Crimson Death by Laurell K. Hamilton

Anita Blake, Book 25

Synopsis: In her twenty-fifth adventure, vampire hunter and necromancer Anita Blake learns that evil is in the eye of the beholder…

Anita has never seen Damian, her vampire servant, in such a state. The rising sun doesn’t usher in the peaceful death that he desperately needs. Instead, he’s being bombarded with violent nightmares and blood sweats.

And now, with Damian at his most vulnerable, Anita needs him the most. The vampire who created him, who subjected him to centuries of torture, might be losing control, allowing rogue vampires to run wild and break one of their kind’s few strict taboos.

Some say love is a great motivator, but hatred gets the job done, too. And when Anita joins forces with her friend Edward to stop the carnage, Damian will be at their side, even if it means traveling back to the land where all his nightmares spring from…a place that couldn’t be less welcoming to a vampire, an assassin, and a necromancer.

Ireland.

Review: Ah Anita Blake, here I am finally on time for all the books! I confess that I was curious but a little anxious of this 25th volume. How not to be? It must be said that Volume 24 had somewhat disappointed me … Despite a good intrigue, Anita’s personal affairs were too present for my taste. But what about this novel? I must say I was pleasantly surprised. Of course, we do not change Anita, but I found that the author had refocused things. Well, on the other hand the first thing to remember is that the book is thick, like really thick, I had the impression to stagnate sometimes.

We find our heroine in a completely new situation. The first part of the story focuses mainly on Damian (it’s been a long time since I didn’t see him) and on the triumvirate with Nathaniel. Damian was quickly featured as one of the principal characters and of course he is quite sad because of the lack of relationship with Anita… Well you suspect that she will help him (yes because she is very nice for that). I found it interesting to turn to this second triumvirate which had been rather left out and to finally see the consequences on the three members. It seems that terrible murders are perpetrated by vampires in Ireland and nobody knows how to handle the situation … Edward on the spot tries to invite Anita to the party (Yes, Edward! I like Edward so I was glad to see him!). When he finally arrives, Anita disembarks, but not in small committee (you suspect that going alone is excluded). Yet I confess that I was surprised to see her taking Damian and Nathaniel … between the first who is terrified to go and the second who should not be part of an investigation, I was surprised. So of course a bit of blabla about her sex life, yes because in all countries it is the same story. Yet there is an intrigue! And more than that a good one! It is true I had the impression that Anita isn’t the same, she has softened. You realize, she can not stand pain well now … it’s quite surprising.

Well, yes, I was talking about the plot … I found it interesting to find out more about this very powerful vampire, to see what she was doing to her mignons. Well I admit that I am surprised that they let her act without doing anything but well. A dead guy (a name to be removed from the list of Anita’s lovers!!!) … But, between all that, it is true that for my part I had a good time. The novel is not based on sex which is a big plus in my case and I was curious to see how it all ended.

For me this volume was really superior to the previous one!

4 

mellianefini

 

Mort Ecarlate de Laurell K. Hamilton

Anita Blake, Tome 25

Résumé : L’amour déplace les montagnes, mais la haine fonctionne aussi.
Damian est le serviteur d’Anita, mais c’est aussi son amant et son ami. Aussi, lorsque la vampire qui l’a créé le soumet aux pires tortures, Anita est prête à tout pour le sauver, y compris embarquer pour la terre la plus inhospitalière qui soit pour une nécromancienne et un vampire : l’Irlande. L’une des plus grandes maîtresses vampires de l’Histoire, son ennemie a fait trembler l’humanité sous les noms de Moroven, Nemhain ou M’Lady. Heureusement, Anita a son propre atout à jouer : à ses côtés se trouve Edward, l’homme que l’on surnomme la Mort…

Avis : AH Anita Blake, me voilà enfin à jour ! J’avoue que j’étais curieuse mais un peu anxieuse de ce 25ème tome. Comment ne pas l’être ? Il faut dire que le tome 24 m’avait un peu déçue… Malgré une intrigue qui tenait bien la route, les affaires personnelles d’Anita était trop présentes à mon goût. Mais voilà qu’en est-il de ce roman ? Je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Bien sûr, on ne change pas Anita, mais j’ai trouvé que l’auteure avait bien recentré les choses. Bon, par contre la première chose à retenir c’est que le livre est épais, genre vraiment épais, j’ai eu l’impression de stagner parfois.

On retrouve donc notre héroïne dans une toute nouvelle situation. La première partie de l’histoire se focalise principalement sur Damian (tiens lui ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu) et sur le triumvirat avec Nathaniel. Il faut dire que Damian a été rapidement mis sur la sellette et bien sûr le manque de relation avec Anita se fait ressentir… Bon vous vous doutez qu’elle va l’aider (oui parce qu’elle est très gentille pour ça). J’ai trouvé ça intéressant de se tourner vers ce second triumvirat qui avait été plutôt laissé de côté et de voir finalement les conséquences sur les trois membres. D’ailleurs, en suivant Damian, c’est à son tour d’être sur le devant de la scène dans cette histoire. En effet, il semblerait que des meurtres terribles soient perpétrés par des vampires en Irlande et personne ne sait comment gérer la situation… Edward sur place essaie tant bien que mal d’inviter Anita à la fête (Oui ! Edward ! Bon, moi il faut dire que je l’aime bien Edward donc j’étais contente de le voir !). Quand il y arrive enfin, Anita débarque, mais pas en petit comité (vous vous doutez qu’y aller seule est exclu). Pourtant j’avoue que j’étais surprise qu’elle prenne Damian et Nathaniel… entre le premier qui est terrifié d’y aller et le deuxième qui bon n’a pas vraiment sa place pour une enquête, j’étais surprise. Donc bien sûr un peu de blabla sur sa vie sexuelle, oui parce que dans tous les pays c’est la même rengaine. Pourtant, il y a une intrigue ! Et une bonne en plus j’ai trouvé ! C’est vrai qu’on a l’impression qu’Anita s’est un peu ramollie. Vous vous rendez compte, elle ne supporte plus aussi bien la douleur… c’est assez étonnant pour le coup.

Bref, oui je parlais de l’intrigue… J’ai trouvé ça intéressant d’en découvrir plus sur cette vampire très puissante, de voir ce qu’elle faisait endurer à ses mignons. Bon j’avoue que je suis surprise qu’ils l’aient laissé agir sans rien faire mais bon. Un mort (un nom de moins à rayer de la liste des amants d’Anita)… Mais, entre tout ça, c’est vrai que pour ma part j’ai passé un bon moment. Le roman n’est pas basé sur le sexe ce qui est un gros point positif dans mon cas et j’étais curieuse de voir comment tout allait se terminer.

Pour moi ce tome était vraiment supérieur au précédent !

4 

mellianefini

The Way of Kings by Brandon Sanderson

The Stormlight Archive, Book 1, Part 1

Synopsis: SPEAK AGAIN THE ANCIENT OATHS,

LIFE BEFORE DEATH.
STRENGTH BEFORE WEAKNESS.
JOURNEY BEFORE DESTINATION.

AND RETURN TO MEN THE SHARDS THEY ONCE BORE.

THE KNIGHTS RADIANT MUST STAND AGAIN.

Roshar is a world of stone and storms. Uncanny tempests of incredible power sweep across the rocky terrain so frequently that they have shaped ecology and civilization alike. Animals hide in shells, trees pull in branches, and grass retracts into the soilless ground. Cities are built only where the topography offers shelter.

It has been centuries since the fall of the ten consecrated orders known as the Knights Radiant, but their Shardblades and Shardplate remain: mystical swords and suits of armor that transform ordinary men into near-invincible warriors. Men trade kingdoms for Shardblades. Wars are fought for them, and won by them.

One such war is about to swallow up a soldier, a brightlord and a young woman scholar.

Widely acclaimed for his work completing Robert Jordan’s Wheel of Time saga, Brandon Sanderson now begins a grand cycle of his own, one every bit as ambitious and immersive.

Review: I should know it: Melliane is often right. I did not say all the time, eh, do not exaggerate, but when she advises a book, she is mostly in the truth. Even when it comes to fantasy. Because you see, I’m full of apriori when it comes to this genre. Not a good thing, I know that. I fear the multitude of characters who drown you, the lengthening descriptions that put you to sleep and the infinite number of pages. For the number of pages, this volume 1 of the Roshar Archives does not deviate from the rule, but as for the rest …

The gallery of characters is varied, but remains reasonable. Each chapter is devoted to one of them, whether it be Shallan who aspires to become a scholar while concealing a gloomy design, from Kaladin, the man of deck with the greatness of soul or Dalinar, the warrior who becomes wise, and assembles little by little the pieces of the narrative.

It will be extremely difficult for me to summarize this story which is really dense, my words would not do justice to its complex web. The author has been able to recreate a completely separate universe, which alternates spaces like so many jumps on a map: the library where the beautiful Shallan waits for her time while drinking her thirst for knowledge, the Broken Plains which not only see Kaladin (how I loved this character…) who tries to survive by saving his companions in misfortune, but also Dalinar, haunted by dreams that he does not understand but that seem to open a new way for The kingdom, a way that will not be easy to borrow while the opposition is that fierce.

Add to this a bestiary composed of sprens of all kinds, monsters with hearts of gems and horses who choose their rider, armor that defy the laws of what is known and weapons that appear after ten heartbeat, and you will have but a very thin idea of the richness of the narrative.

And to top it off, wealth does not rhyme with confusion: the pen is elegant, precise and at no time have I lost the thread of my reading. The almost 1000 pages of this volume 1: pouf, flees … They parade one after the other and I savored this novel as the men of deck enjoy a good meal: hungry, enthusiastic and with the desire that it Never ends.

So here I am, I have to confess. From now on, I love fantasy. It’s my banker who is not going to be happy: who says fantasy says new genre in my shelves, and that says a new kind says buying books and so a bank account not frankly delighted. QED.

5

Celine

http://lelivrevie.blogspot.fr/

 

La Voie des rois de Brandon Sanderson

Les Archives de Roshar, Tome 1, Partie 1

Résumé : Roshar, monde de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là. Pour elles, les hommes s’entre-déchirent. Dans le paysage dévasté des Plaines Brisées, Kaladin, enrôlé de force, lutte dans une guerre insensée qui dure depuis dix ans, où plusieurs armées combattent séparément un unique ennemi. Dalinar Kholin, chef de l’une de ces armées, est fasciné par un texte ancien appelé La Voie des Rois. Hanté par des visions des temps anciens, il commence à douter de sa santé mentale. De l’autre côté de l’océan, la jeune et ambivalente Shallan apprend la magie, et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux…

Avis : Je devrais le savoir : Melliane a souvent raison. Je n’ai pas dit tout le temps, hein, il ne faut pas exagérer, mais quand elle conseille un livre, elle est la plupart du temps dans le vrai. Même quand il s’agit de fantasy. Parce que voyez-vous, je suis pleine d’apriori quand il s’agit de ce genre. Pas bien, je sais. Je crains la multitude de personnages qui vous noie, les descriptions à rallonge qui vous endorment et un nombre infini de pages. Pour le nombre de pages, ce tome 1 des Archives de Roshar ne déroge pas à la règle, mais pour le reste…

La galerie de personnages est variée, mais reste raisonnable. Chaque chapitre est consacré à l’un d’entre eux, -qu’il s’agisse de Shallan qui aspire à devenir érudite tout en cachant un sombre dessein, de Kaladin, l’homme de pont à la grandeur d’âme ou de Dalinar, le guerrier qui devient sage-, et assemble petit à petit les pièces du récit.

Il va m’être extrêmement difficile de résumer cette histoire tant elle est dense, mes mots ne feraient pas justice à sa trame complexe. L’auteur a su recréer un univers complètement à part, qui alterne les espaces comme autant de sauts sur une carte : la bibliothèque où la belle Shallan attend son heure tout en abreuvant sa soif de connaissances, les Plaines Brisées qui voient non seulement Kaladin (que j’ai aimé ce personnage, un vrai coup de cœur…) tenter de survivre en sauvant ses compagnons d’infortune, mais aussi Dalinar, hanté par des rêves qu’ils ne comprend pas mais qui semblent ouvrir une nouvelle voie pour le royaume, voie qu’il ne sera pas aisé d’emprunter tant l’opposition est farouche.

Ajoutez à ceci un bestiaire composé de sprènes en tout genre, de monstres au cœur de gemmes et de chevaux qui choisissent leur cavalier, d’armures qui défient les lois de ce que l’on connait et d’armes qui apparaissent au bout de dix battements de cœur, et vous n’aurez qu’une très mince idée de la richesse du récit.

Et pour couronner le tout, richesse ne rime pas avec confusion : la plume est élégante, précise et à aucun moment je n’ai perdu le fil de ma lecture. Les presque 1000 pages de ce volume 1 : pouf, envolées… Elles ont défilé les unes après les autres et j’ai savouré ce roman comme les hommes de pont savourent un bon repas : affamée, enthousiaste et avec l’envie que ça ne se termine jamais.

Alors voilà, je dois me confesser. A partir de maintenant, j’aime la fantasy. C’est mon banquier qui ne va pas être content : qui dit fantasy dit nouveau genre dans ma bibliothèque, et qui dit nouveau genre dit livres achetés et donc compte en banque pas franchement ravi. CQFD.

5

Celine

http://lelivrevie.blogspot.fr/

Stacking the Shelves #232

STSmall_thumb[2]

Stacking the Shelves is a meme hosted by Tynga’s Reviews
 

 

Shades of Magic (Shades of Magic, 1) – V.E Schwab

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard ! Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

Graveyard Shift – Michael F. Haspil

Police procedurals go supernatural in this gritty urban fantasy debut

Alex Menkaure, former pharaoh and mummy, and his vampire partner, Marcus, who was born in ancient Rome, once hunted evil vampires for UMBRA, a super-secret unit of the NSA. That was before the discovery of a blood substitute and a Supreme Court ruling allowed thousands of vampires to integrate into society.

Now, Alex and Marcus are vice cops in a special police unit. They fight to keep the streets safe from criminal vampires, shape-shifters, blood-dealers, and anti-vampire vigilantes.

When someone starts poisoning the artificial blood, race relations between vampires and humans deteriorate to the brink of anarchy. While the city threatens to tear itself apart, Alex and Marcus must form an unnatural alliance with a vigilante gang and a shape-shifter woman in a desperate battle against an ancient vampire conspiracy.

If they succeed, they’ll be pariahs, hunted by everyone. If they fail, the result will be a race-war bloodierthan any the world has ever seen.

Gritty urban fantasy and hard-boiled noir packed into a hand grenade of awesome! Mario Acevedo, author of Werewolf Smackdown

 

Head Over Heels by Jill Shalvis

Lucky Harbor, Book 3

Synopsis: Breaking rules and breaking hearts.

Free-spirited Chloe lives life on the edge. Unlike her soon-to-be married sisters, she isn’t ready to settle into a quiet life running their family’s newly renovated inn. But soon her love of trouble — and trouble with love — draws the attention of the very stern, very sexy sheriff who’d like nothing better than to tame her wild ways.

Suddenly, Chloe can’t take a misstep without the sheriff hot on her heels. His rugged swagger and his enigmatic smile are enough to make a girl beg to be handcuffed. For the first time, instead of avoiding the law, Chloe dreams of surrender. Can this rebel find a way to keep the peace with the straitlaced sheriff? Or will Chloe’s colorful past keep her from a love that lasts… and the safe haven she truly wants in a town called Lucky Harbor?

Review: I enjoyed the first two volumes where Tara, Maddie and Chloe appeared, but after following the story of the first two ones I confess that I was impatient to know Chloe’s.

We follow the story of our young heroine with Sawyer, the sheriff of the city. It was very funny to see their verbal jousts, as they are often at the opposite of the law. Yet when you look closer, the two look much alike than they might believe.

Chloe is very touching to follow, with her insecurities and her desire to master her asthma that seems to dictate her life. We will see her evolution, she will realize that she is no longer the lonely girl she thought she was and that many people are there for her. Sawyer is the handyman of the city and helps as much as possible the inhabitants of the city. It was pretty impressive to see his typical day for that matter! Of course we can see the previous characters, as well as Lance, although I admit that his story is quite sad.

In the background, there is also a light inquiry that Sawyer leads on some residents who are mingled with his past. It was once again a lovely romance and I confess that I am curious to see what the author proposes afterwards since the stories of the three sisters are now over. I hope we will see them again as secondary characters!

4 

mellianefini

 

Eperdument de Jill Shalvis

Lucky Harbor, Tome 3

Résumé : Shérif, fais-moi rêver…
Chloe Traeger aime vivre dangereusement et ne s’en prive pas. Évidemment, son attitude rebelle ne manque pas d’attirer l’attention du très sexy shérif de Lucky Harbor. Sawyer Thompson fait régner l’ordre dans cette petite ville côtière pour racheter ses écarts d’adolescent. Décidé à rester dans le droit chemin, il tente de résister à l’attirance qu’il éprouve pour Chloe, cette adorable sauvageonne. À moins que l’amour soit le seul moyen pour ces deux caractères si opposés de trouver un équilibre salvateur.

Avis : J’ai beaucoup apprécié les deux premiers tomes où apparaissaient Tara, Maddie et Chloe mais après avoir suivi plus particulièrement l’histoire des deux premières j’avoue que j’étais impatiente de connaitre celle de Chloe.

On suit ainsi l’histoire de notre jeune héroïne avec Sawyer, le shérif de la ville. C’était très drôle de voir leurs joutes verbales, les deux se retrouvant souvent à l’opposé au niveau de la loi. Pourtant, quand on y regarde de plus près, les deux se ressemblent bien plus qu’ils ne pourraient le croire.

Chloe est très touchante à suivre, avec ses insécurités et son envie de maitrise par rapport à son asthme qui semble dicter sa vie. On va assister à son évolution, elle va se rendre compte qu’elle n’est plus la fille solitaire qu’elle pensait être et que bien des personnes sont là pour elle. Sawyer est l’homme à tout faire de la ville et aide autant qu’il le peut les habitants de la ville. C’était assez impressionnant de voir sa journée type d’ailleurs ! Nous apercevons bien sûr les personnages précédents, ainsi que Lance, bien que j’avoue que son histoire fait mal au cœur.

En arrière-plan, on suit aussi une enquête légère que Sawyer mène sur certains habitants qui sont mêlés à son passé. C’était encore une fois une jolie romance et j’avoue que je suis curieuse de voir ce que l’auteure propose par la suite étant donné que les histoires des trois sœurs sont maintenant finies. J’espère que nous les reverrons aussi très vite en tant que personnages secondaires !

4 

mellianefini