux surtout depuis que Demsey, le nouveau petit ami parfait, est entré dans la vie d’Emily… Entre passion et culpabilité, elle ne sait plus où donner de la tête. Abandonnera-t-elle tout pour cet amour impossible ?

 

The Traveling Man by Jane Harvey-Berrick

Traveling, Book 1

Synopsis: I was ordinary. Nice. He was extraordinary. And he wasn’t always nice.

Moody and difficult, brilliant and beautiful, Kes scared me and he protected me. He could be incredibly hurtful and incredibly thoughtful. He wasn’t perfect, but he was perfect for me. He challenged me, he took me out of my safe little box and showed me the world could be magnificent. He was everything I wasn’t.

Aimee Anderson is ten when the traveling carnival first comes to her nice little town. She doesn’t expect her world to change so completely. But meeting Kestrel Donohue puts her life on a different path.

Even though she only sees him for the two weeks of the year when he passes through her home town, his friendship is the most important of her life. As a child’s friendship grows to adult love, the choices become harder, and both Kes and Aimee realize that two weeks a year will never be enough.

Review: Since small, magic is like a magnet for Aimee. It attracts her. The girl knows it exists, the books whispered it in her ear. And this year, she is convinced, she will finally see it. Her parents promised her. This year, for her tenth anniversary, they will take her to the fair because there, there is magic. Bouncing with excitement, she pulls her hand from her mother who does not walk fast enough, go faster, she wants to see everything, try everything. What she does not know is that Kestrel, a boy of the same age observes each of her movements.

This moment will change their lives.

The first part of the narrative focuses on the childhood of Aimee and Kestrel, about their encounter and their reunion over the years. They grow and evolve together on the playground of the fairground, leaving the bond that unites them to strengthen over time.

But nothing is so simple, especially when one comes from two diametrically opposed worlds.

In the second part, it is up the adults they have become who occupy the front of the stage. They followed their path separately, but destiny is determined to unite them. The hour of choices arrives: how to cohabit their two universes to be together?

The universe of fairs always attracted me, no doubt because of the stories told by my grandmother who was an extraordinary storyteller. I would have liked to be able to go back in time and walk in these fairs of another time that had made her vibrate. Jane Harvey-Berrick gave me a glimpse of it by immersing ourselves in the heart of the life of fairgrounds. Their way of life, their solidarity, their loyalty, their codes, the way they are considered, that they consider the others are accurately depicted and inspire a real originality to the narrative.

The story that links Aimee and Kestrel is strong, complicated, but it is especially beautiful. He is a volcanic artist, free like the air, who drags the handicap of his dyslexia like a ball around the ankle, she follows the objective she has set, she knows what she wants, has no tongue in her pocket. They love each other, confront each other, try to make their differences a whole, a weapon against the world. They are extremely touching, both separately and together. Far from being perfect, they make mistakes, doubt, deceive themselves, but have the rage to allow their love to exist and perhaps flourish.

I enjoyed this novel as you savor a candy bar, leaving the sugar of its words to melt on my tongue. I savored it as we enjoy a love apple, crunching with teeth in and regretting that the last bite is already there, too bad for calories or hours of sleep less. It was a long time since I had not been so embarked by a romance.

On the other hand, my nails did not withstand the end. When I read the last words, I turned the page saying to myself, the hope making it live, that no, it was not possible, that there had to be a hidden chapter. Hope was in vain. I will have to wait to get the volume 2 …

5

Celine

http://lelivrevie.blogspot.fr/

 

Hors de Portée de Jane Harvey-Berrick

Cœur Itinérant, Tome 1

Résumé : Aimee assiste pour la première fois à une fête foraine à l’âge de 10 ans quand celle-ci passe deux semaines dans sa ville. Elle y rencontre Kes, un garçon de son âge qui y travaille, et une amitié rare et touchante se construit entre eux.
Chaque année, ils se retrouvent pour deux semaines qui illuminent leur vie.
Et alors que leur amitié d’enfance se développe en amour, une fois adultes, les choix deviennent difficiles à faire et tous les deux comprennent que deux semaines par an ne seront jamais suffisantes.

Avis : Depuis toute petite, la magie est comme un aimant pour Aimee. Elle l’attire. La fillette sait qu’elle existe, les livres le lui ont soufflé à l’oreille. Et cette année, elle en est convaincue, elle va enfin la voir. Ses parents lui en ont fait la promesse. Cette année, pour son dixième anniversaire, ils l’emmèneront à la foire car là-bas, il y a de la magie. Bondissante d’excitation, elle tire la main de sa mère qui ne marche pas assez vite, allez, plus vite, elle veut tout voir, tout essayer. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que Kestrel, un garçon du même âge observe chacun de ses mouvements.

Ce moment va changer leur vie.

La première partie du récit se concentre sur l’enfance d’Aimee et de Kestrel, sur leur rencontre et leurs retrouvailles au fil des années. Ils grandissent et évoluent ensemble sur le terrain de jeu du monde forain, laissant le lien qui les unit se renforcer au fil du temps.

Mais voilà, rien n’est aussi simple, surtout lorsque l’on vient de deux mondes diamétralement opposés.

Dans la deuxième partie, se sont les adultes qu’ils sont devenus qui occupent le devant de la scène. Chacun a suivi sa route, mais le destin est décidé à les réunir. L’heure des choix arrive : comment faire cohabiter leurs deux univers pour être ensemble ?

L’univers des foires m’a toujours attirée, sans aucun doute à cause des histoires que me racontait ma grand-mère qui était une conteuse extraordinaire. J’aurais tellement voulu pouvoir remonter le temps et me promener dans ces foires d’une autre époque qui l’avaient fait vibrer. Jane Harvey-Berrick m’en a donné un aperçu en plongeant dans le cœur de la vie des forains. Leur mode de vie, leur solidarité, leur loyauté, leurs codes, la façon dont ils sont considérés, dont ils considèrent les autres sont dépeints avec précision et insufflent une réelle originalité au récit.

L’histoire qui lie Aimée et Kestrel est forte, compliquée, mais elle est surtout très belle. Lui est un artiste volcanique, libre comme l’air, qui traîne le handicap de sa dyslexie comme un boulet autour de la cheville, elle suit l’objectif qu’elle s’est fixée, elle sait ce qu’elle veut et n’a pas sa langue dans la poche. Ils s’aiment, s’affrontent, essaient de faire de leurs différences un tout, une arme contre le monde. Ils sont extrêmement touchants, tant séparément qu’ensemble. Loin d’être parfaits, ils font des erreurs, doutent, se trompent, mais ont la rage de permettre à leur amour d’exister et peut-être s’épanouir.

J’ai savouré ce roman comme on savoure une barbe-à-papa, en laissant le sucre de ses mots fondre sur ma langue. Je l’ai savouré comme on savoure une pomme d’amour, en croquant à pleines dents dedans et en regrettant que la dernière bouchée soit déjà là, tant pis pour les calories ou les heures de sommeils en moins. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas autant été embarquée par une romance.

Par contre, mes ongles n’ont pas résisté à la fin. Quand j’ai lu les derniers mots, j’ai tourné la page en me disant, l’espoir faisant vivre, que non, ce n’était pas possible, qu’il devait y avoir un chapitre caché. L’espoir fut vain. Il va me falloir patienter pour avoir le tome 2…

5

Celine

http://lelivrevie.blogspot.fr/

Firestorm by Nancy Holzner + GIVEAWAY

Deadtown, Book 6

Synopsis: They call it Deadtown: the city’s quarantined section for its inhuman and undead residents. Most humans stay far from its borders—but Victory Vaughn, Boston’s only professional demon slayer, isn’t exactly human…

When Vicky allowed an ancient goddess to possess her, she had no regrets—it was the only way to protect the people she loved. But now Ceridwen, locked in a power struggle with the Hellion that long ago claimed Vicky with its mark, refuses to leave. Both beings believe controlling Vicky is the key to winning the coming war for the human realm.

Despite the forces pulling her apart, Vicky needs all her wits about her. The demons of Hell are growing bold and she can barely keep up with the attacks plaguing the city: sirens in the Mystic River, goblins snarling traffic on Storrow Drive, imps tearing the gold from the State House dome. As the signs of war multiply and Hell threatens to overrun its boundaries, Vicky finds herself torn between her duty to save the world and her desire to save something of herself…

Review: It has been years since the author did not return to her Deadtown series, since 2013 to be precise. I know that it was not simple and Nancy Holzner explains it to us in a note at the beginning of the story. A tragic story. But then, the author finally managed to get back to her novels to conclude the series for our greatest pleasure!

I admit that it has been years since I read the previous novels too and I did not remember much of the events to my dismay. Even if I thought that it would come back to me gradually by getting into the story, it is true that I didn’t remember everything. So I advise you to have the story in mind if possible.

Victory is facing some new problems. Indeed, since the last events, all the creatures sow chaos in town and things become a little too big for our heroine alone. But now that Ceridwen lives in her body, nothing is really easy. Indeed, the goddess seems to want to take more and more room and it is more and more complicated for Vicky to control her. But if it was only that because the hellion also wants to recover her and he does not hesitate to fight against Vicky and Ceridwen for that.

This novel is full of action and revelations and I confess that I was finally content with this conclusion. I will not say too much but it was nice to see the relationship between Kane and Vicky changing but also to see our heroine determined in her choices whatever the consequences.

It was really a pleasure to find the characters and I am very happy to finish the series this way!

4 

mellianefini


Thanks to the publisher you can win a copy of Deadtown (Deadtown, 1) by Nancy Holzner (US&CAN only)

Deadtown, Book 1

Synopsis: If you were undead, you’d be home by now…

They call it Deadtown: the city’s quarantined section for its inhuman and undead residents. Most humans stay far from its borders-but Victory Vaughn, Boston’s only professional demon slayer, isn’t exactly human.

 

a Rafflecopter giveaway

Firestorm de Nancy Holzner (VO)

Deadtown, Tome 6

Résumé (traduction personnelle) : Ils l’appellent Deadtown: la section en quarantaine de la ville pour ses habitants inhumains et morts-vivants. La plupart des humains restent loin de ses frontières – mais Victory Vaughn, la seule exterminatrice professionnelle de démons de Boston, n’est pas exactement humaine …

Quand Vicky a permis à une déesse antique de la posséder, elle n’avait aucun regret, c’était la seule façon de protéger les gens qu’elle aimait. Mais maintenant Ceridwen, enfermée dans une lutte de pouvoir avec le Hellion qui a longtemps revendiqué Vicky avec sa marque, refuse de partir. Les deux êtres croient que contrôler Vicky est la clé pour gagner la guerre à venir dans le monde humain.

Malgré les forces qui la tiraillent, Vicky a besoin de tout son esprit. Les démons de l’enfer sont de plus en plus audacieux et elle ne peut guère suivre les attaques qui affectent la ville: des sirènes dans la rivière Mystic, des gobelins qui gênent le trafic sur Storrow Drive, des lutins qui volent l’or du dôme de State House. Au fur et à mesure que les signes de la guerre se multiplient et que l’Enfer menace de franchir ses limites, Vicky se retrouve déchirée entre son devoir de sauver le monde et son désir de sauver quelque chose d’elle-même.

Avis : Ça faisait des années que l’auteure n’avait pas repris sa série Deadtown, 2013 pour être précise. Je sais que ce n’était pas simple et Nancy Holzner nous le rappelle d’ailleurs dans une note au début de l’histoire. Une histoire tragique. Mais voilà, l’auteure a finalement réussi à se remettre à ses romans pour nous clôturer la série pour notre plus grand plaisir !

J’avoue que ça fait des années que j’ai lu les romans précédents et je ne me rappelais pas grand-chose des évènements à mon grand désarroi. Même en me disant que ça me reviendrait petit à petit en me lançant dans l’histoire c’est vrai que plusieurs points ne sont pas revenus. Je vous conseille donc de vous remettre l’histoire en tête si possible.

On retrouve ainsi Victory face à de nouveaux problèmes. En effet, depuis les derniers évènements, toutes les créatures sèment le chaos en ville et les choses deviennent un peu trop importantes pour notre héroïne seule. Mais voilà, maintenant que Ceridwen cohabite dans son corps, rien n’est vraiment de tout repos. En effet, la déesse semble désirer prendre de plus en plus de place et c’est de plus en plus compliqué pour Vicky de la contrôler. Mais si ce n’était que ça car le hellion désire lui aussi la récupérer et n’hésite pas à se battre contre Vicky et Ceridwen pour gagner le combat.

Ce roman est plein d’action et de révélations et j’avoue que j’étais finalement contente de cette conclusion. Je ne vais pas trop en dire mais c’était agréable de voir la relation entre Kane et Vicky d’évoluer mais aussi de voir notre héroïne déterminée dans ses choix quelles qu’en soient les conséquences.

C’était vraiment un plaisir de retrouver les personnages et je suis très contente de finir la série de cette façon !

4 

mellianefini