À charge de revanche ! de Sophie Kinsella

Résumé : À 27 ans, la douce et discrète Fixie se retrouve à la tête de la Maison Farr, la boutique fondée par ses parents, nichée en bordure de Londres. Mais pas le temps pour la jeune femme de célébrer cette promotion, car la voilà qui doit gérer une lutte fratricide : Nicole, sa sœur fashionista, est bien décidée à faire du drugstore de quartier le centre de yoga le plus tendance de la capitale, quand Jack, leur frère so snob, y verrait plutôt une épicerie de luxe.

Alors que les ventes chutent, que la faillite approche, Fixie va devoir arbitrer : conserver l’esprit désuet de la Maison Farr ou la transformer en super-fashion-concept-store ? Maintenir la cohésion familiale ou se mettre à dos Nicole et Jack ? Affronter les problèmes ou rester planquée sous la couette ?

Ne manquent plus que le retour d’un ex envahissant et l’apparition d’un bel inconnu pour plonger la timide Fixie dans le plus inextricable des embarras…

Avis : Je passe généralement un très bon moment avec les romans de Sophie Kinsella, alors quand j’ai vu la sortie de celui-ci, j’ai été bien intriguée. Il faut dire qu’un petit chick-lit me disait bien pour me détendre.

Fixie fait passer sa famille avant tout, même quand c’est difficile pour elle. Elle essaie de faire tenir le magasin familial avec sa mère depuis la mort de leur père et son frère et sa sœur lui mettent des bâtons dans les roues. Pourtant, sa mère est toujours là pour arranger la situation car notre héroïne n’arrive jamais à leur tenir tête. Mais voilà, sa mère part se reposer pour de longues vacances et les affaires deviennent désastreuses sans qu’elle puisse faire quoi que ce soit. Et que dire du retour en ville de Ryan, son amour de jeunesse qui lui a brisé le cœur à plusieurs reprises ? Va-t-elle retomber sous son charme malgré tout ? Et puis, il y a ce petit jeu avec cet inconnu, un jeu de dettes qui est aussi amusant qu’intrigant.

J’aime beaucoup la plume de Sophie Kinsella et j’ai eu du mal à lâcher le roman avant de l’avoir fini. Mais mon souci porte surtout sur Fixie… C’est vraiment très difficile d’avoir une histoire où l’héroïne est aussi insupportable parce qu’elle est le paillasson de tout le monde et elle ne dit jamais rien. Elle se laisse manipuler et fait tout ce qu’on lui demande, même si elle n’en a pas envie. On a envie de la secouer, de lui demander de se réveiller et c’est très compliqué parce qu’on est frustré tout au long de l’histoire et j’ai vraiment détesté son comportement. Mais j’avais envie de voir ce qui allait se passer, j’avais envie de voir comment elle allait sauver son magasin et j’avais envie de voir ce qui allait se passer avec ce mystérieux Seb. Mais j’ai trouvé aussi qu’au sujet de ce dernier, qu’il passe d’une femme à l’autre comme ça aussi vite, c’était un peu dommage.

C’est un donc un roman avec lequel je suis assez mitigée, mais qui, en même temps, était très bien écrit.

Crooked River by Douglas Preston & Lincoln Child

Pendergast, Book 19

Synopsis: #1 New York Times bestselling authors Doug Preston and Lincoln Child return with their next blockbuster Pendergast novel as he and Junior Agent Coldmoon race to uncover the mystery of several blue-shoe-clad severed feet found floating in the Atlantic.

Dozens of identical blue shoes are found in the ocean off the southwestern coast of Florida, all with a severed human foot inside, all exhibiting unmistakable signs of violence. They appear out of nowhere one day, floating in on the tide.
Called off the tarmac from his return flight back to New York City, Pendergast reluctantly arrives on Captiva Island and is quickly drawn into the mystery. A preliminary pathology report indicates the feet were wrenched from their bodies in the crudest of ways. As the days continue, more wash in until the number tops one hundred.
Soon, Pendergast and his partner, junior agent Coldmoon find themselves squaring off against an adversary more powerful and deadly than they’ve ever encountered.

Review: It’s a series that I like very much and I was happy to launch into this nineteenth volume.

Pendergast, on vacation with Constance, didn’t expect his hierarchy to show up at his door to offer him a new case. A hundred severed feet showed up on a beach and no one understands what could have happened. If the local police are willing to do anything to stop our hero, he is determined to find out what is going on. Yet this case may be bigger than what he thinks, because the more he looks, the more he realizes that danger is lurking on his doorstep. Tracked down, Pendergast will do everything in his power to discover the truth, while Constance tries to understand the mystery surrounding the house in which they live and which is said to be haunted.

It was a great new volume that kept me on the edge of my seat all along. I was really curious to find out the truth, and what a truth, because I wasn’t expecting it at all! It was a mysterious volume, full of action and intrigue and I was really excited to find out more. I’m always very impressed with the two authors’ ideas for our hero and I can’t wait to read more, as usual!

 

Rivière Maudite de Douglas Preston & Lincoln Child

Pendergast, Tome 19

Résumé : « Un inspecteur aussi inclassable qu’irrésistible. Et des auteurs au sommet de leur art ! » Kirkus Reviews

UNE EFFROYABLE DÉCOUVERTE, DOUBLÉE D’UNE ÉNIGME INSOLUBLE.

Pourquoi des dizaines de pieds mutilés, revêtus de chaussures vertes, sont-ils venus s’échouer sur l’île paradisiaque de Sanibel, en Floride ?

Ce phénomène inexplicable et les questions qui en découlent aiguisent la curiosité de l’inspecteur Pendergast, du FBI, qui décide d’interrompre ses vacances.

POUR LE COMMUN DES MORTELS, PEUT-ÊTRE… PAS POUR L’INSPECTEUR ALOYSIUS X.L. PENDERGAST !

Nul ne sait d’où viennent ces pieds sectionnés. Ni même si leurs propriétaires sont toujours en vie. Débute alors une enquête qui mènera notre héros aux sources d’une rivière maudite…

Confronté au complot le plus diabolique qu’il ait jamais eu à déjouer, l’agent spécial Pendergast va devoir redoubler de sagacité s’il ne veut à son tour servir de cobaye…

Avis : C’est une série que j’aime beaucoup et j’étais contente de me lancer dans ce dix-neuvième tome.

Pendergast, en vacances avec Constance, ne s’attendait pas à ce que sa hiérarchie se présente à sa porte pour lui proposer une nouvelle affaire. Une centaine de pieds sectionnés se sont échoués sur une plage et personne ne comprend ce qui a bien pu se passer. Si la police locale est prête à tout pour mettre des bâtons dans les roues de notre héros, ce dernier est bien décidé à comprendre ce qui se passe. Pourtant, cette affaire pourrait bien le dépasser complètement, car plus il cherche, plus il se rend compte que le danger le guette sur le pas de sa porte. Traqué, Pendergast va tout mettre en œuvre pour découvrir la vérité, pendant que Constance, elle, essaie de comprendre le mystère entourant la maison dans laquelle ils habitent et que l’on dit hantée.

C’était un super nouveau tome qui m’a tenue en haleine tout du long. J’étais vraiment curieuse de découvrir la vérité et pour le coup, quelle vérité, parce que je ne m’y attendais pas du tout ! C’était un tome mystérieux, plein d’action et d’intrigue et j’étais vraiment ravie de le découvrir. Je suis toujours très impressionnée par les idées des deux auteurs pour notre héros et je suis impatiente d’en lire plus, comme d’habitude!

The Empire of Gold by S.A. Chakraborty

The Daevabad Trilogy, Book 3

Synopsis: Daevabad has fallen.

After a brutal conquest stripped the city of its magic, Nahid leader Banu Manizheh and her resurrected commander, Dara, must try to repair their fraying alliance and stabilize a fractious, warring people.

But the bloodletting and loss of his beloved Nahri have unleashed the worst demons of Dara’s dark past. To vanquish them, he must face some ugly truths about his history and put himself at the mercy of those he once considered enemies.

Having narrowly escaped their murderous families and Daevabad’s deadly politics, Nahri and Ali, now safe in Cairo, face difficult choices of their own. While Nahri finds peace in the old rhythms and familiar comforts of her human home, she is haunted by the knowledge that the loved ones she left behind and the people who considered her a savior are at the mercy of a new tyrant. Ali, too, cannot help but look back, and is determined to return to rescue his city and the family that remains. Seeking support in his mother’s homeland, he discovers that his connection to the marid goes far deeper than expected and threatens not only his relationship with Nahri, but his very faith.

As peace grows more elusive and old players return, Nahri, Ali, and Dara come to understand that in order to remake the world, they may need to fight those they once loved . . . and take a stand for those they once hurt.

Review: This is a series that I love and if I hadn’t heard about the release of this volume 3, I was really impatient to dive into the story. I really loved the two previous novels so I was sure it would be the same with this third volume. I must say that the author succeeded in her bet and I was once again carried away by the story!

We follow through the chapters all our various characters whether it is Dara, Nahri and Ali and if sometimes I prefer some characters to others, it is not at all the case in these books where I am always impatient to find all the characters. Dara has to fight his own demons and work with Manizheh to take back the city, and he will soon have to face his past and more importantly he will have to make choices that may well determine his future. For their part, Nahri and Ali are back in Cairo and while Nahri would like to live a quiet life there, far from all the problems, she knows that this is not possible when war is breaking out in her new home.

It was, as I said, another great novel. All the characters will have to put their happiness aside to try and save the people they care about. I really enjoyed finding out more about Ali and Nahri, seeing their relationship evolve and above all trying to survive. Yes, a very good story and I can only recommend reading this series!

 

The Empire of Gold de S.A. Chakraborty (VO)

The Daevabad Trilogy, Tome 3

Résumé (traduction personnelle) : Daevabad est tombée.

Après qu’une conquête brutale a dépouillé la ville de sa magie, le leader Nahid Banu Manizheh et son commandant ressuscité, Dara, doivent tenter de réparer leur alliance effilochée et stabiliser un peuple en guerre.

Mais les effusions de sang et la perte de Nahri, sa bien-aimée, ont libéré les pires démons du sombre passé de Dara. Pour les vaincre, il doit faire face à des vérités affreuses sur son histoire et se mettre à la merci de ceux qu’il considérait autrefois comme des ennemis.

Ayant échappé de justesse à leurs familles meurtrières et à la politique meurtrière de Daevabad, Nahri et Ali, désormais en sécurité au Caire, sont confrontés à des choix difficiles. Alors que Nahri trouve la paix dans les vieux rythmes et le confort familier de sa maison humaine, elle est hantée par le fait de savoir que les êtres chers qu’elle a laissés derrière elle et les gens qui la considéraient comme une sauveuse sont à la merci d’un nouveau tyran. Ali, lui aussi, ne peut s’empêcher de regarder en arrière et est déterminé à revenir pour sauver sa ville et la famille qui lui reste. En cherchant du soutien dans le pays natal de sa mère, il découvre que son lien avec les marids est bien plus profond que prévu et menace non seulement sa relation avec Nahri, mais sa foi même.

Alors que la paix devient plus insaisissable et que les anciens personnages reviennent sur le devant de la scène, Nahri, Ali et Dara en viennent à comprendre que pour refaire le monde, ils devront peut-être combattre ceux qu’ils ont aimés autrefois… et prendre position pour ceux qu’ils ont blessés.

Avis : Voilà une série que j’adore et si je n’avais pas entendu parler de la sortie de ce tome 3, j’étais vraiment impatiente de me plonger dans l’histoire. J’avais vraiment adoré les deux romans précédents alors j’étais sûre qu’il en serait de même avec ce troisième volet. Je dois dire que l’auteure a réussi son pari et j’ai été une fois de plus emportée par l’histoire !

Nous suivons à travers les chapitres tous nos divers personnages que ce soient Dara, Nahri et Ali et si parfois je préfère certains personnages à d’autres, ce n’est pas du tout le cas dans ces livres où je suis toujours impatiente de retrouver tous les personnages. Dara doit combattre ses propres démons et travailler avec Manizheh pour reprendre la ville, et il va très vite faire face à son passé et surtout il devra faire des choix qui pourraient bien déterminer son avenir. De leur côté, Nahri et Ali sont de retour au Caire et si Nahri aimerait bien y couler une vie tranquille, loin de tous problèmes, elle sait que ce n’est pas faisable quand une guerre est en train d’éclater dans son nouveau chez soi.

C’était, comme je le disais, à nouveau un super roman. Tous les personnages devront mettre leur bonheur de côté pour essayer de sauver les gens auxquels ils tiennent. J’ai vraiment adoré en découvrir plus sur Ali et Nahri, voir leur relation évoluer et surtout essayer de survivre. Oui, une très bonne histoire et je ne peux que recommander de lire cette série !

Snap by Belinda Bauer

Synopsis: On a stifling summer’s day, eleven-year-old Jack and his two sisters sit in their broken-down car, waiting for their mother to come back and rescue them. Jack’s in charge, she said. I won’t be long.

But she doesn’t come back. She never comes back. And life as the children know it is changed for ever.

Three years later, mum-to-be Catherine wakes to find a knife beside her bed, and a note that says: I could have killed you.

Meanwhile Jack is still in charge – of his sisters, of supporting them all, of making sure nobody knows they’re alone in the house, and – quite suddenly – of finding out the truth about what happened to his mother.

But the truth can be a dangerous thing …

Review: I’m in a triller phase and not knowing the author, I was quite intrigued by the synopsis.

It’s been three years since Jack and his two sisters lost their mother who was murdered. Yet the case is not closed and the killer has never been found. Their father left home shortly afterwards and if Jack is trying his best to keep them out of homes, at fourteen years old, it is not that simple. So in order to make money, he robs houses for a small organization. But what do you do when you rob a house and you’re sure you’ve discovered the knife that killed your mother? Going to the police means going to jail for all the robberies you’ve done. But how else can you do it?

I had a really good time with this novel and I was curious to find out what really happened with Jack’s mother’s murder. The boy’s very resourceful, but it’s not an easy life either. He’s going to do everything he can to get people to take him seriously and to protect his family.

It was a touching story and an intriguing investigation, because if we know who the murderer is quickly, it’s how to bring him to justice that’s more complicated. A good thriller!

Arrêt d’urgence de Belinda Bauer

Résumé : Une mère de famille disparaît, un tueur en série apparaît… Celle qui occupe une place de choix sur la scène du polar féminin anglais livre ici un roman aussi noir que lumineux, pour conter l’Angleterre des oubliés, la fin de l’innocence et la perversité infinie des hommes. Une jolie pépite, dans la lignée de son chef-d’œuvre, Sous les bruyères.

Grande-Bretagne, de nos jours.

Restez dans la voiture, je ne serai pas longue. Jack est responsable de vous.
En panne sur l’autoroute, Jack, et ses deux petites sœurs Joy et Merry regardent leur mère, enceinte, s’éloigner en quête de secours. Ils ne la reverront plus. Quelques jours plus tard, le corps de la jeune femme est retrouvé sur un parking.

Trois années ont passé. Désormais âgé de 14 ans, Jack fait de son mieux pour prendre soin de ses deux sœurs tout en restant sous le radar des services sociaux. Agile et malin, l’adolescent cambriole les maisons du voisinage en quête de nourriture. C’est ainsi que son chemin croise celui de Catherine While.
Alors que son mari est en déplacement, la jeune femme enceinte découvre de mystérieuses lettres de menace, et un couteau laissé près de son lit.

Jack en est convaincu : le meurtrier de sa mère a trouvé sa nouvelle victime. Mais comment agir, alerter Catherine, la police, sans prendre le risque d’être démasqué lui-même ? De perdre ses sœurs ? Qui croira un enfant ?

La vérité a un prix… Jack est-il prêt à le payer ?

Avis : Je suis dans une phase triller et ne connaissant pas l’auteure, j’ai été bien intriguée par le résumé en le lisant.

Voilà trois ans que Jack et ses deux sœurs ont perdu leur mère qui a été assassinée. Pourtant, l’affaire n’est pas close et le tueur n’a jamais été retrouvé. Leur père a quitté la maison peu de temps après et si Jack essaie de faire de son mieux pour leur éviter les foyers, à quatorze ans, ce n’est pas si simple. Alors pour gagner de l’argent, il cambriole des maisons au sein d’une petite organisation. Mais voilà, que faire quand vous cambriolez une maison et que vous êtes sûr d’avoir découvert le couteau qui a tué votre mère ? Aller à la police signifie aller en prison pour tous les cambriolages que vous avez faits. Mais comment faire autrement ?

J’ai passé un très bon moment avec ce roman et j’étais curieuse de découvrir ce qui s’était réellement passé pour le meurtre de la mère de Jack. Ce garçon est très débrouillard mais ce n’est pas non plus une vie facile. Il va tout faire pour que les gens le prennent au sérieux et pour protéger sa famille.

C’était une histoire touchante et une enquête intrigante, car si on sait qui est le meurtrier rapidement, c’est la façon de l’amener devant la justice qui est plus compliquée. Un bon thriller !