La Fileuse d’argent de Naomi Novik

Résumé : Petite-fille et fille de prêteur, Miryem ne peut que constater l’échec de son père. Généreux avec ses clients mais réticent à leur réclamer son dû, il a dilapidé la dot de sa femme et mis la famille au bord de la faillite… jusqu’à ce que Miryem reprenne les choses en main. Endurcissant son cœur, elle parvient à récupérer leur capital et acquiert rapidement la réputation de pouvoir transformer l’argent en or.
Mais, lorsque son talent attire l’attention du roi des Staryk – un peuple redoutable voisin de leur village -, le destin de la jeune femme bascule. Obligée de relever les défis du roi, elle découvre bientôt un secret qui pourrait tous les mettre en péril…

Avis : J’avais entendu énormément de bien du roman précédent de l’auteure et c’est vrai qu’en ayant vu ce titre là sur les blogs étrangers à sa sortie, j’étais très curieuse de pouvoir le découvrir.

Miryem est une jeune fille qui reprend le travail de son père en tant que prêteuse d’argent. Le problème ? Elle est tellement douée, qu’elle attire l’attendre des Staryk, ces êtres faits de glace et que tout le monde essaie d’éviter. Mais voilà, par la même occasion, notre héroïne se retrouve embarquée dans une histoire qui la dépasse complètement.

Si Miryem est le personnage principal de l’histoire, on suit aussi d’autres points de vue tout aussi intéressants et si j’ai habituellement du mal avec ça, j’ai trouvé que l’auteure avait bien maitrisé son sujet.

Naomie Novik nous propose une histoire assez dense, mais aussi très intéressante. Elle a voulu mettre la religion juive en lumière, dans un roman de fantasy, et j’ai trouvé ça vraiment bien fait. J’ai suivi avec grand plaisir tous les personnages et j’étais impatiente de découvrir ce qui allait se passer et je dois dire que je suis très contente de la fin.

Si vous voulez quelque chose d’original et de différent, je vous le conseille fortement !

The Crooked Staircase by Dean Koontz

Jane Hawk, Book 3

Synopsis: “I could be dead tomorrow. Or something worse than dead.”

Jane Hawk knows she may be living on borrowed time. But as long as she’s breathing, she’ll never cease her one-woman war against the terrifying conspiracy that threatens the freedom–and free will–of millions. Battling the strange epidemic of murder-suicides that claimed Jane’s husband, and is escalating across the country, has made the rogue FBI agent a wanted fugitive, relentlessly hunted not only by the government but by the secret cabal behind the plot. Deploying every resource their malign nexus of power and technology commands, Jane’s enemies are determined to see her dead . . . or make her wish she was.

Jane’s ruthless pursuers can’t stop her from drawing a bead on her prey: a cunning man with connections in high places, a twisted soul of unspeakable depths with an army of professional killers on call. Propelled by her righteous fury and implacable insistence on justice, Jane will make her way from southern California to the snow-swept slopes of Lake Tahoe to confront head-on the lethal forces arrayed against her. But nothing can prepare her for the chilling truth that awaits when she descends the crooked staircase to the dark and dreadful place where her long nightmare was born.

Review: I really like this series. Each volume is the continuation of the others and we are always looking forward to more to find out what our Jane is going to do.

Jane is slowly approaching the truth, she is dismantling the puzzle of the conspiracy that is spreading all over the world and yet the webs are closing in on her as well. If there are a lot of revelations for her, the Arcadians are getting closer and closer to her and her son. Yet our heroine does not give up, determined to gather evidence and above all to make sure that she will be able to live later on as a free woman or die trying. She will have to use all her talents to move forward and understand what is going on.

I loved this new volume which has no dead time and whose events follow one another at a crazy speed for all the characters. The novel describes the various characters, whether they are friends or enemies, and it was very interesting to see all these points of view. Either way, everyone’s lives will be turned upside down and I’m looking forward to the sequel to find out what happens next!

 

L’escalier du diable de Dean Koontz

Jane Hawk, Tome 3

Résumé : La suite des aventures de Jane Hawk, mue par la même soif de justice et de vengeance, par Dean Koontz, l’un des auteurs américains de thrillers le plus lu au monde.

” Je pourrais être morte demain. Ou pire… ”

Luttant contre l’étrange épidémie de suicides qui a emporté son mari, Jane Hawk est devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Tant par le gouvernement que par les responsables d’une confrérie secrète. À présent, elle tient une proie dans son viseur : un homme influent… disposant d’une armée de tueurs.

