New Blog

Comme vous pouvez le voir, nous avons décidé d’acheter notre propre domaine avec Vanessa. Je ne sais pas si nous arriverons à remettre les GFC Followers mais n’hésitez pas à nous suivre par email! Un grand grand grand Merci à Tan qui m’a aidé alors que j’étais totalement perdue. Sans elle je n’y serais jamais arrivée. Merci aussi à McLexxie pour ses conseils. J’espère que vous aimerez ce changement.

As you can see, we chose to buy our own domain for the blog with Vanessa. I don’t know if we’ll be able to take back our GFC followers but you can follow us by email. I really want to thank Tan, because I was really lost without her, she helped me a lot with everything. Thanks as well to McLexxie for her advices. I hope you’ll like this change.

Je veux aussi remercier Fleurine, la graphiste qui m’a permis d’utiliser sa création sur le blog. Voici quelques unes de ses oeuvres. N’hésitez pas à visiter son site pour plus !

I also want to thank Fleurine the graphic artist who agreed to let me use her creation on the blog. Here are some others. Go and check for more.

Fleurine : http://lemondedefleurine.com/

Stacking the Shelves #48

STSmall_thumb[2]
Stacking the Shelves is a meme hosted by Tynga’s Reviews


Damn Him to Hell (Saturn’s Daughter, 2) – Jamie Quaid

Justice is blind. Justine isn’t. Book two in the Saturn’s Daughter series, in which Tina Clancy is gifted with the power to dispense justice…for good or evil.Tina Clancy is adapting to her new life as one of Saturn’s Daughters while living in the toxic part of Baltimore known as The Zone, and occasionally acting as a champion of the downtrodden, the weird, the innocent…and the sometimes not-so-innocent.Just when she finally lands a real law job, the Zone is blasted by poisonous gas and her sometimes-boyfriend starts receiving visitors from Hell. He’s none too pleased about that, or in Tina having sent his granny to Hell in his place. For that matter, neither is granny…



Vampire et Déboussolée (Queen Betsy, 9) – MaryJanice Davidson
Je n’aurais jamais pensé que vivre en centre-ville serait aussi galère. C’est encore la faute de Satan, cette garce ! Elle m’a promis que je découvrirais les mystères du Livre des Morts sans devenir folle. Sauf qu’il y a une condition… Ma demi- soeur, Laura, et moi devons d’abord nous rendre en enfer afin de lui rendre visite et de faire par la même occasion un petit voyage dans le temps. Ça pourrait être sympa si nous ne risquions pas de chambouler le cours de l’histoire.
 
Iron Kin (The Half-Light City, 3) – M.J. Scott

Imagine a city divided. Fae and human mages on one side, vampire Blood Lords and shape-shifting Beast Kind on the other. Between these supernatural forces stands a peace treaty that threatens to shatter at the slightest provocation….I was raised to do the right thing. But to my family that means staying safe behind the walls of human society. To be a respectable metalmage and never put myself at risk. But the treaty is faltering. And if it fails, nothing is safe. To help save the city and everyone I care about, I will use whatever means I can to ensure the negotiations to renew the treaty are successful—even if that means forging an alliance with a man who is the very opposite of the right thing….

Fen is trouble. Wild. He would rather bind himself in iron and drink himself into oblivion than learn to master the visions that come to him. Those visions might just hold the key to peace, and it seems that my power might hold the key to his control—if I can keep it around him…

 

 Heart in Darkness (Nikki & Michael, 2) – Keri Arthur

Life has never been so insane for Nikki James. There’s another teenager missing. She has another vampire to contend with. Her partner and best friend Jake is in the hospital dying. And a madman is kidnapping the wealthy. Just when it seems nothing else could possibly go wrong, Michael returns-but not for her. This time, however, Nikki has no intention of running from either the case or from what still lies between her and Michael. And she isn’t going to let him run, either. The last thing Michael Kelly needs is a confrontation with Nikki-especially when his control over his bloodlust is still so tenuous. But when a kidnapper steps up his agenda to murder, he’s forced into a partnership with Nikki to keep her safe. Soon Michael discovers the biggest danger he faces may not be from his need to « taste » her, but from his desire to make her a permanent part of his life-a life that is sure to get her killed. Nikki is determined to make Michael see that life apart is worse than death. But before she can make him see the light, a specter from Michael’s past rises that could destroy any hope she has of a future with him. Because this time the threat isn’t physical. It’s a matter of the heart.Nikki must compete with the woman-the vampire-for whom Michael gave up life.

 

Nerve by Jeanne Ryan




 

Synopsis :
A high-stakes online game of dares turns deadly

When Vee is picked to be a player in NERVE, an anonymous game of dares broadcast live online, she discovers that the game knows her. They tempt her with prizes taken from her ThisIsMe page and team her up with the perfect boy, sizzling-hot Ian. At first it’s exhilarating–Vee and Ian’s fans cheer them on to riskier dares with higher stakes. But the game takes a twisted turn when they’re directed to a secret location with five other players for the Grand Prize round. Suddenly they’re playing all or nothing, with their lives on the line. Just how far will Vee go before she loses NERVE?

Debut author Jeanne Ryan delivers an un-putdownable suspense thriller.


Review : I must admit that when I read the synopsis of this novel, I was immediately intrigued. A book about the excesses of reality shows and Internet ? The subject seemed very interesting and I was curious to see how the author would deal with it. Unfortunately, I have to say that I was a little disappointed because the subject is not treated with depth. The prologue was quite promising though and I expected an exciting and suspenseful story, but my enthusiasm fell flat in Chapter 1 when we meet the heroine. 

Vee is a teenager who despite the fact that she is surrounded by friends, feels ill at ease. Since her « accident » occurred a few months ago, her parents forbid her to go out, except when she has to makeup her school friends for the high school play. Moreover, Vee is tired to live constantly in the shadow of her best friend Sydney. And things only get worse when Matthew, the boy she has a crush for some time, seems more interested in her best friend. She registers in NERVE, a new online game, to impress him. At first, the dares seem feasible although completely stupid but gradually she will be driven into an endless spiral. 

I didn’t connect with Vee. She is a superficial, materialistic and selfish teenager. NERVE lures her with several gifts all as futile as each other and every time she falls into the trap. She pretends she is tired of living behind the scenes, so she has nothing better to do than take up dares and humiliating challenges to win insignificant gifts. Gradually the game takes her away from her parents, her entourage and despite the advices of her friends who tell her to stop everything, she still wants to continue. 

It’s terrible to see her to react like that. The heroine becomes in a very short time completely addicted to this game. She accepts all the challenges without worrying about those who are worried about her. Fortunately in this story, she met Ian. He is handsome but he is also addicted to this game like Vee and he takes his dares very seriously. He will be an invaluable ally for Vee. Regardless of whether we like or dislike it, we must admit that they both form a good team. But is Ian really trustworthy? We can not help but ask this question throughout the novel. I found however unfortunate that the author does not dwell a little more about him. Of course, we learn progressively many things about him but Jeanne Ryan only passes quickly over it. And it is also the same for Sydney and Tommy, the author preferring to focus on Vee and the dares. 

Another point that annoyed me: the lack of information about NERVE. I wanted to know more about the organizers of this game, those who pull the strings. In the last chapter, everything happen too quickly and we don’t really get the answers, which is quite frustrating. That said the story is still quite addictive. The oppressive atmosphere and the seedy side of the game have managed to make this story very exciting. 

To conclude, Nerve is a novel that certainly may seem annoying in some ways but still remains quite interesting, especially as it makes you think about a current issue. The author wanted to send a message here and we can say that she has succeeded. This book is principally intended for young adults but also fragile or easily influenced people.

Addict de Jeanne Ryan

Résumé : Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ?

ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible… Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.

Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ?


Avis : Quand j’ai lu le résumé de ce roman, j’avoue que j’ai tout de suite été très intriguée. Un livre qui traite des dérives de la télé réalité et du Net ? Le sujet m’a semblé très intéressant et j’étais curieuse de voir comment l’auteure allait l’aborder. Malheureusement à ce niveau-là, je dois dire que j’ai été un peu déçue car je m’attendais à ce que le thème soit traité avec avec davantage de profondeur. Le prologue était pourtant assez prometteur et laissait à penser qu’on aurait affaire à une histoire captivante et pleine de suspense mais mon enthousiasme est retombé comme un soufflé dès le chapitre 1 lorsqu’on fait connaissance avec l’héroïne.

Vee est donc une adolescente qui malgré le fait qu’elle soit entourée d’amis, est assez mal dans sa peau. Depuis son « accident », survenu quelques mois auparavant et qui lui a valu une hospitalisation, ses parents lui interdisent toute sortie, sauf lorsqu’il s’agit d’aller maquiller ses camarades pour la pièce de théâtre du lycée. Qui plus est, Vee en a plus qu’assez de vivre constamment dans l’ombre de sa meilleure amie Sydney. Et les choses ne font qu’empirer lorsque Matthew, le garçon pour qui elle en pince depuis un certain temps, semble davantage s’intéresser à sa meilleure amie plutôt qu’à elle. Elle s’inscrit sur ADDICT, un nouveau jeu en ligne à la mode, pour lui en mettre plein la vue. Au début, les défis semblent réalisables, bien que complètement stupides, mais petit à petit elle va être entraînée dans une spirale à n’en plus finir.

J’ai eu du mal à accrocher avec Vee. C’est une adolescente égoïste, superficielle et matérialiste. ADDICT n’a aucun mal à l’appâter avec des cadeaux tous aussi futiles les uns que les autres et elle tombe à chaque fois dans le panneau. Sous prétexte qu’elle en a assez de vivre dans « les coulisses », elle n’a rien trouvé de mieux pour se faire remarquer que de relever des défis débiles et humiliants, tout ça pour gagner des cadeaux insignifiants. Progressivement le jeu ADDICT l’éloigne de ses parents, de son entourage et malgré les remarques de ses amis qui lui conseillent de tout arrêter, elle persiste à vouloir continuer.

C’est terrible de la voir s’enfoncer ainsi. Le moins qu’on puisse dire est que ce livre porte bien son titre car l’héroïne devient en très peu de temps complètement accro à ce jeu. Elle enchaîne défis sur défis sans même se soucier de ceux qui s’inquiètent pour elle. Heureusement dans toute cette histoire, elle fait la connaissance de Ian. Ce dernier a tout du beau gosse, il est aussi « addict » à ce jeu que Vee et prend donc ses défis avec beaucoup de sérieux. Il va se révéler être pour Vee un allié inestimable. Qu’on n’aime ou qu’on n’aime pas, il faut admettre qu’ils forment tous les deux une bonne équipe. Mais est-il vraiment digne de confiance ? On ne peut s’empêcher de se poser la question tout au long du roman. J’ai trouvé cependant dommage que l’auteure ne s’attarde pas un peu plus sur lui. Bien sûr, on apprend pas mal de choses à son sujet au fur et à mesure que l’on avance dans la lecture mais Jeanne Ryan ne fait que survoler. Il en est de même d’ailleurs pour Sydney et Tommy, l’auteure préférant se focaliser sur Vee et ses défis.

Autre point qui m’a aussi un peu gênée : le manque d’informations concernant ADDICT. J’aurais aimé en savoir plus sur les organisateurs de ce jeu, ceux qui tirent les ficelles. Dans le dernier chapitre, tout s’accélère et on n’obtient pas vraiment des réponses, ce qui est assez frustrant. Ceci dit cela reste tout même assez prenant. L’ambiance oppressante et le côté glauque et malsain du jeu ont réussi à rendre cette histoire très palpitante.

Une roman qui certes peut paraître agaçant par certains côtés mais qui reste tout de même assez intéressant, d’autant plus que cela donne à réfléchir sur un problème d’actualité. L’auteure a voulu ici faire passer un message et on peut dire que c’est plutôt réussi. C’est donc un roman qui s’adresse essentiellement aux jeunes et aux personnes fragiles ou facilement influençables.

Le Prophète d’Anne-Sophie Chabiland

Résumé : Et si notre civilisation n’était finalement pas plus solide qu’un vulgaire château de carte en équilibre précaire ?

Et si notre génération était celle qui devait assister à l’extinction de l’humanité ?

A vingt et un ans, Sara est une jeune femme comme les autres qui se débat avec tous ses petits problèmes existentiels, aussi banals que les vôtres. En fait, elle n’a même rien de spécial, rien qui ne puisse la différencier du commun des mortels. Son monde, ça pourrait être le nôtre, et justement… il va très bientôt s’effondrer.


Avis : Tout d’abord je voudrais dire un grand merci à Anne-Sophie Chabiland d’avoir pensé à moi et de m’avoir permis de découvrir Le Prophète.

J’ai toujours adoré les histoires apocalyptiques (et aussi post-apocalyptiques) et je savais que la nouvelle d’Anne-Sophie Chabiland ne ferait pas exception à la règle. Quelle claque ! J’en suis encore toute retournée. L’auteure nous propose ici une réflexion sur la nature humaine dans ce qu’elle a de pire, en nous plongeant dans un monde cauchemardesque, un monde où l’humanité entière est au bord de l’extinction. On fait donc la connaissance de Sara, une jeune femme ordinaire, une fille comme vous et moi, qui assiste impuissante à l’effondrement de tout ce qu’elle a connu jusqu’ici. C’est la fin de la civilisation, à la place, il ne règne plus que désordre, violence et chaos.

La nouvelle d’Anne-Sophie Chabiland est une histoire qui vous prend vraiment aux tripes du début jusqu’à la fin. Je suis passée par toutes sortes d’émotions allant de l’horreur, la peine, l’espoir et puis à nouveau l’horreur. Certaines scènes, notamment celles de panique générale sont assez dures. D’autres sont d’une violence rare, à la limite du soutenable mais elles sont très bien décrites et illustrent parfaitement la cruauté dont les hommes peuvent faire preuve envers leurs semblables lorsqu’il s’agit d’assurer leur survie. C’est d’une telle force, d’une telle précision qu’on s’y croirait presque. La plume d’Anne-Sophie, est fluide, percutante mais aussi envoûtante car malgré les atrocités auxquelles on assiste à travers les yeux de Sara, il m’a été impossible de lâcher cette nouvelle.

J’ai beaucoup aimé Sara ainsi que ses propres réflexions sur tout ce qui se passe autour d’elle. Les autres personnages, qui sont en fait les membres de sa famille sont aussi très intéressants, notamment son frère Julien, qui m’a fait une forte impression : c’est un adolescent très malin et qui ne manque pas de ressources. Il m’est difficile de vous en dire plus sans trop dévoiler l’intrigue alors sachez qu’il faut absolument lire cette petite merveille digne des plus grands scénarios du même genre. La fin laisse à penser qu’il y aura une suite. Une saga post-apocalyptique/dystopique peut être ? Qui sait ? En tout cas je l’espère de tout cœur car j’ai vraiment adoré et j’en redemande.
Ebook disponible sur Amazon Kindle et Lulu

Full Blooded by Amanda Carlson

Jessica McClain, Book 1

Synopsis: Born the only female in an all male race, Jessica McClain isn’t just different—she’s feared.

After living under the radar for the last twenty-six years, Jessica is thrust unexpectedly into her first change, a full ten years late. She wakes up and finds she’s in the middle of a storm. Now that she’s become the only female full-blooded werewolf in town, the supernatural world is already clamoring to take a bite out of her and her new Pack must rise up and protect her.

Our review: After reading Blooded, the novella of the story (that takes place before this one), I was more than curious to learn more about our heroine, Jessica McClain. The contrary isn’t possible! I must say that I wasimpressed by this strong woman andI was looking forward to the restof her history. I can affirm now that this impatience was rewarded when I see how much I enjoyed this first volume.

Some time has passed since the end of the novellaand Jessica is installed and lives away from home, working with her friend, Nick as a private detective. However she lives now under a new identity and nobody knows who she really is. This life suits her perfectly but nothing would be perfect if an event didn’t turn everything upside down, threatening to destroy thelife she worked so hard to build. In fact, now against all odds, our young heroine turns,for the first time, into a werewolf, something that will break the life shehad been forged and reinforce themyth where she is the main issue.Moreover, being the only woman inthis case does notbring her much sympathy, far from it! And when everyonedecides to come after her, Jessica doesn’t have much choice.

I have not had much opportunity to immerse myself ina werewolf book featuring the first adaptation of a new shape-shifter, and I must say it was very pleasant to discover it.I’m sure that it must ultimately be more complicated for the author to get to show the feelings and the stages of the transformation processing. But AmandaCarlson perfectly succeeded in this challenge and she brings us with her ​​in her storythat we don’t want to leave. It was very interesting to follow Jessica in all her changes and challenges. We can quite easily relate ourselves to her, as her only dream is to have a normal life, but if only it was possible … She is a strong young woman, who doesn’t run away where there is a problem and she has moreproblems than a normal person! I was really impressed by her composure and her desire to be accepted and to be treatedequally.

But there is more than our heroine and all the other characters are also very intriguing. It was a great pleasure to discover more about them every time and to get to understand them well. James Tyler, Callum,and many other peopleare incredible, we can only admiretheir sense of family. Oh, but have I forgotten to mention Rourke? Me? Impossible! I think this is the character about whomwe askes myself many more questions throughout the story and I’m really curious to learn even more now. I must say that he is a difficult man to forget(yes, you’ll see!).

I think you understand now that this first volumewas a wonderful discovery and the only thing I want to do now is to be able to immerse myself in the second one. With such an end, it would be surprising if this wasn’tthe case. I was almost in despair when I saw that there were no more chapters.The story ends with the beginning of something much bigger. I really can’t wait! So, here we discover a novel mixing love, betrayal, but also many changes, something that keeps the reader in suspense throughout the story.

I had many surprises all along the novel and I didn’t expect that the author wouldintroduce us so many things and characters here. Thisis something that allows us to betterunderstand the world in which we evolve but that also makes us ask many other questions. I think, or at least I sincerely hope that we can discover more in the second volume.
I was eager to discover this new series, especially after hearing a lot of good things about it from my friend Melliane, who had read it before me. I often have great hopes on a new series to finally be disappointed after reading it but it was not the case here, on the contrary, Full Blooded has largely satisfied my expectations. This first installment has all the ingredients to make a good series and I took great pleasure in reading it. I even believe that it’s the best urban fantasy series I’ve read since the beginning of the year. 
Jessica McClain, 26 years old, is a private detective. But she is also recently a femmale werewolf, the only one in the world. So the story begins when she is undergoing her first shift into a werewolf. A very painful transformation that will not be without consequences. Her change is an event entirely new and unique. Her father, Callum McClain, the Alpha and her brother Tyler, fear the reaction of the Pack because a few years ago, most of its members saw her as a threat to their race because of an old superstition that has surfaced: the Myth of Cain. But in addition to the hostility of the Pack, Jessica will have to face other problems. Indeed, it seems that other supernatural communities are also looking for her… 
From the beginning, I liked Jessica. She is an endearing heroine, very strong both mentally and physically. For 7 years, she lived far from her family under the false identity of Molly Hannon. She has bravaly struggled to have a normal life and now, all she has built threatens to collapse. Her transformation into werewolf is about to change everything but despite this she does not yield to panic. It must have been terrible for her to be rejected by her father’s Pack 7 years ago and yet she is not resentful. Now all she wants is that they finally accept her as a full member of the Pack. Today, many still look at her with hostility but fortunately she can always count on the support of her father and her twin brother who will do everything they can to protect her. I loved this family solidarity, it was very beautiful to see. Jessica can communicate with her father and Tyler, telepathically. She can also talk to the wolf which is inside her, which gives us very funny scenes. Gradually, they become accustomed to each other and we see a certain complicity between Jessica and her beast throughout the story. I loved all these inner conversations. 
It was interesting to discover how the Pack functions, and their customs and traditions. Then of course, there are some questions about this mysterious myth of Cain especially concerning its origins. We don’t know a lot of things about it. The events take an interesting and quite unexpected turn with the arrival of Colin Rourke. And the least we can say is that a lot of things happen from there! The story is captivating from the beginning but it becomes even more so in the last third of the book. There are many twists and turns and a lot of action. The world created by Amanda Carlson is full of surprises and supernatural creature in all kinds, from werewolves to vampires, witches, demons, sorcerers etc. I confess that for the vampires, I didn’t imagine them like that but it changes from what we usually see in urban fantasy novels. As for the Sorceress, I hope that in the next book we will have more details about her. 
Among Jessica’s allies, in addition to her family, we have Nick, who is both her best friend and partner and Marcy, their secretary, not to mention James who is Callum’s right arm and Danny who has made me laugh a lot at the end. But the character that intrigues us most is undoubtedly our mysterious mercenary Rourke! He is long to appear in the story, but once he is present, we can not help but be fascinated by him immediately. This character raises many questions. Some of them will be answered gradually in this book but he still remains a mystery and now I’m very curious to read the next books to know more about him. 
You will understand, I had a crush on this series. I was totally captivated by Amanda Carlson’s world and now I want more. It is a very addictive series so if you do not know Jessica McClain’s series yet, hurry up to get it, it really is worth it! 

Sang Nouveau d’Amanda Carlson

Jessica McCLain, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Etre née la seule femme dans une race d’hommes, Jessica McClain n’est pas seulement différente – elle est crainte.
Après avoir vécu sous le radar durant vingt-six ans, Jessica se voit effectuer son premier changement, presque dix ans trop tard. Elle se réveille et se retrouve au milieu d’une tempête. Maintenant qu’elle est devenue la seule femme loup-garou de sang pur en ville, le monde surnaturel veut la tuer et la nouvelle meute doit se dresser et la protéger.
Notre avis : Après avoir lu la nouvelle de cette série, Blooded, qui se déroule avant ce premier tome, j’étais plus que curieuse d’en apprendre plus sur notre héroïne, Jessica McClain. Comment ne pas l’être ? Il faut dire qu’elle m’avait fait forte impression et j’attendais avec impatience la suite de son histoire. Je crois que je peux affirmer que cette impatience a été récompensée quand je vois à quel point j’ai apprécié ce premier volume.
Pas mal de temps s’est passé depuis la novella et Jessica est installée et vit loin des siens, travaillant avec son ami de toujours, Nick. Devenue détective privée et vivant sous une nouvelle identité, personne ne sait qui elle est réellement. Cette vie lui convient parfaitement mais rien ne serait parfait si un évènement ne venait pas tout bouleverser, menaçant de détruire cette vie qu’elle a eu tant de mal à bâtir. En effet, voilà que contre toute attente, notre jeune héroïne se transforme pour la première fois en loup-garou, un fait qui brisera la vie qu’elle  s’était forgée et renforcera le mythe dont elle est l’enjeu principal.  De plus, être la seule femme de son espèce ne lui apportera pas beaucoup de compassion, loin de là ! Et quand tout le monde décide de s’en prendre à elle, Jessica n’a plus beaucoup de choix.
Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de me plonger dans un livre de loup-garou mettant en scène l’adaptation première d’une nouvelle change-forme, et je dois dire que c’était très agréable. Je me doute que ça doit finalement être plus compliqué d’arriver à faire passer les sentiments et les phases de la transformation. Mais Amanda Carlson, a parfaitement réussi ce challenge et elle nous entraine avec elle dans son histoire dont nous ne voulons plus sortir.  C’était très intéressant de suivre Jessica dans tous ses changements et ses problèmes. C’est un personnage auquel on s’attache très vite, il faut dire qu’elle ne rêve que d’avoir une vie normale, mais si seulement c’était possible… C’est une jeune femme forte, qui ne s’effondre pas au moindre problème, et des problèmes elle en a plus que la normale ! J’ai vraiment été impressionnée par son sang-froid et son envie d’être acceptée et d’être traitée en égale.
Mais il y a plus que notre héroïne et je dois dire que tous les autres personnages m’ont aussi beaucoup intrigué. C’était un grand plaisir d’en découvrir à chaque fois plus sur eux et d’arriver ainsi à les comprendre. James, Tyler, Callum, et encore bien d’autres sont des personnes hors du commun, on ne peut d’ailleurs qu’être admiratif de par leur sens de la famille. Oh mais, aurais-je oublié de mentionner Rourke ? Moi ? Impossible ! Je crois que c’est le personnage envers qui on se pose le plus de questions tout au long de l’histoire et je suis vraiment curieuse de pouvoir en apprendre d’autant plus à présent. Il faut dire que c’est un homme difficile à oublier (si si, vous verrez !).
Je crois que vous l’aurez compris ce premier tome était une merveilleuse découverte et je n’attends qu’une chose à présent c’est de pouvoir me plonger dans le second. Il faut dire qu’avec une fin pareille, il serait étonnant que ça ne soit pas le cas. J’étais presque au désespoir quand j’ai vu qu’il n’y avait plus d’autres chapitres. L’histoire se finit au commencement de quelque chose de beaucoup plus grand. Comme j’ai hâte ! On découvre donc ici un roman mêlant amour, trahison, mais aussi de nombreux bouleversements, chose qui permet de garder le lecteur en haleine tout au long de l’histoire.
J’ai eu de nombreuses surprises tout au long de ce roman et je dois dire que je ne m’attendais pas à ce que l’auteure nous introduise tant de choses et de personnages ici. C’est quelque chose qui nous permet de mieux comprendre le monde dans lequel on évolue mais qui nous fait nous poser de nombreuses autres questions. Je pense, ou en tout cas j’espère sincèrement que nous pourrons en découvrir encore plus dans le second volume. 
 

J’étais impatiente de découvrir cette nouvelle série, surtout après avoir entendu beaucoup de bien de la part de Melliane, qui l’avait lue bien avant moi. Alors vous n’imaginez pas ma joie lorsque j’ai appris qu’elle allait sortir en France chez Le Livre de poche ! Il m’arrive de temps en temps de fonder beaucoup d’espoirs sur une nouvelle série pour finalement être déçue après mais ça n’a pas été le cas ici, bien au contraire, Sang nouveau a largement répondu à mes attentes. Ce premier tome a tous les ingrédients qu’il faut pour en faire une excellente série et j’ai pris énormément de plaisir à le lire. Je crois même que c’est la meilleure série de fantasy urbaine que j’ai lu depuis le début de l’année. 
Jessica McClain, 26 ans, est détective privée. Mais elle est aussi depuis peu une louve-garou, la seule de toute la planète. L’histoire débute donc au moment où elle est en train de subir son tout premier changement en louve. Une transformation très douloureuse et qui ne sera pas sans conséquences. Sa transformation est un événement tout à fait nouveau et unique. Son père, Callum McClain, l’Alpha de la meute des territoires nord-américains du Nord ainsi que son frère Tyler, redoutent la réaction de la meute. Surtout qu’il y a encore quelques années, la plupart de ses membres voyaient en elle une menace pour leur espèce à cause du Mythe de Caïn. Mais en plus de l’hostilité de la meute, Jessica devra faire face à d’autres soucis. Car en effet, il semblerait que les autres communautés surnaturelles soient également à sa recherche… 
Dès le début, j’ai apprécié Jessica. C’est une héroïne attachante, très forte, tant mentalement que physiquement. Depuis 7 ans, elle vit loin des siens sous une fausse identité, celle de Molly Hannon. Elle s’est énormément battue pour avoir droit à une vie normale et voilà qu’aujourd’hui, tout ce qu’elle a construit menace de s’écrouler. Son changement en louve-garou est sur le point de tout bouleverser mais elle ne cède pas pour autant à la panique. Ça a dû être terrible pour elle d’être rejetée par la meute de son père il y a 7 ans et pourtant, elle n’est pas rancunière. A présent tout ce qu’elle souhaite, c’est qu’ils l’acceptent enfin comme un membre à part entière de la meute. Beaucoup la regardent encore avec hostilité mais heureusement, elle pourra toujours compter sur le soutien de son père et de son frère qui feront tout ce qu’ils pourront pour la protéger. J’ai beaucoup aimé cette solidarité familiale, c’était très beau à voir. Jessica peut communiquer avec son père et Tyler, par télépathie. Elle peut également s’adresser à sa louve, à l’intérieur d’elle même, ce qui donne lieu à des passages assez drôles. Petit à petit, elles s’habituent l’une à l’autre, on voit bien qu’une certaine complicité s’installe entre Jessica et sa bête tout au long de l’histoire. J’ai adoré tous ces échanges. 
C’était intéressant de découvrir le fonctionnement de la meute ainsi que ses us et coutumes. Alors bien sûr, on s’interroge sur ce mystérieux mythe de Caïn : quelle est son origine? Doit-on vraiment prendre cette vieille superstition au sérieux ? Nous ne savons que très peu de choses à ce sujet. Les événements prennent une tournure intéressante et assez inattendue avec l’arrivée de Colin Rourke. Et le moins qu’on puisse dire est qu’il s’en passe des choses ! L’histoire est captivante dès les toutes premières pages mais elle le devient encore plus dans le dernier tiers du livre où les rebondissements sont nombreux. C’est un pur concentré d’action. Le monde crée par Amanda Carlson est riche en surprises et en créatures surnaturelles de toutes sortes, allant des garous aux vampires, en passant par les sorciers, les démons, les ensorceleurs etc. J’avoue que pour les vampires, je ne les imaginais pas aussi flippants mais ça change de ce qu’on voit habituellement en matière de fantasy urbaine. Quant à l’Ensorceleuse, je me pose aussi pas mal de questions à son sujet, j’espère qu’on en saura davantage sur elle dans les prochains tomes. 
Parmi les alliés de Jessica, en dehors de sa famille, nous avons Nick, qui est à la fois son meilleur ami et associé, puis Marcy leur secrétaire, sans oublier James, le bras droit de Callum et Danny. Ce dernier m’a d’ailleurs beaucoup fait rire à la fin. Mais celui qui nous intrigue le plus c’est sans nul doute notre mystérieux mercenaire, Rourke ! Il tarde un peu à faire son apparition dans l’histoire mais une fois qu’il entre en scène, on ne peut s’empêcher d’être aussitôt fasciné par lui. C’est un personnage qui suscite de nombreuses questions. Certaines d’entre elles trouveront leur réponse au fur et à mesure que l’on avancera dans la lecture mais pour ce qui est des autres, le  mystère reste entier et là j’avoue que je suis vraiment très curieuse d’en savoir plus. Vivement la suite !
Vous l’aurez compris, cette série est pour moi un véritable coup de cœur. J’ai été totalement embarquée dans l’univers d’Amanda Carlson et maintenant j’en redemande. C’est une série très addictive alors si vous ne la connaissez pas encore, dépêchez-vous de vous la procurer, ça vaut vraiment le détour !