The Romanov Sisters: The Lost Lives of the Daughters of Nicholas and Alexandra de Helen Rappaport (VO)

Résumé (traduction personnelle) : Ils étaient les Princesses Diana de leur temps, peut-être les jeunes de la royauté, les plus photographiées et connues du début du XXe siècle. Les quatre captivantes Grandes-Duchesses Russes -Olga, Tatiana, Maria et Anastasia Romanov-ont été très admirées pour leurs heureuses dispositions, leur apparence, les vêtements qu’elles portaient et leur mode de vie privilégié.

Au fil des ans, l’histoire des quatre sœurs Romanov et leur fin tragique dans un sous-sol à Ekaterinburg en 1918 a assombri notre point de vue sur elles, ce qui a conduit à une masse de hagiographie sentimentale et idéalisée. Avec ce trésor de journaux intimes et de lettres des Grandes-Duchesses à leurs amis et famille, nous apprenons qu’elles étaient des témoins intelligentes, sensibles et perspicaces de la tourmente noire au sein de leur famille immédiate et à l’approche menaçante de la Révolution Russe, le cauchemar balayera leur monde, et elles avec.

Les Sœurs Romanov capturent la joie ainsi que les insécurités de leurs jeunes vies pour les derniers jours de la fin de la Russie impériale, la Première Guerre mondiale et la Révolution Russe. Ce rapport vise à présenter un chemin nouveau et stimulant de l’histoire, largement inspiré des lettres inédites ou non publiées, des journaux et des sources d’archives, ainsi que des collections privées. C’est un livre qui va surprendre les gens, même les aficionados.

Avis : Qui n’a jamais entendu parler des Romanov ? Je crois que ce n’est pas possible. C’est vrai que petit, on a une image du Disney et surtout de la princesse Anastasia qui y est beaucoup représentée. On a tous rêvé d’une possible princesse qui revienne après la révolution, du château magnifique de St. Pétersbourg et finalement de quelque chose qui n’est pas vraiment la réalité. J’ai toujours été intriguée par cette famille, notamment par les détails que personne ne connait, mais c’est vrai que c’est le premier livre que je lis et c’était fascinant d’apprendre la vie d’Alexandra en partant de sa mère jusqu’à ses derniers instants.

Comme je le disais on découvre Alice, puis sa fille Alexandra et son mariage avec l’héritier du trône Russe. J’ai été très étonnée mais dès le début, la vie de la Tsarina n’a pas été simple. Tout d’abord sa fragilité physique l’a presque empêchée d’épouser l’homme qu’elle aimait (oui ! un mariage d’amour !). Et à partir de là de là, tout s’est compliqué… Le peuple n’attend d’eux qu’un héritier masculin et la naissance de 4 filles n’a pas du tout aidé à leur donner une bonne image. Considérés maudits par le peuple, et notamment Alexandra qui reste présente pour ses filles autant que possible, de nombreuses rumeurs se lancent à leur sujet. Et quand enfin la Tsarina accouche enfin d’un enfant, il est hémophile, une maladie très difficile à gérer, notamment dès qu’Alexey se fait mal.

J’ai été très surprise de voir tant de difficultés dans leur vie, de comprendre que ces enfants ont été autant adorés que détestés, de découvrir leurs missives, et de comprendre qu’ils ne côtoyaient aucun enfant et ainsi d’assister à leur solitude. Bien sûr, on retrouve Grigori, est c’est plus délicat de trancher à son sujet bien que je sois curieuse d’en apprendre plus !

L’auteur a refusé de faire des hypothèses quant à la fin des Romanov et nous ne connaissons pas exactement les derniers moments de la famille mais l’histoire s’appuie sur des écrits originaux (et nous avons d’ailleurs une très grosse bibliographie à la fin du roman) et j’ai trouvé ça fascinant d’en apprendre plus. Une jolie découverte !

4 

mellianefini

18 thoughts on “The Romanov Sisters: The Lost Lives of the Daughters of Nicholas and Alexandra de Helen Rappaport (VO)

  1. C’est une famille follement romanesque en fait ! Et j’avoue que ce roman me plairait assez pour en connaître davantage sur ces destins incroyables !
    Merci pour cette intéressante découverte 🙂

  2. Rha Melliane, Anastasia n’est pas un disney!!!! Hérésie, c’est l’une des rares autres productions qui a touché la france autant que les dessins animés Disney. Mais comme tu le dis si bien Anastasia c’est mon enfance et je pense que c’est pour cela que cette lecture doit être vraiment enrichissante! Comme d’habitude avec les lectures que tu nous proposes, dommage qu’elle ne soit pas en Français!

  3. Je savais bien que tu avais lu quelque chose sur les Romanov, mais je l’avais cherché sur ton blog pour finalement me dire que je l’avais rêvé (si je rêve de toi, ça deviens grave! lol). Mais non, tu as bien lu un roman dessus! Et il me tente bien!

  4. Je pense que c’est un roman qui ma plairait beaucoup, surtot s’il est peu romancé, justement !
    C’est vrai que la famille Romanov a sûrement été l’une des plus marquantes en terme mystère, mais au final, on la connaît assez peu (sûrement du fait de la différence de culture).
    Bref, je suis assez curieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.