The Ripper Gene de Michael Ransom (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Dr Lucas Madden est un neuroscientifique devenu Profiler du FBI et reste le premier à avoir gagné une reconnaissance mondiale pour le clonage du gène du tueur et pour avoir montré son dysfonctionnement dans le cerveau des psychopathes. Plus tard, en tant que profileur du FBI, Madden est devenu célèbre pour avoir compris le séquençage ADN des tueurs en série les plus célèbres du monde et pour avoir proposé un « algorithme de la damnation » controversé qui pourrait prédire le comportement du tueur en série en utilisant l’ADN seul.

Maintenant, un nouveau meurtrier – le tueur Blanche-Neige – terrorise les femmes dans le delta du Mississippi. Lorsque Mara Bliss, l’ancienne fiancée de Madden, est enlevée, il doit traquer un tueur qui a toujours deux longueurs d’avance sur lui. C’est seulement en entrant dans l’esprit du tueur que Madden pourra finalement comprendre le raisonnement tordu et terrifiant derrière les meurtres et avoir une chance de mettre fin au règne de terreur du psychopathe.

Avis : Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un bon thriller et j’avoue que le côté séquençage d’ADN et serial killer m’a tout de suite assez attirée. Je ne connaissais d’ailleurs pas vraiment Michael Ranson mais je suis à présent assez curieuse de découvrir plus de ses écrits.

Le prologue de l’histoire nous montre un bout du passé de Lucas Madden, aujourd’hui Profiler du FBI. En effet, l’auteur nous narre l’histoire de la mort de sa mère, meurtre qui n’a d’ailleurs été jamais élucidé. On le retrouve ensuite au présent, en train de gérer une nouvelle affaire, celle d’un tueur en série qui semble étrangement intéressé par notre héros. J’avoue avoir mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire. Les éléments étaient au départ un peu longs à se mettre en place et je me suis demandée si ça partirait à un moment, ce qui est finalement le cas après une bonne partie de l’histoire. Et c’est vrai qu’une fois que tout se met petit à petit en place, j’ai été happée par l’enquête et les réponses que l’on cherche à trouver. C’était difficile de vraiment comprendre les raisons du tueur, de savoir pourquoi il faisait de telles mises en scène et pourquoi il ciblait toujours des femmes. Les réponses viendront en temps et en heure mais c’est vrai que comme le personnage principal on doute avec lui de ses proches et on se demande qui est réellement le responsable (ce qui a été un réelle surprise pour moi au final et je pense que cela le sera aussi pour vous).

En plus de cette enquête, l’auteur se base aussi sur le séquençage de l’ADN et montre qu’il est à présent possible de déterminer si un personnage a un gène correspondant à ceux d’un tueur. Bien sûr, rien de cela n’est vraiment sûr à 100% mais c’était intéressant de voir comment cela fonctionnait et ce que les enquêteurs en faisaient vraiment. En même temps, même si l’idée est intéressante, j’ai trouvé qu’elle posait quelques problèmes aussi… Oui, le fait de mettre des gens dans des cases, de leur faire croire qu’ils ne peuvent pas finalement échapper à leur code génétique. C’est quelque chose qui peut dévier facilement et je pense que l’auteur a voulu montrer cela aussi, que si on se croit être quelque chose par naissance alors il est difficile de choisir de ne pas succomber.

Dans tous les cas, j’ai vraiment trouvé l’histoire intrigante et intéressante. J’ai beaucoup apprécié les idées de l’auteur et j’ai finalement passé un très bon moment avec ce roman. SI vous cherchez un bon thriller, n’hésitez pas.

4

mellianefini

4 thoughts on “The Ripper Gene de Michael Ransom (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.