Blood and Sand de C.V. Wyk (VO)

Résumé (traduction personnelle) : FORGÉE EN BATAILLE …
DE LA POUSSIERE DE L’ARENE …
UNE LEGENDE SE LEVERA

Le conte bourré d’action d’une princesse guerrière de 17 ans et d’un beau gladiateur qui a osé affronter la République romaine … et qui a donné naissance à la légende de Spartacus …

Pour les ados qui aiment les protagonistes féminines fortes dans leur fiction fantastique et historique, Blood and Sand est un conte émouvant, mais poignant de deux esclaves qui ont osé s’en prendre à l’empire avec le premier roman d’une auteure talentueuse C. V. Wyk.

Roma Victrix. La République de Rome est en marche impitoyable pour créer un empire, un empire construit sur le dos des vaincus, ramenés à Rome comme esclaves.

Attia était autrefois destinée à régner en tant que reine et épée de Thrace, le plus grand royaume guerrier que le monde avait vu depuis Sparte. Maintenant, c’est une esclave, donnée à Xanthus, le champion de Rome, en signe de la faveur de son maître. Xanthus, esclave depuis son enfance, est le gladiateur prééminent de sa génération.

Contre toute attente, Attia et Xanthus forment un lien provisoire. Un lien qui va déclencher une rébellion. Une rébellion qui menace de mettre fin à la République romaine et qui donne naissance à la légende de Spartacus …

Avis : Quand j’ai vu passer ce roman, j’ai tout de suite été intriguée. Je n’ai pas forcément lu beaucoup de livres se déroulant dans la Rome antique mais ce résumé donnait vraiment envie. Comment résister à une histoire d’esclaves, de gladiateurs, de rébellion et de princesse ? Je vous le dis tout de suite, je ne peux pas !

Attia était loin de se douter qu’elle deviendrait une esclave. Princesse et héritière, elle était censée succéder à son père jusqu’à ce que Rome détruise tout sur son passage pour créer un empire. Voilà qu’elle est maintenant achetée par une des plus riches maisons et qu’elle est même donnée à un autre esclave en cadeau, un esclave qui est aujourd’hui le gladiateur le plus réputé de Rome. Xanthus espérait enfin pouvoir mourir, arrêter de tuer pour ceux qui ont détruit sa vie, et pourtant quand Attia arrive, il sait qu’il ne peut pas la laisser tomber, que sa mort serait synonyme de la sienne. Ils vont apprendre à se découvrir et alors que Xanthus connait le poids de la rébellion contre son maitre, Attia n’aura de cesse que de chercher à s’enfuir, de montrer son esprit fougueux à quiconque oserait lui dire qu’elle a un maître. Heureusement pour elle, personne ne connait encore réellement sa réelle identité.

J’ai vraiment bien apprécié cette histoire dans un fond antique comme celui-ci. Rome, les combats dans les arènes, Pompéi… Beaucoup de choses qui donnent envie d’en découvrir plus. La relation entre les deux personnages est tout d’abord méfiante puis fragile, mais un lien se crée entre eux et c’est vrai que j’ai beaucoup apprécié les voir s’ouvrir l’un à l’autre. Attia va comprendre qu’elle n’est pas seule et Xanthus qu’elle est sa salvation. Chacun a ses propres objectifs mais tous les deux désirent faire payer ceux qui leur ont causé du tort.

Beaucoup de choses ont été initiées ici et je suis curieuse de voir les conséquences des derniers évènements survenus. J’ai passé un bon moment avec ce premier tome et j’avoue que je suis curieuse de découvrir ce que l’auteure nous réserve.

 

6 thoughts on “Blood and Sand de C.V. Wyk (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.