Confessions of a Klutz de Abigail Davies (VO)

Confessions, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Confession 1 : Je suis maladroite.

Je pensais que ça passerait, mais évidemment, ça n’a pas été le cas.

Ce n’est pas drôle d’avoir l’air d’une gamine maladroite quand on a 26 ans.

Confession 2 : J’avais un rendez-vous permanent aux urgences locales.

Ce n’était pas par choix que je connaissais tous les noms des médecins – c’était une nécessité.

Mais cela allait changer.

Confession 3 : Je détestais le soleil, mais je vivais à Los Angeles où il brillait toujours.

J’ai supposé que c’était un avantage d’être envoyée à New York pour les huit prochaines semaines.

C’était avant que j’y sois.

Les muscles, les fossettes et LA voix la plus sexy du monde, c’était ma faiblesse, et il les avait tous.

Confession 4 : C’était mon nouveau patron.

Mais je pouvais me contrôler, non ?

La ville des rêves…. le pire cauchemar des maladroits.

Huit semaines. Une maladroite. Et un patron devant qui bave.

On obtient quoi en mélangeant une fille maladroite avec le sosie d’un mannequin GQ ?

J’allais le découvrir.

Avis : J’adore ce genre de roman, des comédies légères qui nous font passer un bon moment, alors quand j’ai vu la couverture et le résumé, je n’ai pas hésité longtemps !

Violet est une femme maladroite, mais au point où ses visites à l’hôpital sont récurrentes et qu’elle s’est cassée les os de nombreuses fois. Miss maladroite, c’est elle ! Enfin… C’est vrai que c’en est au point où c’est un peu trop gros, mais bon, ce n’est pas très grave. Aussi quand elle est envoyée à New York pour remplacer l’assistante du chef de l’entreprise où elle travaille, elle ne s’attendait pas à ce qu’il soit si sexy ! Mais voilà, c’est une gaffeuse et Mr. Taylor va très vite s’en rendre compte. En plus de ça, elle n’arrive pas à rester concentrée très longtemps, ce qui est très embêtant pour les réunions et les longues journées !

J’ai trouvé ça assez sympa de suivre Violet même si, comme je le disais, certaines choses sont un peu trop grosses. Elle n’est vraiment pas douée alors qu’elle fait du mieux qu’elle peut. J’ai donc passé un très bon moment avec elle dans toutes ses aventures et il faut dire qu’il y en a ! Je me suis posée cependant quelques questions sur certaines incohérences, comme la façon dont elle arrivait à se couper un morceau de viande avec une clavicule cassée.

Ceci mis à part, j’ai passé un bon moment avec le roman, c’était léger et frais et je suis curieuse de découvrir l’histoire d’Ella.

6 thoughts on “Confessions of a Klutz de Abigail Davies (VO)

Répondre à Gaëtane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *