Bad Man de Dathan Auerbach

Résumé : On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées… Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?

Avis : Je suis toujours à la recherche d’un bon thriller, je dirai même que celui-ci frôle le roman d’horreur, aussi j’étais curieuse de découvrir le roman !

Le frère de Ben a disparu il y a plus de 5 ans. Il était sous sa surveillance, mais aucun indice n’a permis de le retrouver. Mais lui n’a pas abandonné. Il espère toujours le retrouver vivant et l’histoire le rattrape quand il prend un travail de magasinier dans le magasin où il a perdu Eric. Seulement, ce travail va bouleverser sa vie et va le lancer dans une quête d’où il n’est pas sûr de ressortir en un seul morceau, que ce soit physiquement ou émotionnellement.

L’atmosphère du roman est très particulière, oppressante, et si on attend de voir ce que Ben va découvrir, on ne sait pas si on peut lui faire confiance, à lui ou aux autres. Il ne se passe pas énormément d’évènements et on comprend que Ben tourne en rond en essayant de retrouver son frère, que ce n’est pas simple, notamment quand on se joue de lui.

C’est assez difficile de comprendre ce qu’il s’est passé il y a 5 ans, ce qu’il se passe maintenant, mais j’étais vraiment curieuse d’en découvrir plus. Cependant, je dois dire que la fin reste assez ouverte (je ne suis pas une grande adepte de ce genre de choses), j’ai encore tant de questions et j’avoue que je reste un peu sur ma faim. J’aurais bien voulu une petite suite pour compléter l’ensemble.

10 thoughts on “Bad Man de Dathan Auerbach

  1. Oh je n’aime pas trop les fins ouvertes surtout quand aucune suite n’est prévue… j’aime avoir toutes les réponses à mes questions, sinon je suis frustrée ! Dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.