Mariage sur Mesure de Cindi Madsen

Résumé : Dakota Halifax est une spécialiste de l’amour : elle est l’une des meilleures organisatrices de mariage de Las Vegas. Sa propre cérémonie a donc tout pour être parfaite… à ceci près que son fiancé l’abandonne au pied de l’autel. Comment peut-elle continuer à célébrer le couple dans sa chronique hebdomadaire, Prête à se se marier ? Ses retrouvailles avec son ami d’enfance, Brendan West, devenu chef de la sécurité dans un casino, aussi musclé que sexy, mais toujours aussi tendre, la remettent sur la bonne voie. Mais voilà que son ex pointe le bout de son nez, désireux de s’expliquer et de la reconquérir. Une chose est sûre : l’amour comme le mariage sont un champ de bataille !

Avis : Quand j’ai vu le livre et le résumé, j’ai su que nous étions prêts à avoir une histoire légère et pleine d’humour. Bon d’accord, il suffit de regarder la couverture pour savoir que nous allons nous retrouver avec de la chick-lit mais Cindi Madsen avait déjà réussi à me faire passer un bon moment avec un de ses autres livres alors j’étais curieuse de pouvoir me plonger dans celui-ci.

On découvre Dakota une organisatrice de mariage qui n’a pas vraiment eu beaucoup de chance pour son propre mariage. En effet, partie en croisière en Jamaïque sur les souhaits de son fiancé, elle avait préparé un joli mariage sur la plage… le seul problème ? Grant n’est jamais descendu du bateau pour la rejoindre devant l’hôtel, la blessant et l’humiliant de la sorte. Rien qu’à penser à la semaine de retour, je me doute que le partage de la cabine devait être assez drôle. Mais voilà, Grant a aussi une excuse, il a appris qu’il était père quelques semaines avant et a paniqué. Doit-elle lui laisser une seconde chance ? Et que faire avec Brendan, son ancien meilleur ami d’enfance de retour en ville et qui semble vouloir l’aider et peut-être plus ?

Quand on commence le roman, on est prête à détester Grant, surtout après ce qu’il a fait endurer à la jeune femme mais c’est vrai qu’en apprenant à le connaitre, on comprend que l’auteure n’est pas partie dans ce sens-là. Non, Grant est un garçon très gentil qui s’est laissé dépasser par la situation et qui aimerait beaucoup se faire pardonner pour ses actes, il se rend parfaitement compte de ce qu’il a fait et essaie d’arranger les choses. C’était agréable d’avoir un ex qui nous touche d’un côté et qui n’a pas forcément le mauvais rôle et que l’on ne déteste pas. Je ne m’y attendais pas, tant et si bien que je n’étais même plus sûre du choix de l’héroïne au final parfois. Et puis il y a Brendan, l’homme qui explique qu’il ne croit pas au « pour toujours »… c’est très difficile à accepter pour une organisatrice de mariage qui rêve d’un mariage depuis longtemps. Mais c’est aussi un homme qui sera présent pour Dakota, quelqu’un qui essaiera de la protéger et qui lui permettre d’être elle-même. On ne peut que tomber sous son charme face aux attentions et au comportement qu’il a. Et puis, il y a Dakota… Ah Dakota… C’est une jeune femme qui a beaucoup de mal face à l’abandon et qui se retrouve blessée d’une manière assez irrémédiable. Mais c’est aussi pourquoi elle n’arrive pas à vivre seule et tombe très vite amoureuse. Mais c’est autre chose avec Brendan ou en tout cas c’est ce qu’elle espère, bien qu’elle ne veuille pas non plus le faire fuir…

J’ai passé un bon moment avec toute l’histoire et j’ai adoré suivre Dakota et ses aventures, de même que ses articles pleins d’idées sur les mariages. La fin de l’histoire se déroule peut-être un peu trop rapidement par rapport à leur histoire ce qui rend la chose un peu moins crédible. Mais cela n’est pas vraiment un problème et j’ai passé un excellent moment avec l’ensemble.

4 

mellianefini

18 thoughts on “Mariage sur Mesure de Cindi Madsen

  1. C’est une petite romance qui a l’air bien sympa. Je l’a note dans un coin de ma tête, merci pour la découverte Melliane. (Je n’aurais probablement jamais ouvert ce livre pour la couverture rose!)

  2. Un triangle amoureux sans personne à détester… c’est rude mais ça doit donner un certain piment à la chose. C’est toujours mieux finalement que de détester dès le début un personnage qui est horripilant et sans surprise.

Répondre à topobiblioteca Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.