Captive in the Dark de C.J. Roberts

The Dark Duet, Tome 1

Synopsis : La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son « arme » doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.
La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée…Elle sera sa conquête.
Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible ?

Avis : Je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de livre qui touche à des thèmes très sensibles comme la maltraitance envers les femmes, l’esclavage sexuel etc. Ce n’est pas du tout mon type de lecture en temps normal alors j’avais quelques appréhensions avant de commencer ce roman. Mais je dois dire que la curiosité a quand même été plus forte que tout le reste et après avoir lu tant d’avis positifs concernant ce roman, je me suis dit « Et pourquoi pas ? Tentons, on verra bien ! »

C’est sûr que cela reste une lecture assez intense, c’est le premier roman « dark romance » que je lis alors du coup je suis un peu surprise, ou plutôt pas habituée. L’atmosphère est vraiment très sombre et oppressante. Il s’agit ici d’un roman à deux voix. Nous avons donc le point de vue de Livvie, la captive, à la première personne et celui de Caleb, le ravisseur à la troisième personne. Les passages du point de vue de Livvie sont assez dérangeants et à la limite du soutenable. Livvie va en effet être victime de sévices et de violences particulièrement ignobles et ce, dès le début.

C’est un huis-clos suffoquant. Le rapport de force se crée entre le bourreau et sa victime. Malgré tout ce qu’elle endure, Livvie est une jeune femme très forte mentalement. Elle parvient même parfois à se rebeller et à tenir tête à Caleb. Puis, petit à petit, elle est en proie à des sentiments assez confus, tout devient flou dans sa tête. Et c’est ainsi que se développera une relation particulière, dérangeante, voire malsaine entre ces deux personnages. C’était assez étrange mais en même temps, l’auteur aborde ici plutôt bien le syndrome de Stockholm.

Caleb quant à lui est un personnage très complexe, torturé et obnubilé par la vengeance. Il est aussi très imprévisible, tantôt cruel et impitoyable, tantôt tendre et soucieux du bien-être de sa captive. Au début on le déteste à cause de tout ce qu’il fait endurer à Livvie puis malgré tout, l’auteur parvient à nous faire changer d’avis concernant ce personnage. Le lecteur finit même par éprouver de la sympathie pour cet homme certes séduisant mais ô combien monstrueux. Même si l’on s’y attendait un peu, les révélations à son sujet sont atroces. On finit par mieux comprendre à travers son point de vue ses agissements, son but ultime et sa soif de vengeance.

Au final, même si la dureté de certaines scènes m’a quand même un peu dérangé, je dois dire que j’ai dévoré ce roman d’une traite. C’était une lecture intense, perturbante, qui laisse des traces. Mais c’était une bonne lecture. J’étais curieuse de savoir ce qui allait arriver à Livvie, si elle serait en proie au terrible sort que Caleb lui réservait ou pas. Ce que j’aime particulièrement dans ce livre, c’est qu’il est bien écrit. Même les scènes les plus dures sont bien écrites. Il y a beaucoup de détails mais à aucun moment on ne tombe dans la vulgarité ou la surenchère. La plume de l’auteur reste fluide et addictive tout au long de l’histoire. Le roman se termine sur un cliffhanger qui m’a un peu laissée sur ma faim mais l’extrait du tome deux dans les dernières pages annonce une suite très intéressante et riche en rebondissements que je lirai avec plaisir.

4mon pseudo

 

27 thoughts on “Captive in the Dark de C.J. Roberts

  1. Merci pour ta chronique, j’avoue que ce livre m’intrigue beaucoup à cause des avis enthousiastes qui se multiplient sur la toile, mais le côté dark me freine un peu. Je n’aime pas trop ce genre de relation malsaine ^^

    • Coucou! Oui, pareil, j’ai mis du temps pour me décider à cause du côté « dark ». Je n’étais pas certaine du tout d’accrocher, mais finalement, ça se lit bien je trouve. C’est vraiment bien écrit. La première moitié est difficile mais après ça va mieux. 😉

    • Clair! Pas du tout habituée à ça! Lol Mais bon, ça se lit bien, c’est même addictif une fois plongée dedans. J’avoue que je suis assez curieuse de voir comment cette histoire va évoluer dans les tomes suivants.

  2. J’avoue que ce n’est pas du tout un livre qui me tente. Je n’ai jamais lu de Dark romance, et vu comment tu parles de l’histoire… je m’enfuis en courant ! Ce n’est absolument pas mon genre de lecture, et je ne suis pas masochiste à ce point, haha. ^^

    • Oui, c’est vrai que c’est assez sombre mais c’est surtout au début. Vers la deuxième moitié du roman, j’ai trouvé que c’était mieux, bon ça reste « dark » mais c’était moins oppressant qu’en début de livre. Et le tournant que prend l’histoire vers la fin… j’avoue que j’ai envie de connaître la suite à présent.

  3. Ce livre n’est pas pour moi ! Purgatoire des innocents de Karine Giebel m’a suffit (ce livre est HORRIBLE… même si les pages se tournent toutes seules). Je suis trop âme sensible pour ce style de lecture, je crois !

    • Tu as éveillé ma curiosité! 😀 Je n’ai pas lu « Purgatoire des innocents » mais au vu du résumé et des avis, ça a l’air effectivement d’être un livre très très noir. Je pense malgré tout que « Captive in the Dark » est plus soft (après tout c’est une romance, assez dark certes mais romance tout de même). C’est surtout dur au début mais après ça va mieux je trouve. Reste à voir comment est le tome 2. 🙂

  4. J’ai un peu peur que l’athmosphère trop sombre ne me plait pas du tout. J’ai un peu peur pour les scènes trop cru.
    Pourtant ce roman a eu de bon retours. J’ai peut-être tord.

  5. Je n’ai pas lu ce livre mais c’est juste horrible.
    Dès qu’on a annoncé sa sortie j’étais HYPER énervée. Publié cette chose alors que personne ne veut se mouiller à sortir Forbidden parce qu’il risquerait de faire polémique? LA BLAGUE (bon, ouf! Forbidden va ENFIN voir le jour en français).
    Si ce livre était un thriller je sauterais dessus, même si ce n’est pas mon thème de prédilection. Mais là… BERK BERK ET REBERK GRRR

    • Lol, il n’inspire pas trop au premier abord mais enfin de compte c’était pas si mal que ça. Je suis contente d’apprendre que Forbidden sortira bientôt en France! J’avais entendu de parler de ce livre (qui aborde effectivement un sujet très délicat) il y a quelques années déjà mais c’est vrai que je n’ai pas osé le lire. 🙁 Mais s’il sort en français, je tenterai très probablement. 😉

  6. Quant à moi, c’est justement le côté Dark qui m’attire ! J’aime les histoires qui laissent des traces, donc je le note sans hésiter une seconde de plus 😉

    • Je n’osais pas trop me lancer non plus mais finalement, avec un peu de recul, je trouve que dans l’ensemble c’était supportable. C’est hard mais je pense qu’il y a des bouquins qui sont pires niveau dureté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *