Une Ile de Tracey Garvis Graves

Résumé : Anna Emerson, trente ans, professeur d’anglais, a désespérément besoin d’aventure. Lassée du froid des hivers de Chicago et d’une relation qui ne la mène nulle part, elle saute sur l’occasion de passer un été sur une île tropicale et de devenir le professeur de T.J., seize ans.
T.J. Callahan n’a pas la moindre envie d’aller quelque part. Son cancer est en rémission et il veut retrouver une vie normale. Mais ses parents insistent pour qu’il passe l’été aux Maldives à rattraper les cours qu’il a manqués l’année passée.
Anna et T.J. embarquent à bord d’un avion privé pour se rendre à la résidence d’été des Callahan. Mais alors qu’ils survolent les quelques mille deux cent îles des Maldives, l’improbable se produit. Leur avion s’écrase dans les eaux infestées de requins. Ils gagnent le rivage et découvrent vite qu’ils se sont échoués sur une île déserte.
Au départ, leur seul but est de survivre. Mais alors que les jours deviennent des semaines, puis des mois, d’autres obstacles surgiront, incluant de violentes tempêtes tropicales, les nombreux dangers que recèle l’océan, et la possibilité que le cancer de T.J. ne revienne.
Et alors que T.J. célèbre encore un de ses anniversaires sur l’île, Anna commence à se demander si le plus grand défi ne serait pas de vivre avec un jeune qui devient peu à peu un homme…

Avis : J’avais entendu tellement de bien au sujet de ce roman que j’ai tout de suite été curieuse de le découvrir. Je dois dire que j’étais quand même assez dubitative quand j’ai découvert quel en était le sujet. C’est vrai, je ne lis pas vraiment de livres de ce genre, mais je me suis dit que je ne pouvais que l’apprécier au vu de tous les avis positifs que j’avais eu la chance de lire.

Je dois dire qu’au début de ma lecture je me suis posée pas mal de questions. J’avais du mal à comprendre comment les lecteurs avaient été autant emportés par l’histoire. Alors quand j’en ai parlé à mon amie Marcela, elle m’a dit de continuer ma lecture et que nous en parlerions à la fin. Je dois dire qu’elle a eu raison, peut-être pas au point que j’espérais, mais ce livre était quand même une jolie surprise. Je ne pense pas avoir eu un gros coup de cœur comme certains lecteurs, mais j’ai trouvé que le sujet était traité à merveille et l’histoire assez réaliste pour qu’on puisse y croire.

Anna est une jeune femme comme les autres, mais après avoir attendu des années que son compagnon lui propose de s’engager et de fonder une famille, elle a besoin de faire une pause. Quoi de mieux que d’aller enseigner pendant plusieurs mois sur une île pour un adolescent en rémission. Un choix qui lui permettra alors de prendre un peu de recul par rapport à sa vie et à remettre tout en question. Mais alors que tous deux se trouvent dans un petit avion en partance vers leur destination, le pilote meurt d’une crise cardiaque en plein vol. Réussissant à survivre par miracle, voilà nos deux personnages exilés sur une ile déserte sans rien qui puisse les aider. Et survivre semble assez difficile quand rien ne vous y a préparé. Pourtant Anna et T.J. sont plein de volonté et ils s’adapteront à ce nouvel environnement en essayant de ne pas perdre espoir quant à leur sauvetage.

C’est une très jolie histoire, pleins de moments très intenses et tristes. On sent qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour survivre. Leurs joies, leurs peines et leur combattivité sont mis à rude épreuve et pourtant leur désir de vivre reste là au plus profond d’eux. J’ai été impressionnée par tout ce qu’ils étaient capables de faire, et par la façon dont ils s’en sortaient. Ce sont deux personnes extraordinaires qui s’entraident du mieux qu’elles le peuvent. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils passent autant de temps sur cette île, et j’avoue que j’attendais vraiment avec curiosité de voir comment leur relation allait évoluer. C’était d’ailleurs quelque chose d’assez difficile pour Anna, et j’ai trouvé qu’elle avait réussi à bien gérer les choses de ce côté-là. On assiste alors à la création d’un lien très fort entre ces deux personnes que le monde n’aurait jamais réuni en dehors de cette ile. Et pourtant les voilà, évoluant, s’appréciant, et se soutenant quelles que soient les circonstances. Bien sûr on partage aussi leurs peines et leurs incertitudes. Je trouve d’ailleurs que l’auteur a parfaitement réussi à faire partager les sentiments de chacun à l’aide des points de vue s’alternant à travers les chapitres.

Je l’avoue, je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour la fin du roman, et je dois dire que j’ai été assez surprise pour certains événements mais j’ai aussi été très émue par cette conclusion. C’était vraiment une fin parfaite après tout ce que nous avions pu lire de leur histoire.

4

mellianefini

 

12 thoughts on “Une Ile de Tracey Garvis Graves

  1. Je voulais attendre de finir le livre avant de lire ta chronique mais je n’arrive plus attendre ! ^^ Je pense le terminer ce soir ou demain !

    Je l’aime bien jusqu’à maintenant ! J’ai été vraiment prise par la partie « survival » ^^ J’appréhende un peu la suite car c’est justement la partie sur l’île qui m’intéresse le plus ! ^^’ Mais on verra bien ! 😀

    Merci pour la découverte, c’est grâce à toi que j’ai connu ce livre ! ^-^

    • Oh je suis vraiment contente que ça te plaise! Oui c’était vraiment bien fait la partie sur l’île, c’est vrai. Tu verras la suite est vraiment très bien aussi. Je vais surveiller ton avis!

  2. Le résumé ne me tente absolument pas ^^ Le coup de l’avion qui s’écrase et des requins… Ca m’a douché XD Trop improbable ^^
    Mais le fait que le jeune est un cancer est un point plutôt intéressant… Pourquoi pas ?

    • c’est plutot pas mal fait pour que tu puisses y croire je trouve finalement. C’est vraiment pas tout rose, meme si je trouve que c’est un peu illusoire de croire qu’ils peuvent vivre des années comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *