La Nuit sauvage de Jaci Burton

Wild Riders, Tome 4

Résumé : Qui a dit qu’on n’avait besoin de personne en Harley Davidson ?

Inséparables et doués d’un magnétisme animal, AJ et Pax sont tous deux des agents du gouvernement spécialisés dans les missions d’infiltration, les Wild Riders. Ils se rendent au bar où travaille Teresa, le premier amour de AJ, quand une rixe éclate entre deux gangs. Un homme meurt et Joey, le frère de Teresa, est injustement accusé du meurtre. Les deux agents et la jeune femme enfourchent leur Harley avec pour mission de prouver l’innocence de Joey. Au cours de leur virée, Teresa est déchirée entre les deux hommes. Ce trio hors du commun doit alors déjouer les pièges de l’amour pour trouver le bonheur…

Avis : J’avais pu découvrir Jaci Burton avec ses romances sportives qui étaient assez sympas à découvrir même si c’est vrai que j’ai eu un peu plus de mal à accrocher aux dernières. Quand j’ai vu qu’elle s’était lancée dans une série de bikers j’avoue que j’étais curieuse de voir ce que cela donnait. Bon je me suis lancée directement dans le tome 4 sans avoir lu les tomes précédents, mais je vous avertis tout de suite qu’il n’y a pas de problème à commencer par celui-ci.

Ce roman met en scène AJ et Pax, deux agents fédéraux qui, en vacances, se rendent dans la ville de naissance d’AJ. Mais voilà, quelque chose qui annonçait du repos ne le sera pas vraiment. En effet, alors qu’AJ retrouve son amour d’enfance dans un bar et que les anciens sentiments refont surface, une bagarre éclate. Le problème c’est qu’un meurtre est perpétré pendant cette embrouille et le frère de Teresa est accusé bien qu’elle clame son innocence et explique avoir vu le tueur. A partir de là, les trois vont faire équipe afin de découvrir la vérité sur les évènements pour sauver Joey.

Bon, voilà la partie intrigue, mais c’est vrai que ce côté est mis plutôt au second plan. Ce n’est pas forcément toujours le cas pour ce genre d’histoire, mais la romance est finalement très centrale ici. J’avoue que c’est ce qui m’a posé un peu plus problème… Quand j’ai lu le résumé, je me suis dit que nous aurions un triangle amoureux et même si je sais que beaucoup sont frileux à ce sujet, ce n’est pas quelque chose qui me dérange particulièrement. Mais voilà, ce n’est pas un triangle et c’est plutôt un plan à trois. Je pense que c’est à partir de là que les choses ont commencé à être difficile pour moi… Ce n’est pas forcément le genre de romance auquel j’adhère. Et c’est vrai que certaines scènes m’ont plutôt fait rire. Oui, parce que quand ce n’est pas ensemble, c’est l’un après l’autre et bon, c’est vrai que Teresa ne risque pas de s’ennuyer. J’ai un peu buté sur quelque chose que j’ai ressenti comme une incohérence. En effet, après avoir été violée 5 ans plus tôt, Teresa atout d’abord du mal à s’ouvrir aux hommes, même pour un contact seul, ce que je comprends parfaitement. Mais très vite elle passe à l’extrême et j’avoue que j’ai trouvé ça assez surprenant. Mais peut-être que c’est seulement mon ressenti.

J’avoue que je me suis quand même demandée comment ce type de couple pouvait fonctionner sur la durée, pour le mariage, pour les enfants, un peu pour tout. Bref vous l’aurez compris ce n’était pas forcément le roman…

2-5

mellianefini

 

13 thoughts on “La Nuit sauvage de Jaci Burton

  1. J’avais bien apprécié les premiers romans des sportifs de cet auteur mais je me suis lassée au bout d’un moment, je trouvais que tout se ressemblait.
    Je ne savais pas qu’elle avait écrit une série sur les bikers: j’irais voir mais peut être en commençant par le premier puisque ton avis sur celui ci est mitigé.

  2. J’en ai lu 2 tomes de cette série je crois et elle est loin de m’avoir laissé un souvenir impérissable. J’ai testé une autre série d’elle aussi je crois et pareil je n’ai pas accroché. Pourtant j’avais beaucoup aimé les Play by Play …

  3. Oh, dommage que tu n’aies pas apprécié ta lecture plus que ça. Bon, de base, rien que la couverture me rebute un peu, je pense que ce n’est pas mon genre chouchou, alors si en plus tu n’as pas spécialement aimé, je ne me pencherai probablement pas sur cette série !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.