Dante d’Alexandra Ivy

Les Gardiens de l’Eternité, Tome 1
Résumé : La tentation est éternelle…
Abby Barlow était loin d’imaginer que travailler pour cette femme mystérieuse pourrait faire basculer sa vie. La mort de cette dernière va plonger Abby dans un monde de danger et de ténèbres, car elle est subitement chargée d’un bien lourd fardeau : elle est devenue le Calice, porteuse de la déesse du bien, cible de tous les démons.
Heureusement, elle dispose d’un allié de choix : Dante. Mortellement dangereux et outrageusement sexy.
Un convent de sorcières a réduit ce vampire en esclavage quelques siècles auparavant et en a fait le gardien du Calice. Maintenant que c’est la belle et douce Abby qui est menacée, son dévouement ira bien au-delà des exigences de sa mission.
Avis : Avis très mitigé sur ce premier volet de la série Les Gardiens de l’Eternité ! Ici l’auteure a tout misé sur la romance et ce, au détriment de l’action. C’est dommage car l’intrigue de départ était assez prometteuse et qu’il y avait là matière à en faire quelque chose de plus abouti.
Encore un livre qui manque de profondeur. Les personnages sont creux et pas assez fouillés. Tout ici semble trop facile. Dante n’est pas aussi torturé qu’il devrait l’être. Pour quelqu’un qui se plaint d’avoir été fait prisonnier par des sorcières, je trouve qu’il ne se démène pas beaucoup pour se libérer de leur emprise. En fait, il ne fait rien du tout ! Quant à Abby elle est attirée par Dante dès le début du roman et lui tombe pour ainsi dire dans les bras d’entrée de jeu. Nos deux héros n’arrêtent pas de s’embrasser/se toucher/se chamailler/discuter et ce, toujours au mauvais moment, c’est-à-dire lorsque l’ennemi est à leurs trousses !! Il y a beaucoup trop de scènes sensuelles et pas assez d’action. Même les méchants sont fades. Le seul personnage intéressant ici est Viper, le héros du prochain tome mais il ne fait que quelques apparitions, contrairement aux autres romances paranormales où les personnages secondaires sont souvent très présents. Du coup, tout ne tourne qu’autour de Dante et d’Abby. Il ne se passe pas grand-chose, on s’ennuie.
Malgré tout il n’y a pas que du mauvais : certaines scènes sont assez cocasses, et nos deux personnages principaux sont très amusants. Par ailleurs, l’histoire devient plus captivante dans les cinquante dernières pages et le petit extrait du tome 2 qui nous est offert à la fin annonce un tome 2 bien plus intéressant, mais malheureusement ça n’a pas suffi, en ce qui me concerne, la magie n’a pas opéré. Je continuerai malgré tout à lire cette nouvelle série dans l’espoir qu’elle s’améliore mais ce ne sera pas dans l’immédiat.

2 thoughts on “Dante d’Alexandra Ivy

  1. De mémoire j’avais beaucoup aimé ce premier tome malgré les défauts que tu lui reproche, manque d’action, trop de scènes sensuelles. Je dois dire qu’ayant lu que des avis négatifs dessus je m’attendais à une catastrophe avec ce livre hors ce fut le contraire qui se produisit. La relation entre ce duo m’a tenu en haleine du début à la fin et surtout beaucoup amusé au vu de leur joutes verbales croustillantes. J’avais adoré Dante et Abby contrairement au tome 2 qui m’avait vraiment tapé sur le système et exaspéré (merci au couple formé par Viper et Shay d’ailleurs lol). J’ai le tome 3 en réserve mais s’il me déçoit j’en resterai sur mon bon souvenir du tome 2 et stop ^_^

  2. Je partage totalement ton avis sur ce tome. Pourtant, quand la romance est mise en avant par rapport à l’intrigue je préfère d’habitude. Mais là, les héros manquent vraiment de sens de l’à-propos et privilégient la parade amoureuse plutôt que la survie. A coté de ça, les actions et rebondissement sont simplement résumés, ce qui ne nous permet pas de nous sentir impliqués dans la lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *