Tant que nous serons séparés de Ellie Dean

La pension du bord de la mer, Tome 8

Résumé : Quand des ruines surgit un secret de famille…

Sussex, octobre 1942. Mary Jones, tout juste 18 ans, accompagne à la gare son petit ami de toujours, Jack, qui part sur le front. Sur le chemin du retour, elle apprend que le presbytère de ses parents a été bombardé.
Des décombres elle parvient à extraire le coffre de son père, qui contient ses journaux intimes. Chez les parents de Jack, où elle a trouvé refuge, Mary en prend connaissance. Et ce qu’elle lit la bouleverse…
À tel point qu’elle décide de partir à Cliffehaven, sur la côte sud-est du pays, pour y trouver des réponses. Là, elle se lie d’amitié avec la propriétaire de la pension du Bord de mer, la chaleureuse Peggy Reilly.
Cette dernière découvre bien vite la raison de sa présence. Mais, en voulant aider sa nouvelle protégée, Peggy court au-devant des problèmes. Remuer le passé n’est jamais sans danger…

Avis : Quand j’ai vu ce roman, je n’étais pas au courant que c’était un tome 8 et même si je pense qu’il est important de lire les tomes précédents, je n’ai pas trop eu de mal à me plonger dans l’histoire.

Mary Jones est amoureuse de Jack, mais sa vie part en éclats quand elle apprend qu’il s’est engagé pour partir au combat. Rien ne se passe comme prévu, après s’être rendue à la gare pour le départ de Jack, elle découvre à son retour que le presbytère où habitaient son père et sa mère a été détruit, et qu’ils ont été tués sur le coup. Dans les décombres, elle va découvrir les journaux de son père qui lui apprendront pourquoi sa mère l’a toujours détestée. Une révélation qui changera tout et qui l’obligera à comprendre qui elle est vraiment.

J’ai passé un bon moment avec ce roman, même si je dois dire que la fin se termine de façon un peu abrupte. On peut le comprendre parce que, comme c’est le cas pour toute saga, la suite se trouvera sûrement dans le tome 9.

Je suis assez curieuse de repartir en arrière et de découvrir les premier tomes pour voir les histoires précédentes.

2 thoughts on “Tant que nous serons séparés de Ellie Dean

  1. J’aime beaucoup ce qu’écrit Tamara McKinley ! Ah, j’ai eu le cas récemment d’un roman qui n’était absolument pas notifié comme étant un tome 2 d’une saga 😉 Il pouvait aussi se lire indépendamment mais bon du coup j’ai envie de connaître l’histoire du 1er opus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *