Stacking the Shelves #312

Stacking the Shelves is a meme hosted by Tynga’s Reviews
 

Too Late – Colleen Hoover

Est-il trop tard pour éviter le pire ?

Sloan est une jeune femme comme beaucoup d’autres. Elle est étudiante, a un copain, Asa, dont elle partage la vie depuis plusieurs années. Mais si les débuts de leur relation ont été idylliques, Sloan sait maintenant qu’Asa est un homme perturbé, aux règles morales très floues. Elle est malheureusement coincée dans cette liaison toxique car Asa a des moyens de pression sur elle : il l’aide à financer la prise en charge de son petit frère handicapé. Cela suffit pour qu’elle accepte cette situation toxique.

En fac, elle va faire la connaissance de Carter. Il a l’air d’un étudiant comme les autres, sauf qu’elle va le retrouver aux côtés d’Asa, associé à ses affaires de trafics. L’intérêt qu’il avait éveillé en elle s’éteint alors aussitôt.

Mais elle va croiser Carter très souvent puisqu’il travaille avec Asa. Qui est vraiment Carter ? Il la fascine de plus en plus. Comment va réagir Asa qui voue un amour possessif à Sloan ?

Asa, Carter et Sloan évoluent dans une atmosphère de plus en plus trouble et tendue. Quelle issue trouveront-ils à cette dangereuse situation ?

 

Being Brooke (Barley Cross, 1) – Emma Hart

My name is Brooke Barker…

And I’m a freaking disaster.

No, seriously. I’m a college drop-out working a dead-end job, my best friend Carly’s dog gets more action than I do, and I have more bad dates in my diary than there are movie remakes.

Not to mention I’m completely and utterly in love with Cain Elliott.

The problem? He’s in a relationship. With a girl who’s so plastic she makes Barbie cry herself to sleep with jealousy.

The second problem? He’s my best friend.

My shut-up-and-put-on-Harry-Potter, yes-this-is-your-shirt, help-I-have-no-power, crap-I’m-out-of-tampons, kinda best friend.

And that’s all he can be, right?

Right.

(Being Brooke is a standalone romantic comedy. Hilarious, super-sexy, and possibly highly inappropriate at times, this is the perfect feel-good read!)

Dirty Pool by Bethany-Kris

Synopsis: To get what he wants, he’ll have to play a game of dirty pool.

Michel Marcello never wanted to be a mafioso like every other man in his family—he wanted to be more. That doesn’t mean he’s unfamiliar with the life, or that he can’t hold his own against other made men.

They forgot where he came from …

His chance encounter with the fiery and beautiful daughter of Detroit’s most notorious Irish mob boss stokes flames beyond the ones that ignite between Michel and Gabbie Casey. Rivals shouldn’t mix, but these opposites have never been more attracted, either.

The lines between family loyalty, their duties, and responsibility begin to blur.

Love ruins all.

But these two aren’t the only ones playing this game, and it just became far more dangerous to get out alive.

Review: After seeing Michel in the other novels, I must admit that I was really curious to discover his story.

We discover our hero during his studies in Detroit. He studies quietly in his own corner, without interfering in his family’s affairs. He’s not interested. He does not want to be told what to do and how he can live. So when he meets the daughter of the Irish mafia boss’s boss, Gabbie, he doesn’t expect to fall in love with her. Nor does he expect this relationship to be so complicated and have such an impact on the big families in the city.

As I was saying, I had a good time with Michel and Gabbie. They try to do the best they can to live as they want, but it is not easy. Gabbie is a character I particularly liked, she is fiery, fresh and determined, just like Michel on this point. Oh yes, because he’s really determined, especially when it comes to the young woman.

It was a nice novel, the ending seemed a little too fast for my taste but I was happy to discover their story.

 

Dirty Pool de Bethany-Kris (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Pour obtenir ce qu’il veut, il devra jouer à un jeu compliqué.

Michel Marcello n’a jamais voulu être un mafioso comme tous les autres hommes de sa famille – il voulait être plus. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas habitué à cette vie, ou qu’il ne peut pas tenir tête aux autres hommes de main.

Ils ont oublié d’où il venait…

Sa rencontre fortuite avec la fille ardente et belle du plus célèbre boss de la mafia irlandaise de Detroit embrase les flammes au-delà de celles qui s’allument entre Michel et Gabbie Casey. Les rivaux ne devraient pas se mélanger, mais les opposés n’ont jamais été autant attirés.

Les frontières entre la loyauté familiale, leurs devoirs et leurs responsabilités commencent à s’estomper.

L’amour ruine tout.

Mais ces deux-là ne sont pas les seuls à jouer à ce jeu, et c’est devenu beaucoup plus dangereux de s’en sortir vivant.

Avis : Après avoir vu Michel dans les autres romans, j’avoue que j’étais vraiment curieuse de découvrir son histoire.

Nous découvrons notre héros pendant ses études à Détroit. Il étudie tranquillement dans son coin, sans se mêler des affaires de sa famille. Ca ne l’intéresse pas. Il ne veut pas qu’on lui dicte ce qu’il doit faire et comment il peut vivre. Alors, quand il rencontre la fille du boss de la mafia irlandaise, Gabbie, il ne s’attend pas à tomber amoureux d’elle. Il ne s’attend pas non plus à ce que cette relation soit aussi compliquée et qu’elle ait autant de conséquences sur les grosses familles en ville.

Comme je le disais, j’ai passé un bon moment avec Michel et Gabbie. Ils essaient de faire au mieux pour vivre comme ils le veulent mais ce n’est pas simple. Gabbie est un personnage que j’ai particulièrement aimé, elle est fougueuse, fraiche et déterminée, tout comme Michel d’ailleurs sur ce point. Oh oui, il est vraiment très déterminé, surtout quand c’est en rapport avec la jeune femme.

C’était un roman sympa, le fin semblait un peu trop rapide à mon goût mais j’étais contente de découvrir leur histoire.

La Dame de la Ténarèze de Madeleine Mansiet-Berthaud

Résumé : Une vie, un passé… la belle propriété de la Ténarèze, au cœur du Gers, renferme tant de beaux souvenirs pour Claudia, et de drames aussi. Ce sera son dernier combat : préserver ses murs, contre le projet d’une maison de retraite, contre l’hypothétique révélation de son secret…

1985. A Eauze, charmant village du Gers, qui fut une cité gallo-romaine. Claudia, née avec le siècle, se repose dans son havre de paix, le parc de la Ténarèze (qui porte le nom de l’ancienne voie romaine), et remonte le fil du temps et de ses souvenirs : ses parents, Paulin, ébéniste, époux très jaloux, qui lui a toujours refusé l’enfant qu’elle voulait tant… La Ténarèze a été un gîte pour des pèlerins. Paulin y a partagé beaucoup de temps avec ces marcheurs infatigables. Jusqu’à la mort – accidentelle – de ce dernier, ombre et plaie vivace dans la vie de Claudia.
Une visite va bouleverser la vie de l’octogénaire : le maire vient lui exposer son projet, celui de créer, à la Ténarèze, une maison de retraite. Elle comprend qu’il s’agit d’une expropriation. Dès lors, Claudia va mener un combat pour sauvegarder son domaine. Que l’on investisse son parc, jamais ! Et que jamais l’on ne vienne à découvrir son secret enfoui sous terre depuis près de cinquante ans. Mais les travaux commencent. A la suite d’un creusement pour la canalisation, on déterre d’étranges trouvailles… mais aussi des mosaïques, vestiges d’une villa gallo-romaine.

Avis :Je ne connaissais pas du tout l’auteure ni le roman, et j’étais très surprise de le découvrir dans ma boite aux lettres. Je ne savais pas donc pas du tout à quoi m’attendre avec l’histoire.

Ce n’est pas forcément le type de romans vers lequel je serai allée je dois bien avouer au premier abord, mais finalement j’ai passé un bon moment avec l’histoire.

On suit Claudia une dame âgée qui vit dans une très belle propriété. Pourtant, maintenant qu’elle est plus vieille, tout le monde est intéressé pour la racheter et construire dessus. Mais Claudia ne l’entend pas de cette oreille, oh ça non ! Mais ça pourrait être plus compliqué que prévu. Et puis, il y a les secrets qu’elle cache là-bas, des secrets qu’elle préfèrerait laisser enterrés. En parallèle, on la découvrira très belle jeune femme dans cette demeure qui accueille les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle et qui rencontrera un jeune homme qui deviendra son mari.

C’était un roman agréable à lire même si on sait rapidement ce que Claudia cache chez elle. Pourtant, j’avoue que j’étais curieuse de découvrir les raisons, de voir le mélange avec les vestiges romains aussi. Un roman intéressant et qui se lit vite.

The Unhoneymooners by Christina Lauren

Synopsis: Olive is always unlucky: in her career, in love, in…well, everything. Her identical twin sister Amy, on the other hand, is probably the luckiest person in the world. Her meet-cute with her fiancé is something out of a romantic comedy (gag) and she’s managed to finance her entire wedding by winning a series of Internet contests (double gag). Worst of all, she’s forcing Olive to spend the day with her sworn enemy, Ethan, who just happens to be the best man.

Olive braces herself to get through 24 hours of wedding hell before she can return to her comfortable, unlucky life. But when the entire wedding party gets food poisoning from eating bad shellfish, the only people who aren’t affected are Olive and Ethan. And now there’s an all-expenses-paid honeymoon in Hawaii up for grabs.

Putting their mutual hatred aside for the sake of a free vacation, Olive and Ethan head for paradise, determined to avoid each other at all costs. But when Olive runs into her future boss, the little white lie she tells him is suddenly at risk to become a whole lot bigger. She and Ethan now have to pretend to be loving newlyweds, and her luck seems worse than ever. But the weird thing is that she doesn’t mind playing pretend. In fact, she feels kind of… lucky.

Review: I was really curious to discover this novel! I loved several of their books, so I was all the more curious to see what they would present to us.

Olive is out of luck. But like really unlucky. On the other hand, her twin sister is completely the opposite. So, on her wedding day, she doesn’t expect everyone to get sick from a dish at the buffet. The only ones who aren’t? Olive and Ethan. Ethan is the groom’s brother and he and Olive hate each other! So when they leave together to enjoy the honeymoon, they don’t expect to discover that they actually like each other. Maybe even a little more than fine!

I really had a great time with this novel and I must say that Olive has no equal in finding herself in complicated situations! Her relationship with her sister is touching and her relationship with Ethan is explosive. Yet, little by little, they will discover that they are much more than they thought they were. It won’t be easy, but I really enjoyed seeing them connect gently and open up to each other. Well, it’s true that Ethan still pissed me off towards the end, just like Amy, but hey, you have to have some too, right? Fortunately, they quickly make it up to you!

It was a very nice new novel to discover with characters you appreciate and I look forward to the next novel from the authors.

The Unhoneymooners de Christina Lauren (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Olive est malchanceuse : dans sa carrière, en amour, dans… enfin, dans tout. Sa sœur jumelle Amy, est, par contre, probablement la personne la plus chanceuse au monde. Sa rencontre avec son fiancé est digne d’une comédie romantique (arghh) et elle a réussi à financer tout son mariage en gagnant une série de concours sur Internet (double arghh). Le pire, c’est qu’elle force Olive à passer la journée avec son ennemi juré, Ethan, qui se trouve être le témoin.

Olive se prépare à vivre 24 heures d’enfer de mariage avant de pouvoir retourner à sa vie confortable et malchanceuse. Mais lorsque tous les invités sont victimes d’une intoxication alimentaire à cause de fruits de mer, les seules personnes qui ne sont pas touchées sont Olive et Ethan. Et maintenant, il y a une lune de miel tous frais payés à Hawaii.

Mettant de côté leur haine mutuelle pour avoir ces vacances gratuites, Olive et Ethan se dirigent vers le paradis, déterminés à s’éviter à tout prix. Mais quand Olive rencontre son futur patron, le petit mensonge qu’elle lui raconte risque soudain de devenir beaucoup plus gros. Elle et Ethan doivent maintenant faire semblant d’aimer les jeunes mariés, et sa malchance semble être à son comble. Mais ce qui est bizarre, c’est qu’elle se fiche de faire semblant. En fait, elle se sent un peu… chanceuse.

Avis : J’étais vraiment curieuse de découvrir ce roman ! J’ai adoré plusieurs de leurs romans, et j’étais donc d’autant plus curieuse de voir ce qu’elles allaient nous présenter.

Olive n’a pas de chance. Mais genre vraiment pas. Par contre, sa sœur jumelle est complètement son contraire. Alors, elle ne s’attend pas le jour du mariage de cette dernière à ce que tout le monde tombe malade à cause d’un plat au buffet. Les seuls qui ne le sont pas ? Olive et Ethan. Ethan c’est le frère du marié et lui et Olive se détestent ! Alors quand ils partent ensemble pour profiter de la lune de miel, ils ne s’attendent pas à découvrir, qu’en fait, ils s’aiment bien. Peut-être même un peu plus que bien !

J’ai vraiment passé un bon moment avec ce roman et je dois dire qu’Olive n’a pas son pareil pour se retrouver dans des situations compliquées ! Sa relation avec sa sœur est touchante et celle avec Ethan, explosive. Pourtant, petit à petit, ils vont découvrir qu’ils sont bien plus que ce qu’ils pensaient. Ca ne sera pas facile mais j’ai beaucoup aimé les voir se lier doucement et s’ouvrir à l’autre. Bon c’est vrai qu’Ethan m’a quand même énervée vers la fin, tout comme Amy, mais bon, il en faut bien aussi non ? Heureusement, ils se font vite pardonner !

C’était un nouveau roman très sympa à découvrir avec des personnages qu’on apprécie et j’attends le prochain roman des auteurs avec impatience.

Middlegame by Seanan McGuire

Synopsis: Meet Roger. Skilled with words, languages come easily to him. He instinctively understands how the world works through the power of story.

Meet Dodger, his twin. Numbers are her world, her obsession, her everything. All she understands, she does so through the power of math.

Roger and Dodger aren’t exactly human, though they don’t realise it. They aren’t exactly gods, either. Not entirely. Not yet.

Meet Reed, skilled in the alchemical arts like his progenitor before him. Reed created Dodger and her brother. He’s not their father. Not quite. But he has a plan: to raise the twins to the highest power, to ascend with them and claim their authority as his own.

Godhood is attainable. Pray it isn’t attained.

Review: I love Seanan Mcguire, and if you know me a bit, I never resist her novels. So when I found out that she was going to release something different, I threw myself at it! Oh yes, because I was eager to find out what she was going to offer us.

I was really very surprised by the format of this novel. It’s very original and unique: there are different temporalities, a story for children that is spread throughout the story, but also quotes… Really something different.

We discover Roger and Dodger, two extraordinary children: one is a genius of words and the other a genius of numbers. We will see them grow, meet, discover, understand who they are and what they can do all this in the shadow of a man and a woman who constantly monitor them. Life will separate them many times, but it will also bring them together.

It was really a different and interesting novel. I didn’t expect this at all, but I was really curious to find out what was going to happen, how the characters were going to evolve. Everything was fascinating and I had a really good time with the story!