Silverblind de Tina Connolly (VO)

Ironskin, Tome 3

Résumé (traduction personnelle) : Le dernier tome de cette série saute 18 années et met en scène Dorie, la jeune protégée de Jane dans Ironskin.

18 ans plus tard. . .
Dorie Rochart a caché son côté fey pendant longtemps. Maintenant, finissant l’Université, elle prévoit d’étudier créatures et plantes magiques de la nature, apportant des remèdes oubliés depuis longtemps à ceux dans le besoin. Mais alors que personne ne veut embaucher une fille pour se battre contre les basilics, elle libère ses pouvoirs de métamorphe Fey – pour se déguiser comme un garçon.

Alors qu’elle chasse les œufs de wyvern, elle sauve un jeune scientifique qui s’apprête à être cuit à la vapeur par un silvertail– et trouve son ami d’enfance Tam Grimsby, à qui elle n’a pas parlé depuis sept ans. Pas depuis qu’elle l’a échangé avec les fey. Elle ne peut pas supporter de lui dire qui elle est vraiment, mais chaque jour est plus difficile comme il commence à lui faire confiance.

Les wyverns sont chassés et prêts à l’extinction à cause de puissants composés dans leurs œufs. Les fey sont en voie de disparition comme les humains gagnent en pouvoir. Maintenant Tam et Dorie devront décider de quel côté ils vont se battre. Et s’ils finissent dans des camps opposés, leur amitié retrouvée peut-elle survivre ?

Avis : J’avais passé un bon moment avec le tome précédent, sans avoir lu le premier. L’auteur a créé un monde vraiment riche et intéressant mêlant créatures fantastiques et humains. Mais les deux mondes entrant en collision, rien n’est plus pareil et les conséquences néfastes arrivent de chaque côté. Pourtant la paix avec les fey était enfin installée, mais c’est sans compter l’arrogance et l’envie de pouvoir grandissante des hommes.

Dorie est maintenant devenue une jeune femme. Mi-fey, elle a depuis longtemps essayé de cacher son héritage pour ainsi vivre une vie assez normale et tranquille loin des problèmes de son enfance. Finissant ses études, elle est avide de travailler, de trouver une place dans un laboratoire qui puisse enfin la laisser aider les gens dans le besoin. Mais personne ne veut engager une femme pour ce genre de poste. Malgré sa détermination et son envie, il semble que rien ne soit possible. Pourtant une alternative est possible… oui, si elle utilise ses pouvoirs, elle pourrait se transformer en garçon, un homme qui pourrait enfin réaliser ses rêves, même si en portant une autre identité. Mais ce changement va apporter de nouveaux soucis dans la vie de la jeune femme quand elle croise le chemin de son cousin, un garçon qu’elle a trahi des années auparavant. Et alors qu’une amitié se créé entre eux, elle n’arrive pas à lui avouer la vérité. Pourtant, elle sait qu’elle va être obligée d’être honnête avec lui, surtout après tout ce qu’il lui est arrivé dans sa vie.

J’étais très contente de suivre Dorie ici. On comprend son injustice quant à sa condition de femme et les obstacles qu’elle doit traverser pour faire ce qu’elle désire. On essaie de comprendre tout au long du roman ce qu’il s’est réellement passé avec Tam, quel événement les a déchirés de la sorte. Oui, car il est très triste de voir les sentiments qu’elle a pour lui, l’espoir qu’elle a de relier, de créer quelque chose, ne serait-ce que de l’amitié avec cet ancien ami d’enfance. Mais les mensonges sont difficiles à outrepasser et il semble assez compliqué de faire tout cela. C’est assez compliqué d’ailleurs de comprendre Tam. On voit que c’est un homme gentil et attentionné et en même temps c’est difficile de comprendre pourquoi il n’essaie pas d’aller au-delà des choses.

J’ai beaucoup aimé leur enquête, découvrir un peu plus d’informations au sujet des wyverns, des feys ou encore des basiliques. J’ai d’ailleurs eu un gros coup de cœur pour le petit wyvern que Dorie adopte. C’était intéressant de voir ce que notre héroïne était capable de faire, les choses qu’elle voulait réaliser pour aider ceux dans le besoin. Et en même temps on voit tout aussi bien la cupidité des hommes et le mal qu’ils font à ceux qui n’ont rien demandé.

Mais ce n’est pas tout car nous avons aussi la chance de voir les personnages du tome précédent, de ce voir ce qu’ils sont devenus au cours du temps. On a ainsi Jane et Helen, mais aussi bien d’autres pour notre plus grand plaisir. Donc oui, j’ai encore une fois passé un très bon moment et même si ce tome est le dernier, je suis très contente des événements. Une bonne découverte encore une fois.

4 

mellianefini

11 thoughts on “Silverblind de Tina Connolly (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.