Wild Hunger de Suzanne Wright (VO)

La Meute du Phénix, Tome 7

Résumé (traduction personnelle) : Lorsque la demi-louve Frankie Newman reçoit un e-mail d’un membre de sa famille qu’elle ne connaissait pas, un secret est révélé: enfant, Frankie a vu son père tuer sa mère … pour se tuer ensuite. Frankie a été arrachée à sa meute par les parents humains de sa mère, et le traumatisme a été effacé de sa mémoire. Réalisant qu’on lui a menti toute sa vie, elle ne s’est jamais sentie autant seule. Jusqu’à ce qu’elle capte l’odeur d’un vieil ami – chaleureusement familier et enivrant.

Trick Hardy, le bras droit de la meute du phénix, peut ressentir l’attraction mutuelle quand il voit à nouveau Frankie. Il sait immédiatement qu’elle est sa vraie compagne. Mais il sait aussi que, compte tenu de son état de fragilité, il doit faire preuve de prudence, aussi féroce que soit son désir.

Aussi émue que soit Frankie par l’air obscurément dominant de Trick et son désir frémissant, sa priorité en ce moment est son passé, pas son avenir, aussi tentant soit-il. Mais au fur et à mesure que d’autres secrets émergent et que la vie de Frankie est menacée, Trick doit tout faire pour la garder à proximité et en sécurité. Après tout, c’est leur destin.

Avis : J’étais curieuse de découvrir ce septième tome et je dois dire que je ne suis pas déçue, loin de là !

C’est cette fois-ci au tour de Trick d’être sur le devant de la scène et c’est ainsi que nous suivons une toute nouvelle héroïne : Frankie. Quand elle reçoit un email de sa cousine qui espère pouvoir reprendre contact avec elle et surtout lui faire rencontrer sa tante qui est sur son lit de mort, la jeune femme est un peu perdue. Pire que ça elle se rend compte que sa famille lui a menti pendant toute sa vie. Que l’histoire de ses parents n’est pas telle qu’elle la connaissait. Finalement il semblerait que son père ait tué sa mère pour se suicider par la suite et qu’elle ait été le seul témoin.

J’ai beaucoup aimé les retrouvailles avec la meute, voir que Frankie s’ouvrait doucement à cette famille qu’elle ne connaissait pas. J’étais aussi très curieuse de découvrir ce qu’il s’était passé exactement avec ses parents et j’avoue que j’ai trouvé que la tournure était bien trouvée. La relation avec sa famille humaine qui n’accepte pas son côté loup était aussi très intéressante et j’ai vraiment passé un bon moment avec l’histoire. Et que dire de Trick ? Il est très patient avec elle-même si ce n’est pas forcément simple au départ et j’ai trouvé ça sympa de les voir évoluer ensemble.

Un nouveau roman avec bonne enquête prenante et un très bon moment une fois encore.

 

Note : La série existe en Français chez Milady

9 thoughts on “Wild Hunger de Suzanne Wright (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.