Good Girls Love Bad Boys d’Alana Scott

Tome 3

Résumé : Il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Il est celui qu’elle veut.

Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, a compris que, si elle voulait survivre, elle allait devoir s’endurcir.

Mais, à l’époque, elle a commis une erreur : tomber amoureuse de Zach Menser. Une très belle et dangereuse erreur qui l’a contrainte à quitter la ville avec sa famille. Cinq ans plus tard, Élodie est de retour à Saint-Louis pour les funérailles d’une de ses anciennes amies. Dès son arrivée, le passé et, surtout, ses sentiments pour Zach la rattrapent. Car, malgré le temps, malgré la distance, elle n’a jamais réussi à tourner la page de leur histoire. D’ailleurs, il paraît qu’il vient de sortir de prison…

Avis : Voilà le troisième et dernier tome de la série et j’étais impatiente de découvrir la fin de l’histoire. Nous commençons le récit 5 ans après la fin du dernier tome. Le temps a passé et la vie d’Elodie a complètement changé !

Elodie a laissé son ancienne vie derrière elle et elle est même avec un nouveau garçon. Tout est bien dans le meilleur des mondes et pourtant… Quand elle reçoit un coup de fil de Wade pour lui annoncer le décès de Vic, notre jeune héroïne fait un bond en arrière dans le temps. Elle n’a jamais gardé contact, mais elle sait qu’elle doit rentrer, qu’elle doit être là pour son ancienne meilleure amie et peut-être aussi pour revoir Zach. Hélas rien c’est simple et son retour en plus de faire resurgir d’anciens sentiments va aussi ramener des problèmes et des dangers qu’elle pensait oublier.

J’ai passé un bon moment avec le récit et j’étais impatiente de découvrir ce que l’auteure avait prévu. Cependant, c’est vrai que j’ai eu du mal à comprendre pourquoi le méchant de l’histoire avait attendu 5 ans pour faire payer les héros. Beaucoup de temps a passé et même si je comprends la rancœur, ça reste quand même un peu étrange. Cela mis à part, j’ai préféré cette partie à la précédente et j’ai apprécié de découvrir certaines des révélations même si j’ai trouvé ça un peu gros.

Dans l’ensemble c’était une lecture sympa, ce qui est juste un peu dommage, je trouve, ce sont les incohérences que l’on retrouve dans l’histoire.

 

Thérapie Du Crime de Sophie Jomain & Maxime Gillio

Résumé : Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

Avis : Voilà un roman que j’étais curieuse de découvrir. Sophie Jomain est une auteure dont je connais bien les écrits mais j’avoue que c’était une première pour moi concernant Maxime Gillio et c’est vrai que j’étais assez curieuse de découvrir ce roman à quatre mains !

Nous découvrons ainsi Alice, une sexologue qui essaie de gérer au mieux ses patients dans les quartiers huppés. Mais voilà, elle ne s’attendait pas à ce qu’un de ses patients la fassent tomber sur l’homme qui lui a brisé le cœur 16 ans plus tôt. Et quoi qu’il veuille, elle est bien décidée à ne pas lui faciliter la tâche ! Xavier est sur une enquête et son instinct le lance sur les traces d’un homme sans que sa hiérarchie ne le soutienne. C’est déjà assez compliqué à gérer mais quand il tombe sur Alice, il se rappelle à quel point elle peut être chieuse. Ensemble ou plutôt chacun de leur côté, ils vont essayer de comprendre ce qu’il se passe exactement.

J’ai passé un bon moment avec ce roman, on se laisse porter par l’histoire et j’étais curieuse de découvrir qui était le coupable et comment il avait fait pour parvenir à agir de la sorte sans se faire prendre. Alice est bien décidée à faire payer Xavier et j’ai trouvé ça très sympa de voir ce qu’elle était prête à faire ! Quant à lui, c’est un personnage plutôt bourru mais il est déterminé à atteindre son but quoi que les autres puissent penser et même si ça peut le mettre dans une situation compromettante. Pourtant, ils devront passer outre leurs problèmes passés pour découvrir la vérité.

C’était un roman sympa, sans prise de tête qui fait passer un agréable moment.

Good Girls Love Bad Boys d’Alana Scott

Tome 2

Résumé : Il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Il est celui qu’elle veut.

Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, a compris que, si elle voulait survivre, elle allait devoir s’endurcir.

Et pour éviter les problèmes, elle s’était promis de rester loin de Zach Menser, ce garçon au passé sombre contre qui on l’a très vite mise en garde. Mais le destin les a forcés à se côtoyer et elle a découvert un homme bien plus complexe que sa réputation ne le laissait penser. Alors, oui, elle a succombé au charme sulfureux de Zach… et ne le regrette absolument pas. Sauf lorsqu’il refuse de lui révéler certains secrets, soi-disant pour la « protéger ». Peut-elle vraiment lui faire confiance s’il ne lui dit pas toute la vérité ?

Avis : J’avais beaucoup aimé la première partie de l’histoire et j’étais impatiente de me lancer dans la suite pour découvrir ce que l’auteure nous réservait pour Zach et Elodie. Il faut dire que comme l’histoire a été scindée en deux, la fin nous laissait en plein suspens.

J’étais contente de retrouver les personnages et de voir comment les évènements allaient se dérouler. Comme je me doutais d’ailleurs dans la première partie, ce n’est pas une très grande surprise de découvrir le secret de Zach. Pourtant, c’est assez étonnant parce que l’image qu’il donne est en totale contradiction sur plusieurs aspects. C’est ainsi que l’on va en apprendre plus à son sujet et bien sûr, notre chère Elodie sera particulièrement douée pour se mettre dans des situations délicates ! Et c’est peu dire !

Par contre je dois dire que j’ai été un peu plus embêtée par les incohérences de l’histoire. Il y en a plusieurs et, à force, c’est un peu beaucoup. Par exemple le changement radical de comportement en quelques jours des parents d’Elodie, c’était assez étrange. Ou encore qu’Alex aille chercher l’arme de service de son père chez lui pour la lui amener au commissariat. Je suis d’accord que les lois sur les armes sont différentes aux USA, mais c’est quand même un peu gênant. Ou même la fois où Elodie cherche une chambre dans un hôtel très chic où il devrait y avoir un échange illégal et bien sûr, il n’y aucun problème pour faire tous les étages et pour trouver l’endroit parce qu’il y a des molosses devant la pièce. C’est un peu gros et j’ai trouvé ça dommage parce que c’est moins crédible pour moi…

Ce sont des détails mais c’est vrai que ça m’a un peu dérangée et cela a changé mon regard sur l’histoire. Pourtant, malgré les points que j’avance, j’ai tout de même passé un bon moment avec le récit et je suis curieuse de voir ce que la suite nous réserve.

Recovered by Jay Crownover

Synopsis: It was hate at first sight…

Affton

I hated Cable James McCaffrey.

He was entitled, spoiled, a user…and an addict.

He was out of control and didn’t bother trying to hide it.

He had everything anyone could want but still seemed miserable and lost.

Every move he made, every mistake he stumbled his way through, rubbed me the wrong way. However, I couldn’t stop myself from trying to save him from himself when no one else would. In the sweltering heat of the summer, Cable taught me that having it all means nothing if you can’t have the one thing you want more than anything else.

Cable

I was obsessed with Affton Reed.

She was rigid, uptight, and no fun. There was something about her innate goodness that called to me.

She acted like she was above all the normal faults and failures that clung to the rest of us like the scent of smoke after a fire.

I was infatuated with her, but that didn’t stop me from acting like she didn’t exist.

In the scorching heat of summer, Affton taught me that there is always a way back from the brink of despair. She showed me that the trick to having it all was realizing that it was already there, in my hands. All I had to do was hold onto it.

The road to recovery is full of twists and turns no matter who is in the driver’s seat.

 

Review: I was touched by the beginning of the novel, a part of the personal like of the author that I’m sure wasn’t easy and that she shares with us through Cable. This start put me in a particular state of mind for the novel and I was impatient to discover the story and the characters.

We learn to know Affton and Cable, two different characters… Affton had to deal with the overdose of her mother and since then she needs to help people around her. While she takes notice of Cable, a boy of her high school, who is taking drugs and that she sees that nobody say a thing, she knows she can’t continue to watch him like that without doing a thing. Worse than that, he is spoiled, does what he wants without any problems and it’s really difficult for Affton to accept that. She is trying to help him, to make him understand, but it’s more complicated than expected.

It’s a touching novel with some strong themes like drugs, alcohol, rehabilitation, but mainly on acceptation. I had a good time with the novel but it’s true that after the note of the author I was expecting more of the story and in the end something was missing for me.

 

Recovered de Jay Crownover (VO)

Résumé (traduction personnelle) : C’était de la haine au premier regard …

Affton

Je détestais Cable James McCaffrey.

Il était autorisé à tout faire, pourri gâté, un manipulateur … et un toxicomane.

Il était hors de contrôle et ne prenait pas la peine d’essayer de le cacher.

Il avait tout ce que l’on pouvait désirer, mais semblait toujours misérable et perdu.

Chaque mouvement qu’il faisait, chaque erreur, me prenait à rebrousse poils. Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher d’essayer de le sauver de lui-même alors que personne d’autre ne le ferait. Dans la chaleur étouffante de l’été, Cable m’a appris que tout avoir ne signifie rien si vous ne pouvez pas avoir la seule chose que vous voulez plus que toute autre chose.

Cable

J’étais obsédé par Affton Reed.

Elle était rigide, tendue et pas drôle. Il y avait quelque chose dans sa bonté innée qui m’appelait.

Elle agissait comme si elle était au-dessus de toutes les fautes et défaillances normales qui s’attachaient à nous comme l’odeur de la fumée après un incendie.

Je m’étais entiché d’elle, mais cela ne m’a pas empêché d’agir comme si elle n’existait pas.

Dans la chaleur torride de l’été, Affton m’a appris qu’il y a toujours un retour du désespoir. Elle m’a montré que le truc pour tout avoir, c’était de se rendre compte que c’était déjà là, entre mes mains. Tout ce que j’avais à faire, c’était de m’y accrocher.

La route de la réhabilitation est pleine de rebondissements, peu importe qui est dans le siège du conducteur.

Avis : J’ai été touchée au début du roman par l’avant-propos de l’auteure, une partie de son histoire personnelle qui n’a pas dû être simple et dont elle nous partage ici le récit par l’intermédiaire de Cable. Ce début m’a mis dans un état d’esprit particulier pour le roman et j’étais impatiente de découvrir le récit et les personnages.

Nous apprenons ainsi à connaitre Affton et Cable, deux personnages que tout oppose et pourtant… Affton a dû gérer l’overdose de sa mère et depuis elle a besoin d’aider ceux autour d’elle. Alors quand elle remarque que Cable, un garçon de son lycée, se drogue et que personne ne lui dit rien et le laisse faire, elle ne peut pas rester sans agir. Pire que ça, il est pourri gâté, fait tout ce qu’il veut sans avoir aucune remontrance et c’est très difficile à accepter pour Affton. Elle essaie de l’aider, de lui faire comprendre, mais tout cela est bien plus compliqué que prévu.

C’était un roman touchant avec des thèmes assez forts notamment sur la drogue, sur l’alcool, sur la réhabilitation mais surtout sur l’acceptation. J’ai passé un bon moment avec le récit mais c’est vrai qu’après l’avant-propos je m’attendais à quelque chose de plus. Je ne suis pas rentrée dans l’histoire autant que je le pensais et finalement, il m’a manqué quelque chose.

 

Once and for All by Sarah Dessen

Synopsis: As bubbly as champagne and delectable as wedding cake, Once and for All, Sarah Dessen’s thirteenth novel, is set in the world of wedding planning, where crises are routine.

Louna, daughter of famed wedding planner Natalie Barrett, has seen every sort of wedding: on the beach, at historic mansions, in fancy hotels and clubs. Perhaps that’s why she’s cynical about happily-ever-after endings, especially since her own first love ended tragically. When Louna meets charming, happy-go-lucky serial dater Ambrose, she holds him at arm’s length. But Ambrose isn’t about to be discouraged, now that he’s met the one girl he really wants.

Sarah Dessen’s many, many fans will adore her latest, a richly satisfying, enormously entertaining story that has everything—humor, romance, and an ending both happy and imperfect, just like life itself.

Review: I did not really know about Sarah Dessen but when I heard about this novel, I was immediately intrigued! It must be said that the setting really made me want to try it!

We discover Louna, a girl who helps her mother and her best friend as a Wedding Planner. It’s really not an easy job, that’s for sure! This job, which at first seems rather extraordinary, has made our heroine a little cynical about love, and her latest story has reinforced her this way. But now, in addition to all this, she will meet the unbearable Ambrose, employed by her mother and who seems ready to do anything to make her go crazy!

I really found the story very nice and at the same time I was really surprised by the themes that I did not necessarily see coming at the beginning of the novel. This is how we follow our heroine in the present time and some chapters in the past allow us to better identify her. It is very easy to get into the story, to focus on the characters and see where they will carry us. We perfectly understand Louna and her doubts, especially after what she went through and her work always gives her a good excuse to stay in her loneliness. Ambrose will change that, despite being very irritating. I was curious to learn more about him even though he remains quite enigmatic.

You’ll understand that it’s a very nice story with very interesting themes and settings! I recommend it!

Once and for All de Sarah Dessen

Résumé : À en croire le poète, “il vaut mieux avoir connu l’amour, quitte à le perdre, que n’avoir jamais aimé du tout…”

Louna, dix-sept ans, est loin, bien loin, d’en être si sûre – et quand on connaît son histoire personnelle, difficile de le lui reprocher. Ironie du sort, elle qui a appris à la dure que les happy ending, c’est pour les autres, passe son dernier été après le lycée à jouer… les assistantes wedding planners aux côtés de sa mère.

De mariages désarmants d’émotion en désastres organisationnels, de témoins qui font leur diva en belles-mères obsédées du détail, Louna va devoir se confronter au cynisme de sa mère, aux pitreries de ses collègues d’un été, au souvenir obsédant d’une nuit parfaite, un an plus tôt à peine, qui la ronge comme l’acide un peu plus chaque jour… Il lui faudra sortir, à l’autre bout du tunnel, vainqueur, qui sait, des obstacles grands et petits que le destin a placés devant elle.

Avis : Je ne connaissais pas vraiment Sarah Dessen mais quand j’ai entendu parler de ce roman, j’ai tout de suite été intriguée ! Il faut dire que le cadre donne vraiment envie avec les organisations de mariage !

Nous découvrons ainsi Louna, une jeune fille qui aide sa mère et le meilleur ami de cette dernière en tant que Wedding Planner. Ce n’est vraiment pas un job de tout repos, ça c’est sûr ! Ce job qui de premier abord semble assez extraordinaire a rendu notre héroïne un peu cynique par rapport à l’amour et d’ailleurs sa dernière histoire l’a confortée dans ce mode de pensée. Mais voilà, maintenant, en plus de tout cela, elle va rencontrer l’insupportable Ambrose, employé par sa mère et qui semble prêt à tout pour le faire tourner en bourrique !

J’ai vraiment trouvé l’histoire très sympa avec en même temps des thèmes d’actualité qu’on ne voit pas forcément venir au début du roman. C’est ainsi qu’on suit notre héroïne au temps présent et certains chapitres au passé nous permettent de mieux parvenir à la cerner. Il est très facile de rentrer dans l’histoire, de s’attacher aux personnages et de voir où ils nous porteront. On comprend parfaitement Louna et ses doutes, surtout après ce qu’elle a traversé et son travail lui donne toujours de bonnes excuses pour rester dans sa solitude. Ambrose va changer ça, malgré son caractère très irritant. J’étais curieuse d’en apprendre plus à son sujet, il reste assez énigmatique.

Vous l’aurez compris, c’est une histoire très sympa avec des thèmes et un cadre très intéressants ! Je vous le conseille !