Addict de Jeanne Ryan

Résumé : Un jeu sans règle ni pitié. Qu’êtes-vous prêt à perdre pour gagner ?

ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d’y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu’elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible… Dès qu’elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu’accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre… D’autant que l’engouement des milliers d’Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.

Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenue complètement addict ?


Avis : Quand j’ai lu le résumé de ce roman, j’avoue que j’ai tout de suite été très intriguée. Un livre qui traite des dérives de la télé réalité et du Net ? Le sujet m’a semblé très intéressant et j’étais curieuse de voir comment l’auteure allait l’aborder. Malheureusement à ce niveau-là, je dois dire que j’ai été un peu déçue car je m’attendais à ce que le thème soit traité avec avec davantage de profondeur. Le prologue était pourtant assez prometteur et laissait à penser qu’on aurait affaire à une histoire captivante et pleine de suspense mais mon enthousiasme est retombé comme un soufflé dès le chapitre 1 lorsqu’on fait connaissance avec l’héroïne.

Vee est donc une adolescente qui malgré le fait qu’elle soit entourée d’amis, est assez mal dans sa peau. Depuis son « accident », survenu quelques mois auparavant et qui lui a valu une hospitalisation, ses parents lui interdisent toute sortie, sauf lorsqu’il s’agit d’aller maquiller ses camarades pour la pièce de théâtre du lycée. Qui plus est, Vee en a plus qu’assez de vivre constamment dans l’ombre de sa meilleure amie Sydney. Et les choses ne font qu’empirer lorsque Matthew, le garçon pour qui elle en pince depuis un certain temps, semble davantage s’intéresser à sa meilleure amie plutôt qu’à elle. Elle s’inscrit sur ADDICT, un nouveau jeu en ligne à la mode, pour lui en mettre plein la vue. Au début, les défis semblent réalisables, bien que complètement stupides, mais petit à petit elle va être entraînée dans une spirale à n’en plus finir.

J’ai eu du mal à accrocher avec Vee. C’est une adolescente égoïste, superficielle et matérialiste. ADDICT n’a aucun mal à l’appâter avec des cadeaux tous aussi futiles les uns que les autres et elle tombe à chaque fois dans le panneau. Sous prétexte qu’elle en a assez de vivre dans « les coulisses », elle n’a rien trouvé de mieux pour se faire remarquer que de relever des défis débiles et humiliants, tout ça pour gagner des cadeaux insignifiants. Progressivement le jeu ADDICT l’éloigne de ses parents, de son entourage et malgré les remarques de ses amis qui lui conseillent de tout arrêter, elle persiste à vouloir continuer.

C’est terrible de la voir s’enfoncer ainsi. Le moins qu’on puisse dire est que ce livre porte bien son titre car l’héroïne devient en très peu de temps complètement accro à ce jeu. Elle enchaîne défis sur défis sans même se soucier de ceux qui s’inquiètent pour elle. Heureusement dans toute cette histoire, elle fait la connaissance de Ian. Ce dernier a tout du beau gosse, il est aussi « addict » à ce jeu que Vee et prend donc ses défis avec beaucoup de sérieux. Il va se révéler être pour Vee un allié inestimable. Qu’on n’aime ou qu’on n’aime pas, il faut admettre qu’ils forment tous les deux une bonne équipe. Mais est-il vraiment digne de confiance ? On ne peut s’empêcher de se poser la question tout au long du roman. J’ai trouvé cependant dommage que l’auteure ne s’attarde pas un peu plus sur lui. Bien sûr, on apprend pas mal de choses à son sujet au fur et à mesure que l’on avance dans la lecture mais Jeanne Ryan ne fait que survoler. Il en est de même d’ailleurs pour Sydney et Tommy, l’auteure préférant se focaliser sur Vee et ses défis.

Autre point qui m’a aussi un peu gênée : le manque d’informations concernant ADDICT. J’aurais aimé en savoir plus sur les organisateurs de ce jeu, ceux qui tirent les ficelles. Dans le dernier chapitre, tout s’accélère et on n’obtient pas vraiment des réponses, ce qui est assez frustrant. Ceci dit cela reste tout même assez prenant. L’ambiance oppressante et le côté glauque et malsain du jeu ont réussi à rendre cette histoire très palpitante.

Une roman qui certes peut paraître agaçant par certains côtés mais qui reste tout de même assez intéressant, d’autant plus que cela donne à réfléchir sur un problème d’actualité. L’auteure a voulu ici faire passer un message et on peut dire que c’est plutôt réussi. C’est donc un roman qui s’adresse essentiellement aux jeunes et aux personnes fragiles ou facilement influençables.

11 thoughts on “Addict de Jeanne Ryan

    • Oui c’est assez sympa et il y a du suspense vers la 2e moitié du livre ! Mais Vee est parfois pénible et les défis alors… mais bon ceci dit le but de ce livre est avant tout de sensibiliser les gens sur les dérives du net, les jeux en ligne, tout ça. ^^

      Ah merci pour le nouveau lien !! Je note ^^

      Bisous 😉

  1. J’ai hâte de voir ce qu’il vaut celui-ci ! On me l’a offert, sinon j’aurai attendu un peu avant de l’acheter, mais il peut être sympa vu le résumé accrocheur ! Il y a eu quelques déçus, j’espère que je n’en ferais pas partie !
    Bisous 🙂

  2. J’ai lu une chronique sur un autre blog plutôt négative sur ce livre, et la tienne ne relève pas le niveau (lol). Je me pose seulement la question de « quels sont les défis ? » Par simple curiosité.
    Ensuite, a 17 ans, laisser sa fille faire ce « genre de choses » (dont j’ignore)… Ou sont les parents ? Je trouve ça un « peu trop gros », non ?

    • Oui moi aussi j’ai lu une autre chronique assez négative sur un autre blog. Ca me rassure un peu de ne pas être la seule à ne pas avoir accroché. Pour ce qui est des défis, il y a par ex celui où elle devait faire semblant de se prostituer et je crois que le cadeau c’était un tél portable dernier cri. Pff n’importe quoi. Et elle le fait en plus! Les autres défis ne sont pas mieux mais à mon avis c’est celui-là le pire. Quant aux parents, le jeu s’arrange pour qu’ils ignorent tout de ce que fait leur fille. C’est sûr, ce n’est pas très crédible.

  3. Perso je n’ai pas réussi à le finir, j’étais trop angoissée en le lisant. C’est le genre de livre dont je connais un peu la trame et même en la connaissant je stresse. Et en film c’est pire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *