Tant que nous sommes vivants de Anne-Laure Bondoux

Résumé : « Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nouus ne vivions plus qu’à moitié, lorsque Bo entra, un matin d’hiver, dans la salle des machines. »

Folle amoureuse de Bo, l’étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux péripls à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouvver leur place dans ce monde ?

Avis : Je n’avais jamais entendu parler de l’auteure et c’est vrai que le résumé a eu du mal à m’attirer réellement mais j’étais curieuse de découvrir cette histoire que je n’aurais pas lue de moi-même.

Tout d’abord, la première chose que je peux noter est la façon magnifique que l’auteure a eue pour écrire son histoire. Oh oui, parce que Anne-Laure Bondoux a une manière très poétique de développer son roman et c’était très agréable de lire le tout. Je n’avais jamais lu quelque chose de la sorte mais c’était très intéressant.

Dans cette histoire, on découvre Bo un jeune garçon et Hama, l’amour de sa vie, qui évoluent en essayant de passer outre les difficiles obstacles qui s’accumulent sur leur chemin. En effet, après avoir été prise dans l’explosion de l’usine dans laquelle elle travaillait, Hama perd l’usage de ses bras, une épreuve qu’elle aura beaucoup de mal à surmonter. Mais Hama est aussi enceinte et elle se battra pour avoir sa petite fille. Bien sûr, d’autres épreuves attendent aussi Bo qui est suspecté d’avoir quelque chose à voir avec la destruction de l’usine et s’attire ainsi la haine de chaque habitant. De par ce fait, chacun croit que leur enfant sera maudit et essaie de bien leur faire comprendre qu’ils n’ont plus leur place ici.

J’ai été très étonnée de voir la magie se mêler à l’histoire et c’était intéressant de voir les idées que l’auteure était parvenue à amener ici. Hama et Bo n’ont pas une vie facile et c’est loin d’être fini. C’est aussi pour cela que nous arrivons facilement à s’attacher à eux, à vouloir les voir heureux et à continuer leur vie. On les suit tous les deux puis tous les trois tout au long de leur existence, tout au long de l’éducation de leur fille. C’est une épopée qui retrace leurs douleurs, leurs espoirs, leurs envies. C’était intéressant de voir le tout même si c’est vrai que je n’ai pas été complètement envoutée par l’histoire. C’était une jolie quête que l’auteure retrace et c’est vrai que j’étais assez curieuse de découvrir le devenir de chacun des personnages.

3

mellianefini

28 thoughts on “Tant que nous sommes vivants de Anne-Laure Bondoux

  1. Moi aussi le résumé ne m’aurait pas attirée, mais tes explications beaucoup plus. L’histoire à l’air intéressante et poignante.
    Après je me méfie un peu des plumes « poétiques » car ce style a tendance à me laisser en dehors.
    Mais je suis tentée même si c’est le genre de livre que j’ai envie de découvrir parce que l’histoire à l’air vraiment de véhiculer un message profond tout en suscitant la compassion du lecteur, et en le plongeant dans une ambiance inhabituelle, mais qui resterait des siècles dans ma PAL parce que je ne serais jamais d’humeur à lire ça.
    Et puis d’après ce que tu dis, il a l’air de faire son nombre de pages ce livre

    • c’est intéressant d’avoir quelque chose de différent mais j’avoue que si on ne me l’avait pas envoyé je ne l’aurais jamais lu. C’est intéressant et différent mais bon y a mieux aussi.

  2. I am glad you reminded me of this series. I am always hunting down great new UF especially ones that feature male leads. Great interview. Thanks for this event and for the giveaways. Happy weekend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *