Passenger 23 by Sebastian Fitzek

Synopsis: Five years ago Martin Schwarz, a police psychologist, lost his wife and son. It happened during a holiday on the cruise ship Sultan of the Seas, and no one could tell him what exactly had happened. Martin has been a mental wreck ever since, biding his time with suicide missions as an undercover agent. During one of his operations he gets a call from a strange old lady, who introduces herself as a Thriller author. She wants him to come on board of the Sultan of the Seas immediately and claims to have proof regarding the disappearance of this family. Martin had sworn himself never to set foot on a ship again, but he returns to the ship and finds out that several weeks ago a girl gone missing on the Sultan reappeared – carrying his son’s teddy bear …

 

(not translated into English yet)

Review: This novel is as breathtaking as it is horrible. I admit that I was really impressed. It’s been a long time since I was so surprised by a thriller and I must say that for that, Sebastian Fitzek is really talented. We do not expect it, we are surprised until the last pages. When we think that we finally managed to understand what happened, that we have proofs, we realize that there are some pages left and that these few pages can still completely change the situation. So yes, Sebastian Fitzek manipulated me throughout the story as I tried to figure out where the story was going to take me and he blew me away with his ideas.

Of course, now you wonder why the story is horrible, is not it? It’s the topics that are discussed that are … fiou … horrific. Yes, really terrible, unhealthy, difficult and yes, horrible. One can only feel the horror after reading the words of the author. I can not really tell you what it is because it is also what the novel makes us discover, the horror we do not pronounce, the horror we do not envision, the hidden follies and especially the things we’re trying not to understand or hear. Things that we can not even believe possible.

You will not doubt either the things that can happen on a cruise ship, the money, the secrets that can be involved and especially of all that there can be behind the disappearance of a person or a suicide. I admit that I had never thought about that, suicides during cruises and it’s pretty appalling.

This novel really left me on the ass and if you are not afraid to discover the horrible things that a human can do to another for money, by madness, or worse, then this book is for you!

Passager 23 de Sebastian Fitzek

Résumé : Imaginez un lieu isolé.
Un lieu où disparaissent, année après année, des dizaines de personnes…
Sans laisser de trace.Un lieu rêvé pour des crimes parfaits.
Bienvenue à bord. La croisière ne fait que commencer…

Avis : Ce roman est tout aussi époustouflant qu’il est horrible. J’avoue que j’ai vraiment été impressionnée. Ça faisait longtemps que je n’avais pas été autant surprise par un thriller et je dois dire que pour ça, Sebastian Fitzek est vraiment très doué. On ne s’y attend pas, on est surpris et ce, jusqu’aux dernières pages. Quand on pense que l’on parvient enfin à comprendre ce qu’il s’est passé, que l’on a les preuves, on se rend compte qu’il reste des pages et que ces quelques pages peuvent encore changer complètement la donne. Alors oui, Sebastian Fitzek m’a manipulée tout au long de l’histoire alors que j’essayais de comprendre où le récit allait m’emmener et il m’a époustouflée par ses idées.

Bien sûr, maintenant vous vous demandez pourquoi l’histoire est horrible, n’est-ce pas ? Ce sont les thèmes qui sont abordés qui sont… fiou… terribles. Oui, vraiment terribles, malsains, difficiles et oui, horribles. On ne peut que ressentir l’horreur après avoir lu les mots de l’auteur. Je ne peux pas vraiment vous dire de quoi il retourne car c’est aussi ce que le roman nous fait découvrir, l’horreur qu’on ne prononce pas, l’horreur qu’on n’envisage pas, les folies cachées et surtout les choses qu’on essaie surtout de ne pas comprendre ou entendre. Des choses que l’on ne peut même pas croire possible.

Vous ne vous douterez pas non plus des choses qui peuvent se produire sur un bateau de croisières, de l’argent impliqué, des secrets qu’il peut y avoir et surtout de tout ce qu’il peut y avoir derrière la disparition d’une personne ou d’un suicide. J’avoue que je n’avais jamais pensé à ça, aux suicides lors des croisières et c’est assez effroyable.

Ce roman m’a vraiment laissée sur le cul et si vous n’avez pas peur de découvrir les choses horribles qu’un humain peut faire à un autre pour l’argent, par folie, ou pire encore, alors ce livre est pour vous !

The Chalk Man by C.J. Tudor

Synopsis: In 1986, Eddie and his friends are just kids on the verge of adolescence. They spend their days biking around their sleepy English village and looking for any taste of excitement they can get. The chalk men are their secret code: little chalk stick figures they leave for one another as messages only they can understand. But then a mysterious chalk man leads them right to a dismembered body, and nothing is ever the same.

In 2016, Eddie is fully grown and thinks he’s put his past behind him, but then he gets a letter in the mail containing a single chalk stick figure. When it turns out that his friends got the same message, they think it could be a prank–until one of them turns up dead. That’s when Eddie realizes that saving himself means finally figuring out what really happened all those years ago.

Review:  I see this novel almost everywhere, and the rather positive reviews made me want to discover more about the story. That’s why I was delighted to see the French release!

In this story, two times alternate, 1986 and 2016, the childhood of our hero and his adult life. The mix was really well done by the author, although I confess that I was frustrated to go back to the past or the future at each end of chapter. Yes, because each end ends with a capital element and I wanted more. We thus follow the childhood of a group of 4 children, 3 boys and a girl, a childhood that will make them rub shoulders with things that will not be simple for them, even if they do not sometimes realize the gravity of the events. In 2016, we find some of these now grown-up children who have to deal with what happened when they were younger, and it is Eddie who will try to discover the truth. Yet he did not expect to discover such secrets, to discover that each one carries his/her own guilt secret.

The novel was very well built and I was really curious to really understand what had happened years ago. As I said nothing is simple and we discover little by little the truth about each of the characters. It’s a pretty dark story, terrible things have been done and yet while everyone thought they knew who the culprit was, it looked like there was more.

The author offers us a very good thriller here and I am happy to have discovered and to have seen these children evolve.

L’homme craie de C.J. Tudor

Résumé : Tout avait commencé quand Eddie avait 12 ans. La première fois qu’Eddie avait rencontré l’Homme craie. C’était ce dernier qui avait donné à Eddie l’idée de dessiner à la craie : un moyen de laisser des messages secrets à son groupe d’amis. Et c’était marrant au départ… jusqu’à ce qu’ils découvrent le corps d’une jeune fille… Trente ans plus tard, Eddie pense que le passé est derrière lui. Mais, lorsqu’il reçoit une lettre contenant un morceau de craie et un dessin, il comprend que l’histoire se répète… et que le jeu n’est jamais terminé.

Avis : Je vois passer ce roman en anglais un peu partout depuis quelques temps, et les avis plutôt positifs m’ont donné envie d’en découvrir un peu plus sur l’histoire. C’est pour cela que j’ai été ravie de voir la sortie française !

Dans ce récit, deux temps s’alternent, 1986 et 2016, l’enfance de notre héros et sa vie d’adulte. Le mélange était vraiment très bien réalisé par l’auteur, même si j’avoue que j’étais frustrée de repartir dans le passé ou le futur à chaque fin de chapitre. Oui, parce que chaque fin se termine sur un élément capital dont j’avais envie de connaitre la suite. On suit ainsi l’enfance d’un groupe de 4 enfants, 3 garçons et une fille, une enfance qui les fera côtoyer des choses qui ne seront pas simples pour eux, même s’ils ne se rendent parfois par compte de la gravité des évènements. En 2016, nous retrouvons certains de ces enfants maintenant adultes qui doivent de nouveau faire face à ce qu’il s’est passé quand ils étaient plus jeunes et c’est plus particulièrement Eddie qui va essayer de découvrir la vérité. Pourtant, il ne s’attendait pas à découvrir de tels secrets, à découvrir que chacun porte sa propre culpabilité sans en avoir jamais parlé.

Le roman était très bien construit et j’étais vraiment curieuse de réellement comprendre ce qu’il s’était passé des années auparavant. Comme je le disais rien n’est simple et on découvre petit à petit la vérité sur chacun des personnages. C’est une histoire assez sombre, de terribles choses ont été faites et pourtant alors que tout le monde pensait connaitre l’identité du coupable, il semblerait qu’il y ait plus.

L’auteur nous propose un très bon thriller ici et je suis contente d’avoir pu le découvrir et d’avoir pu voir ces enfants évoluer.

The Sudden Appearance of Hope by Claire North

Synopsis: All the world forgets me. First my face, then my voice, then the consequences of my deeds.
So listen. Remember me.

My name is Hope Arden, and you won’t know who I am. We’ve met before – a thousand times. But I am the girl the world forgets.

It started when I was sixteen years old. A slow declining, an isolation, one piece at a time.

A father forgetting to drive me to school. A mother setting the table for three, not four. A teacher who forgets to chase my missing homework. A friend who looks straight through me and sees a stranger.

No matter what I do, the words I say, the people I hurt, the crimes I commit – you will never remember who I am.

That makes my life tricky. But it also makes me dangerous . .

Review: I admit that I did not know what to expect with this novel. I did not know about the author and the synopsis seemed different. What to say about this story? I admit that the first word that comes to mind is “different”. I have never read anything comparable to what is presented here.

Hope did not have an easy life. No. And she is not a girl like any others. One day people started to forget her. Yes, completely. One day her parents got up and she was a stranger. Only her little sister managed to recognize her. But how to stay in a house where you are mistaken for a stranger? How to obtain a diploma or a job when as soon as a person turns away for 10 seconds, she becomes anonymous again? Nothing is possible and at the same time new possibilities open up to her. Yet, all that is legal is off topic, it is not possible, but stealing objects? This is the dream job! Nobody knows who she is, no one remembers her, no one can find her. And yet Hope is tired, loneliness weighs on her, she has nobody and it’s hard. When a woman she considered as a friend dies because of a new phone application that tries to make you “perfect”, our heroine is determined to take revenge. But this application goes far beyond what she thought, it really changes people, it conditions and denaturalizes them. It forces them to become another person who is supposed to be considered “perfect” and if the individual does not follow the advice, he/she is devalued, loses points and is diminished. It’s something very difficult to see.

It was an interesting, different and original story. I admit that I did not expect something like that. The chapters are short and intriguing and I was really curious to see what was going to happen. I had a good time with this novel. I do not know what I think of the end, I do not know if I like it or not, but in any case it was quite logical without really closing the story either. If you want something different, go for it!

 

 

La soudaine apparition de Hope Arden de Claire North

Résumé : Je suis la fille que tout le monde oublie.
Tout a commencé quand j’avais seize ans. Mon père qui omet de m’emmener au lycée. Ma mère qui met la table pour trois, pas quatre. Un ami qui me regarde et voit une étrangère. Qu’importe ce que je fais, ce que je dis, les crimes que je commets… vous ne vous souviendrez jamais de moi. Et si je n’existe pas, qui pourra m’arrêter ?

Avis : J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce roman. Je ne connaissais pas l’auteure et le résumé semblait différent. Que dire de cette histoire ? J’avoue que le premier mot qui me vient en tête c’est « différent ». Je n’ai jamais rien lu de comparable à ce qu’on nous présente ici.

Hope n’a pas eu une vie facile. Non. Et elle n’est pas non plus une fille comme les autres. Un jour les gens ont commencé à l’oublier. Oui, complètement. Un jour ses parents se sont levés et elle était une inconnue. Seule sa petite sœur parvenait à la reconnaitre. Mais comment rester dans une maison où on vous prend pour une inconnue ? Comment obtenir un diplôme ou un travail quand dès qu’une personne se détourne pendant 10 secondes, elle redevient anonyme ? Rien n’est possible et en même temps de toutes nouvelles possibilités s’offrent à elle. Pourtant, tout ce qui est légal est hors sujet, ce n’est pas possible, par contre voler des objets ? Ça c’est le métier de rêve ! Personne ne sait qui elle est, personne ne se rappelle d’elle, personne ne peut la retrouver. Et pourtant Hope est fatiguée, la solitude lui pèse, elle n’a personne et c’est dur. Quand une femme qu’elle considérait comme amie meurt à cause d’une nouvelle application téléphonique qui essaie de vous rendre « parfait », notre héroïne est bien décidée à se venger. Mais cette application va bien plus loin que ce qu’elle pensait, elle change réellement les gens, elle les conditionne et les dénaturalise. Elle les oblige à devenir une autre personne qui est censée être considérée comme « parfaite » et si l’individu ne suit pas les conseils, elle est dévalorisée, elle perd des points, elle est diminuée. C’est quelque chose de très difficile à voir.

C’était une histoire étonnante, différente et originale. J’avoue que je ne m’attendais pas à quelque chose comme ça. Les chapitres sont courts et intéressants et j’étais vraiment très curieuse de voir ce qui allait se produire. J’ai passé un bon moment avec ce roman. Je ne sais pas trop ce que je pense de la fin, je ne sais pas si je l’aime ou pas, mais en tout cas c’était assez logique sans clore vraiment l’histoire non plus. Si vous voulez quelque chose de différent, foncez !

 

Un pape pour l’apocalypse de Jean-Luc Marcastel

Résumé : À Aurillac, le capitaine Malo Sinclair s’ennuie…
Il faut dire que Malo, jeune as prometteur de la police criminelle du quai des Orfèvres, avait tout pour monter vite et haut dans la hiérarchie… s’il n’avait eu la malheureuse idée de démolir le portrait d’un suspect, fils d’un ministre. Pour le protéger autant que pour le punir, son chef a décidé de le mettre « au vert ». Et pour ce faire, quoi de mieux qu’Aurillac, préfecture du Cantal, où l’on compte plus de vaches que d’habitants ?
Après deux ans, Malo est à la limite de la dépression.
C’est alors qu’on l’appelle pour une affaire de vol sur le chantier de fouille de l’abbaye Saint-Géraud récemment mise à jour. Une tête mécanique, incroyable vestige, presqu’une légende urbaine, a disparu. Enfin une affaire qui sort de l’ordinaire ! Mais, quand les cadavres pleuvent, Malo ne peut se dire qu’une chose : il n’en demandait pas tant…
Un polar ésotérique autour du personnage de Gerbert d’Aurillac, le sulfureux Pape de l’an Mil.

Avis : J’avais déjà pu découvrir Jean-Luc Marcastel avec un autre de ses romans et c’est vrai que j’étais curieuse de me plonger dans ce nouveau thriller.

L’idée de départ, mélangeant thriller et histoire semblait vraiment passionnante ! Nous découvrons ainsi le capitaine Malo Sainclair, exilé dans la campagne après un raté dans sa carrière. Sa vie est monotone jusqu’à ce qu’un site archéologique découvre un objet qui pourrait bien changer l’histoire. Cependant, celui-ci est très vite volé et Malo va suivre un tueur qui est prêt à tout pour atteindre ses objectifs. Dans une traque qui lui fera faire le tour de l’Europe, notre enquêteur, va montrer à quel point il peut être déterminé. Accompagné d’une très belle professeure, mais aussi d’Albert, un personnage que l’on ne peut qu’apprécier, nos trois compères vont se retrouver dans une histoire qui va complètement les dépasser.

J’avoue que j’ai mis beaucoup de temps à rentrer dans l’histoire. J’ai eu du mal à m’y intéresser réellement jusqu’à un certain point. Pourtant, dès que le récit commence à bouger et que notre héros s’envole pour Londres, j’ai trouvé que l’action était plus présente, de même que la tension qui va rester jusqu’à la fin du roman. J’avoue que j’étais d’ailleurs assez surprise par quelques retournements de situation.

Dans tous les cas j’ai passé un bon moment avec ce roman, même si j’ai préféré la seconde partie.