Mr. Real de Carolyn Crane (VO)

Code of Shadows, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Il trouve la fille de ses rêves … avec l’agent secret de ses cauchemars.

Alix Gordon est une femme qui ne prend pas la vie trop au sérieux. Quel est le plaisir dans tout cela? Alors, quand elle tombe par hasard sur un logiciel occulte qui transforme une image en chose réelle, elle commande beaucoup de tenues et d’accessoires impressionnants. Et puis,  alors qu’elle était en état ​​d’ivresse, elle commande Sir Kendall, l’espion sexy de la télé… qui ressemble exactement à Paul Reinhardt, le super-sexy professeur d’arts martiaux qui l’a virée de sa classe il y a trois ans.

Fighter Paul Reinhardt a de bonnes raisons de haïr Sir Kendall, le personnage qu’il fait naître dans une série télévisée, il ferait n’importe quoi pour  l’oublier. Un voyage à travers la route semble être parfait… jusqu’à ce que Paul se retrouve inexplicablement attiré sur le Minnesota et soit choqué de découvrir Sir Kendall – en chair et en os – avec la jeune fille qu’il a aimée autrefois de loin. Il fait irruption dans le nid d’amour d’Alix et Sir Kendall, déterminé à arrêter cette folie – en quelque sorte.

Mais superspy Sir Kendall est-il en train de se transformer en quelque chose de plus dangereux qu’on ne peut l’imaginer? Et que fera Sir Kendall quand Paul et Alix s’abandonneront à leurs sentiments?

Avis : J’étais assez curieuse de découvrir ce livre et donc ce nouveau roman de Carolyn Crane. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire sa série Disillusionists mais c’est une chose que je ferai très bientôt ! Surtout maintenant que j’ai eu l’occasion d’en avoir un avant-gout.  Ce roman m’a désormais permis de découvrir l’univers et le style d’écriture de l’auteur qui est vraiment très riche et original.

Alix est une jeune femme qui a hérité d’une maison de sa tante qu’elle n’a jamais connue. Mais alors que tout le monde semble croire que c’était une sorcière, elle ne se laisse pas démonter et essaie de comprendre un peu qui était cette dame. Et dans cette quête, elle découvrira quelque chose d’assez extraordinaire. En effet, un ordinateur chez elle, lui permet, une fois qu’elle télécharge une image, d’obtenir l’objet présenté sur son porche 24h après. Qui ne rêverait pas que quelque chose comme ça lui arrive ? Pouvoir avoir tout ce que l’on désire sans aucun effort ? Je dois dire que j’ai été bien jalouse de cette chance, mais tout n’est jamais rose non plus. Et pour voir ce qu’il se passe exactement, les tests commencent alors. Car bien sûr, on se demande quelle est la limite de ce prodige. Et tout y passe, habits de créateurs, bijoux, objets énormes… Et quand Alix décide de tenter de commander une personne, elle décide de prendre un personnage fictif, celui qu’un homme qu’elle a aimé, a incarné il y a quelques temps. Mais surprise, l’homme apparait chez elle un matin, étant persuadé qu’il est Sir Kendall, grand espion. Mais alors qu’elle arrive à s’habituer à lui, voilà que se présente devant sa porte après avoir été étrangement attiré par cette maison l’homme qu’elle avait pris pour model, Paul. Mais il est assez bouleversé par ce qu’il découvre.
C’était vraiment une très bonne histoire pleine d’humour. Je ne crois pas avoir lu quelque chose de comparable auparavant. L’auteur a vraiment un style bien à elle et j’ai pris beaucoup de plaisir à rentrer dans l’histoire et découvrir les personnages petit à petit. Alix est quelqu’un de très généreux et gentil, de grandes qualités mais qui ont aussi beaucoup de conséquences sur sa vie. Elle ne peut abandonner qui que ce soit en cours de route même si cela change sa vie dans le pire des sens. Paul est quant à lui plus direct et déterminé dans ses choix. On apprend à le découvrir tout au long du roman, lui et les deux faces de sa personnalité. Il ne fait cependant pas attention à la façon dont se répercutent ses actes.
J’étais vraiment curieuse de voir comment toute l’histoire allait se finir parce qu’il faut dire que plus on progresse plus les choses se compliquent pour notre petite Alix. Surtout avec deux hommes à la maison qui n’en font qu’à leur tête. Mais ça lui donne aussi d’autant plus de choix.
C’était un roman vraiment agréable à lire, sans prise de tête. Une bonne découverte !

3 thoughts on “Mr. Real de Carolyn Crane (VO)

  1. Tu sais que rien que la couverture bourrée de Testostérone et le titre « Mr Real » ça fait vraiment « MMMmm CHARAAAAL » la pub (j’espère que tu connais sinon ça sera encore moins drôle)
    Mais bon en bref, ça a l’air pas mal ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *