Jalousie de J.R. Ward

Anges Déchus, Tome 3

Résumé : Jim Heron est capable du pire comme du meilleur. Ce qui lui vaut d’être choisi par les forces du bien et du mal pour décider du destin des Hommes. Sept âmes dans la balance, sept âmes à sauver ou à damner. Sa nouvelle mission : sauver l’âme du fils d’un tueur en série. L’inspecteur Thomas DelVecchio Jr, torturé par ses démons intérieurs, est soupçonné de meurtres. Assignée à sa surveillance, l’agent Sophia Reilly se sent de plus en plus attirée par cet homme au passé trouble. Plongés dans l’ultime bataille entre le bien et le mal, tous deux savent que l’ange déchu est leur dernier espoir contre la damnation éternelle.

Avis : Anges Déchus est une série que j’aime beaucoup mais comme j’avais été un peu déçue par le tome 2, j’avais peur que ce soit la même chose avec celui-ci. Du coup j’avais quelques appréhensions mais ce sentiment s’est tout de suite envolé dès que j’ai parcouru les premières pages de ce troisième volet des aventures de Jim Heron. En effet, j’ai trouvé ce tome 3 meilleur que le précédent et je l’ai lu d’une traite.

La lutte entre le bien et le mal fait toujours rage. De retour à Caldwell, Jim doit cette fois-ci sauver l’âme de l’inspecteur Thomas DelVecchio Jr. (Veck), le fils d’un tueur en série et le moins que l’on puisse dire est que notre héros aura fort à faire, surtout lorsque le camp ennemi semble avoir déjà une bonne longueur d’avance. En effet, Veck est dans le pétrin jusqu’au cou. Soupçonné de meurtre, il est surveillé par Sophia Reilly, un agent des affaires internes, chargé d’enquêter à son sujet et de déterminer de son maintien ou non au sein de la police. Aussitôt, ces deux personnages sont attirés l’un par l’autre mais Veck est un homme torturé, à la personnalité complexe et ses liens de parenté avec un tueur en série célèbre dans tout le pays rendent la situation très compliquée.

Contrairement au couple du tome précédent, j’ai bien aimé ici Sophia et Veck. Veck est un homme compliqué, il a parfaitement conscience que quelque chose cloche chez lui, quelque chose de très sombre et qu’il suffirait d’un rien pour le faire basculer définitivement du mauvais côté, pour qu’il devienne un monstre comme son père. Le mal est partout autour de lui mais malgré tout il tente au mieux de résister, de rester droit et de ne pas céder à ses pulsions, bien que cet appel à la violence soit de plus en plus tentant. Sophia quant à elle est une jeune femme attachante, bien dans sa peau, réfléchie et qui se donne à fond dans son travail. C’est une personne qui a réussi dans la vie malgré une enfance au début malheureuse.

Ce tome est plus sombre que les précédents et Jim ne sera pas épargné. Ses relations avec Adrian et Eddie, ses alliés dans cette guerre ne cesseront de se dégrader, au point de mettre sa mission en péril car l’ennemi en profitera pour frapper un grand coup. Il devra d’ailleurs faire face à un terrible événement auquel je ne m’y attendais pas du tout. J’ai également été surprise par le changement d’attitude d’Adrian et du coup je serais assez curieuse de voir comment il évoluera par la suite. Dans ce tome on apprend enfin un peu plus au sujet de Sissy et on découvre même sa famille. Quant à l’ennemie jurée de Jim, me surprend de plus en en plus également. Vraiment je ne la voyais pas du tout capable de faire preuve d’une once de compassion, comme quoi… Ceci dit elle reste redoutable et use de tous les moyens inimaginables pour déstabiliser son adversaire. Les passages concernant Nigel et Colin étaient aussi assez intéressants. Comme dans tous les romans de J.R. Ward le lecteur voit ce qui se passe sur tous les fronts et c’est toujours aussi captivant.

L’univers de J.R. Ward est vraiment fascinant. L’action se déroule à Caldwell et comme pour le premier tome, on retrouve quelques petits clins d’œil à La Confrérie de la dague noire, l’autre série de J.R. Ward et c’est toujours un plaisir de voir ces deux mondes que l’auteure a créé se superposer l’un l’autre, bien qu’ils soient totalement différents. D’ailleurs à ce propos, Veck apparaît dans le tome 9 de La Confrérie de la dague noire, L’Amant déchainé et à mon avis il serait donc presque préférable de lire le tome 9 de la Confrérie avant celui-ci.

C’était donc un très bon tome et les révélations à la fin annoncent un quatrième tome tout aussi captivant qu’il me tarde de découvrir.

4mon pseudo

6 thoughts on “Jalousie de J.R. Ward

  1. Des Anges, c’est pour moi! Je connais J.R. Ward, l’ai dans ma Pal, mais n’ai encore rien lu d’elle. J’avais acheté un de ses ouvrages lors d’une frénésie d’urban fantasy, qui est un peu retombée maintenant… A voir…

    • Aaah tu devrais t’y mettre!! lol Moi j’aime beaucoup ses romans, que ce soit ceux de la Confrérie de la dague noire ou bien ceux-ci. Les deux séries sont vraiment pas mal du tout. Par contre je pense que c’est mieux de lire la confrérie avant vu que dans Anges déchus ils font référence à des événements qui ont eu lieu dans les tomes 8 et 9. 🙂

    • Oui. Dans la Confrérie chaque tome met en scène un des guerriers (mais les autres sont très présents aussi! :D) Dans Anges déchus aussi on met en scène un couple différent, mais le sauveur, Jim Heron et la lutte entre le bien et le mal sont toujours très présents. Je dirais même que dans la série sur les anges, l’intrigue est aussi importante que la romance. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.