Mue par sa soif de vengeance, Jane rejoint les flancs enneigés du Lac Tahoe, en Californie. Ce qu’elle va y découvrir est terrifiant. D’autant qu’elle va devoir gravir l’escalier du diable !

Jane sait que le temps lui est compté. Que sa vie ne tient qu’à un fil. Mais, elle respire encore… Et une conspiration menace des millions d’êtres humains.

Avis : J’aime beaucoup beaucoup cette série. Chaque tome est la continuation des autres et on attend toujours avec impatience plus pour pouvoir découvrir ce que notre Jane va bien pouvoir faire.

Jane s’approche doucement de la vérité, elle démonte le puzzle du complot qui s’étend dans le monde entier et pourtant les mailles se referment aussi doucement sur elle. Si révélations il y a pour elle, les Arcadiens se rapprochent de plus en plus d’elle et de son fils. Pourtant notre héroïne ne lâche pas, bien décidée à rassembler des preuves et surtout à faire en sorte de pouvoir vivre par la suite comme une femme libre ou de mourir en essayant. Elle devra utiliser tous ses talents pour avancer et comprendre ce qui se passe.

J’ai adoré ce nouveau tome qui ne présente aucun temps mort et dont les évènements s’enchaînent à une vitesse folle pour tous les personnages. Le roman décrit les divers personnages, qu’ils soient amis ou ennemis, et c’était très intéressant de voir tous ces points de vues. Quoi qu’il en soit, les vies de chacun seront bouleversées et j’attends avec impatience la suite pour découvrir ce qui va advenir à présent !

How To Train Your Zombie by Catherine Winchester

Synopsis: The zombie apocalypse, which has devastated the world, is in its final throes when Meg’s husband is bitten. She has lost so much already that she simply can’t face losing him too, so when it becomes apparent that he is about to join the ranks of the walking dead, she decides to employ her skills as a dog trainer and takes it upon herself to train him.

Not only must she face the dangers inherent in close contact with a zombie, she must also protect him from outside forces that mean him harm. Can she convince the handsome yet stern Colonel MacDonald that he deserves a chance? Can she stop him being used for vivisection? What about those who want to use him as bait for other zombies?

Join Meg during the final few months of the Zombie War, as she shares her, at times, gruesome, sad and darkly humorous story.

Review: It’s been a long time since I’ve read a zombie book and I’ve had this novel for quite some time. So I started this story with pleasure and curiosity.

Meg has lost everything because of the zombies and when her husband gets bitten, she decides she won’t let it happen and she decides she’ll try to train him. However, it will not be easy, especially when she is forced to place him under surveillance.

It’s not a very complicated story, but it’s entertaining and I had a good time overall. It was nice to see Meg trying to keep a connection with her husband who is no longer a real person and to see her open up to someone else like Colonel MacDonald who also lost everything during that war.

A novel that is quick and light to read.

 

How To Train Your Zombie de Catherine Winchester (VO)

Résumé (traduction personnelle) : L’apocalypse zombie, qui a dévasté le monde, est dans sa phase finale lorsque le mari de Meg est mordu. Elle a déjà tellement perdu qu’elle ne peut tout simplement pas faire face à sa perte, alors lorsqu’il devient évident qu’il est sur le point de rejoindre les rangs des morts-vivants, elle décide d’employer ses compétences de dresseuse de chiens et de le dresser.

Non seulement elle doit faire face aux dangers inhérents au contact étroit avec un zombie, mais elle doit aussi le protéger des forces extérieures qui veulent lui faire du mal. Peut-elle convaincre le beau, mais sévère, colonel MacDonald qu’il mérite une chance ? Peut-elle l’empêcher d’être utilisé pour une vivisection ? Et ceux qui veulent l’utiliser comme appât pour d’autres zombies ?

Rejoignez Meg pendant les derniers mois de la guerre des zombies, alors qu’elle partage son histoire parfois horrible, triste et sombrement humoristique.

Avis : Ca faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre de zombie et j’avais ce roman depuis pas mal de temps. Aussi je me suis lancée avec plaisir et curiosité dans cette histoire.

Meg a tout perdu à cause des zombies et quand son mari se fait mordre, elle décide qu’elle ne se laissera pas faire et elle décide qu’elle essaiera de le dresser. Pourtant, ça ne sera pas facile, notamment quand elle est obligée de le placer sous surveillance.

Ce n’est pas une histoire très compliquée, mais elle est divertissante et j’ai passé un bon moment globalement. C’était sympa de voir Meg essayer de garder un lien avec son mari qui ne l’est plus vraiment et de la voir s’ouvrir à quelqu’un d’autre comme le colonel MacDonald qui lui aussi a tout perdu pendant cette guerre.

Un roman rapide à lire et léger.

Weekend Wife by Erin McCarthy

Synopsis: Billionaire businessman in need of a fake fiancée…

It should be the easiest job ever for an out-of-work actress, right?

All I have to do is pose as Grant Caldwell (the Third)’s fiancée for a fancy-pants weekend in the Hamptons. Easy. Wear designer clothing and sip champagne? Don’t mind if I do. Flirting with Grant? It’s so delicious I should be paying him.

Nothing can go wrong as long as I can keep my hands off of him.

But that’s the hard part. And I do mean hard.

Because Grant is sexy.
And bossy.
And surprisingly sweet, a real rarity in his pretentious family.

Oops. I’m not as good at faking it as I thought. Or maybe they call this method acting. Because it’s getting harder to figure out where my character ends and I begin…

It just might be the role of a lifetime.

Review: This is a novel that I was curious to discover and I must admit that it had been years since I had read one of the author’s books. So I couldn’t wait to see how it would turn out.

Leah is an aspiring actress, or at least she is trying to be, and in order to make money she serves and sings in a bar, a bar where a very charming young man comes from time to time. If he seems insensitive to her charm, she soon discovers that it’s just appearances. So when he offers her to become his fake girlfriend for a weekend at his parents’ house, she knows that it’s not a good idea, yet she accepts. As you can imagine, like all books of this kind, she will burn her wings and it will get harder and harder to stay away, as our two heroes fall under each other’s spell.

It was a nice novel to have a good time and we can read it pretty quickly. It’s nice to follow Grant in his family so different from the others and Leah who is trying to adapt to an environment she knows nothing about.

Yes, a light and sweet romance.

Weekend Wife de Erin McCarthy (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Un homme d’affaires milliardaire qui a besoin d’une fausse fiancée…

Ce devrait être le travail le plus facile pour une actrice au chômage, n’est-ce pas ?

Il suffit que je me fasse passer pour la fiancée de Grant Caldwell (le troisième) pour un week-end dans les Hamptons. Facile. Porter des vêtements de marque et siroter du champagne ? Ça ne me dérange pas. Flirtez avec Grant ? C’est tellement délicieux que je devrais le payer.

Rien ne peut aller de travers tant que je ne le touche pas.

Mais c’est le plus dur. Et je veux dire que c’est vraiment difficile.

Parce que Grant est sexy.

Et autoritaire.

Et étonnamment doux, une vraie rareté dans sa famille prétentieuse.

Oups. Je ne suis pas aussi douée pour faire semblant que je le pensais. Ou peut-être qu’ils appellent cette méthode “jouer la comédie”. Parce qu’il est de plus en plus difficile de savoir où mon personnage se termine et où je commence…

C’est peut-être le rôle d’une vie.

Avis : Voilà un roman que j’étais curieuse de découvrir et j’avoue que ça faisait des années que je n’en avais pas lu un de l’auteure. J’étais donc impatiente de voir ce que cela donnait.

Leah est une actrice en devenir, ou en tout cas elle essaie, et, pour gagner de l’argent, elle sert et chante dans un bar, un bar où un très charmant jeune homme vient de temps en temps. S’il semble insensible à son charme, elle découvre très vite que ce ne sont que des apparences. Alors quand il lui propose de devenir sa fausse petite-amie pour un week-end chez ses parents, elle sait que ce n’est pas une bonne idée, pourtant elle accepte. Vous vous doutez, comme tous les livres de ce genre, qu’elle se brûlera les ailes et que rester à distance sera de plus en plus difficile, alors que nos deux héros tombent sous le charme l’un de l’autre.

C’était un roman sympa qui m’a fait passer un bon moment et l’ensemble se lit assez vite. C’est agréable de suivre Grant dans sa famille si différente des autres et Leah qui essaie de s’adapter à un environnement dont elle ne connait rien.

Oui une romance légère et gentillette comme c’était annoncé.