Hellsbane de Paige Cuccaro (VO)

Hellsbane, Book 1

Résumé (traduction personnelle) : Emma Jane Hellsbane a toujours su qu’elle était différente, mais elle était loin de s’imaginer qu’elle n’était même pas humaine. Eh bien, au moins elle est mi- humaine. Elle est aussi mi- ange déchu, et maintenant, son cher vieux père veut sa mort. Tous les anges déchus veulent que toutes leurs progénitures gênantes soient retirées de leur dépouille mortelle alors elle essaie de ne pas le prendre personnellement. D’ailleurs, elle veut sa mort tout autant. En effet c’est le seul moyen pour qu’elle puisse être pardonnée de ses péchés, arrêter ces satanés démons qui tentent de pirater sa tête, pour avoir un espoir de mener une vie normale comme « Exploratrice Intuitive de Conscience ».
Bien sûr, d’abord elle devra découvrir quel ange déchu est son père, éviter de séduire accidentellement son mentor angélique, aider un vieil ami à vaincre son propre géniteur déchu et, fondamentalement, sauver le monde d’une claque divine cataclysmique. Aucun souci. Avec un nom tel que Hellsbane, Emma Jane est vraiment née pour l’emploi.

Avis : Emma Jane Hellsbane peut ressentir les émotions des autres, les bonnes comme les mauvaises. C’est une psychique, plus précisément une « Exploratrice Intuitive de Conscience ». De ce don étrange Emma Jane en a fait son gagne-pain. Elle reçoit donc sa clientèle chez elle et pratique ainsi des séances. Elle ne s’attendait pas du tout à ce que son prochain client soit Tommy Saint James, un ancien camarade de lycée ! Ce dernier débarque chez elle blessé et il porte sur lui une épée. A partir de là l’existence d’Emma Jane sera bouleversée à jamais. Suite à une attaque de démons, elle se retrouve marquée. Désormais elle est un « illorum », comme Tommy, c’est-à-dire un soldat nephilim, (= mi- humain, mi- ange) qui traque les démons et les anges déchus pour les renvoyer en enfer.

Pour ce qui est des personnages, j’ai bien accroché avec Emma Jane. Elle est drôle, sarcastique et c’est une jeune femme qui a de la répartie. Néanmoins, elle a du mal à admettre qu’elle ne fait plus partie du monde des humains. Elle veut à tout prix retrouver une vie normale, sa vie d’avant mais la tâche s’annonce difficile et au début elle se révèle être une piètre combattante, sans expérience. Mais la suite des évènements lui fera voir les choses différemment marquant ainsi le tournant de l’histoire. Elle acceptera enfin ce qu’elle est et on aura alors affaire à une véritable illorum. Qui plus est, Emma Jane est la seule femme illorum, ce qui n’est pas sans conséquences. Sa relation avec Eli, son mentor est assez ambiguë. Elle est très attirée par lui mais entretenir une telle relation avec lui les mènerait tous deux à leur perte. J’ai bien aimé Tommy, qui lui aussi vit mal sa condition d’illorum. Il voit d’un très mauvais œil le rapprochement entre Emma Jane et Eli et il essaie du mieux qu’il peut de lui faire entendre raison. L’officier de police Dan est lui aussi très attachant. Liam Mc Gregor, quant à lui m’a beaucoup intrigué. Il semble être un personnage atypique. Je me demande si on le reverra dans les prochains tomes. Bon, j’avoue, parmi tous ces personnages masculins, j’ai surtout aimé Eli ! C’est un personnage très complexe et j’espère que par la suite et on apprendra encore plus de choses sur son passé.

Au final c’est assez sympa comme roman, ça se lit bien. Ce livre est davantage porté sur l’action que sur la romance : les attaques de démons sont nombreuses, il y a donc beaucoup de scènes de combat et notre héroïne n’a pas une minute de répit ! L’intrigue se met en place très rapidement : dès les tous premiers chapitres on comprend quels sont les enjeux. Tout au long du récit on apprend tout ce qu’il y a à savoir sur les anges et le Conseil des Sept, les nephilims, les déchus et les démons. Ceci dit, malgré toutes les révélations qui nous sont faites, certaines questions restent encore sans réponses, notamment à propos des pouvoirs d’Emma Jane, son père etc. Voilà donc de quoi alimenter notre envie de lire les prochains tomes.

En conclusion, ce premier volet vise à planter le décor. Globalement j’ai apprécié ce livre et malgré le fait que j’ai moins accroché à la première moitié du livre, je dois avouer que la deuxième moitié en revanche m’a beaucoup plu. J’ai aussi beaucoup apprécié les références à Jeanne D’arc ! L’auteure a su créer un univers à la fois fascinant et intriguant. Je lirai donc la suite avec plaisir.


2 thoughts on “Hellsbane de Paige Cuccaro (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *