The Reburialists de J.C. Nelson (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Enterrer les morts est facile. Les garder dans cet état est difficile.

Au Bureau des enquêtes spéciales, les agents rencontrent toutes sortes de maux paranormaux. Donc, pour Agent Brynner Carson, mettre un pieu dans cadavre déchaîné âgé de trois semaines fait partie de la vie. Sauf que ce cadavre est différent. Il parle et il a un message à propos de son père, Heinrich.

Le corps réanimé délivre un ultimatum écrit en hiéroglyphes sanglants, et l’analyste principale du BSI Grace Roberts est appelée à traduire. Il semble qu’Heinrich Carson ait volé le cœur de Ra-Ame, le dieu mort des Re-Animus. Elle veut le récupérer. Le seul problème reste qu’Heinrich est parti avec le secret de son emplacement dans la tombe.

Avec l’arrivée imminente de Ra-Ame et les ravages de son armée de morts-vivants, Brynner et Grace doivent courir pour trouver de quoi l’arrêter. C’est une course qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre, mais là encore, c’est juste un autre jour au travail. . .

Avis : Je connaissais l’auteur par sa série Grimm Agency qui mêle contes de fées et urban fantasy, série qui est d’ailleurs très agréable à lire, mais il nous revient aujourd’hui avec un tout nouveau genre. En effet, The Ruburialists est autant différent dans la forme que dans le font. A l’inverse de sa série précédente, l’histoire se partage du point de vue de deux personnages : Grace, une analyste et Brynner un chasseur. C’était intéressant d’avoir un format pareil notamment quand on comprend que les deux protagonistes sont très différents l’un de l’autre. Cela nous permet alors de rentrer un peu dans la tête de chacun des deux et d’apprendre ainsi à les découvrir un peu mieux.

Nos personnages vont être lancés dans une histoire qui va complètement les dépasser. En effet, un Re-Animus ne parlant pas habituellement a demandé à Brynner de ramener le cœur que son père a caché pour leur reine qui est sur le point de se réveiller, un objet qui est directement lié à la disparition de sa mère et donc à un passé douloureux. Malgré ce qu’il désire au départ, il sera amené à travailler avec une analyste, nouvellement coéquipière pour rentrer chez lui dans sa famille et essayer de décrypter les petits carnets que son père a écrits et qui pourraient bien fournir la localisation du cœur. C’est ainsi que l’on suit les deux personnages, essayant de comprendre ce qu’il se passe tout en gérant la relation assez étrange qu’il y a entre eux.

J’étais curieuse de découvrir les révélations au sujet du passé de Brynner. On sent que quelque chose de très difficile est arrivé. D’ailleurs, il ne désire qu’être un modèle comme son père et c’est aussi ce qui le détruit. Ne faisant que chasser ces créatures et sortir avec un grand nombre de femmes, notre héros peut bien avoir une jolie réputation au niveau professionnel mais c’est loin d’être le cas au niveau personnel. D’ailleurs c’est aussi sa faille et on comprendra en avançant dans les chapitres que ce personnage est bien plus compliqué et contradictoire que prévu. A l’inverse de lui, Grace est plutôt une personne réservée qui ne désire pas avoir de relations avec Brynner mais qui veut bien l’assister dans sa traduction ou c’est en tout cas son état d’esprit au départ.

L’intrigue est assez bien menée et j’avoue que j’ai été vraiment intéressée par tout ce qu’il se passait. Je regrette un peu peut-être un petit manque d’explications par rapport aux Re-Animus et quelques passages un peu longs. Mais en mettant ça de côté, qui reste finalement un détail, c’était une bonne découverte et j’ai passé un bon moment avec l’histoire. C’était agréable de découvrir l’auteur dans un autre genre et je suis toujours curieuse d’en lire plus !

4

mellianefini

6 thoughts on “The Reburialists de J.C. Nelson (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.