L’homme qui voulait être sage de Karan Bajaj

Résumé : À la recherche de soi-même
Max est l’incarnation du rêve américain : grandi dans le Bronx, il a triomphé de ses origines et mène une brillante carrière à Wall Street. Un soir de décembre, pourtant, alors qu’il vient de quitter le chevet de sa mère mourante, Max fait la rencontre d’un homme qui va bouleverser le
cours de son existence. Sur un coup de tête, le golden boy abandonne tout et part pour l’Inde. Sa quête le conduit aux quatre coins du pays, sur des marchés nocturnes et le long des pentes de l’Himalaya, dans des ashrams qui bannissent l’usage de la parole et entre les parois de cavernes gelées. Au bout de sa route parsemée d’embûches, après avoir côtoyé cobras intelligents, Européens déboussolés, ermites rachitiques, s’être exercé au yoga et à la lévitation, Max trouvera-t-il enfin la paix intérieure ?
À la fois roman d’aventures, récit de voyage, conte initiatique et guide de mieux-vivre, L’Homme qui voulait être sage nous embarque dans une éblouissante épopée qui interroge les fondements de notre présence au monde.

Avis : J’ai reçu ce roman par surprise et si je lis peu de littérature générale j’avoue que les thèmes étaient assez intrigants. Je n’y connais pas grand-chose en Yogi et encore moins sur la culture hindou. J’étais donc très intriguée d’en apprendre plus.

Max est un jeune homme à qui la vie sourit et pourtant, il se rend compte qu’il lui manque quelque chose. C’est ainsi qu’il part pour l’Inde pour faire une quête de soi, pour comprendre la signification de la vie et surtout évoluer. Il va se lancer dans une quête initiatique qui va complètement le changer et il va tout mettre en œuvre pour trouver la bonne personne pour lui enseigner tout cela, et ce ne sera pas chose aisée.

Comme je le disais, j’ai trouvé le sujet très intéressant. Max va se rendre compte qu’il y a plus que tout ce qu’il pensait et que finalement, lui qui ne pensait partir que pour quelques jours va finalement trouver sa voie. Par contre, j’avoue que cette doctrine qui semble favoriser le partage, l’ouverture au gens et surtout à l’univers m’a fait me poser quelques questions. Quand il se rend compte que sa sœur est malade, très malade d’ailleurs et même s’il hésite plusieurs fois à rentrer la voir, il n’y va pas. Pour de tels thèmes, j’ai trouvé que c’était finalement assez égoïste de sa part. Je comprends qu’il veut atteindre son but ultime, devenir lui-même un yogi et finir sa quête, mais au final il se coupe du monde et évolue exactement dans le seul sens qu’il veut lui en laissant les autres de côté. Ce n’est pas un problème par rapport à l’histoire, mais c’est vrai que j’ai du mal à comprendre ses choix à ce sujet.

Voilà donc une lecture intéressante et différente, une culture que je connaissais peu et un sujet fascinant. C’est un livre qui m’a fait voyager et m’a vraiment donné envie de me rendre en Inde !

13 thoughts on “L’homme qui voulait être sage de Karan Bajaj

  1. Pareil, je lis peu de littérature générale, mais celui-ci m’intrigue, le résumé me rend curieuse et ton avis positif me tente bien ^^ Merci pour cette découverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.