Le Dernier Hiver de Jean-Luc Marcastel



Résumé : 2035, 31° C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L’Hiver s’est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l’océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d’un monde, que reste-t-il d’autre que l’amour ? L’amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l’amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l’amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L’amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu’elle a fait des hommes ?



Avis : Je crois que je n’avais jamais lu de livres de catastrophes naturelles avant celui-ci mais je ne suis pas vraiment fan des films de ce genre… il y en a cependant de temps en temps quelques-uns qui me plaisent. Je me suis donc dit que c’était l’occasion de tenter un livre tel que celui-ci. De plus quoi de mieux que de lire un roman écrit par un auteur Français. Je sais, je n’en lis pas assez, c’était alors un plaisir de découvrir Jean-Luc Marcastel.
Les idées du roman sont très intéressantes et originales, un monde qui a changé un jour après un événement solaire plus qu’étrange. Un monde devenu difficilement habitable et où le chaos commence à régner en maitre. Mais si encore ce n’était que cela… les forets ou Malesève, ont changé, pouvant maintenant bouger et conquérant chaque parcelle qu’elles peuvent, se nourrissant de personnes qui ont le malheur de croiser leur route. Beaucoup d’espèces se sont transformées afin de pouvoir évoluer dans ce nouvel univers qui leur est si difficile. Nous découvrons alors dans ce contexte, un jeune homme, Johan, son frère et ses amis qui vivent comme ils le peuvent, essayant de garder un semblant de vie normale. Mais Johan n’a qu’une seule idée en tête, retrouver Léa, la jeune fille qu’il aime et qui a déménagé vers Bordeaux il y a déjà quelques temps.  C’est devenu une obsession telle qu’il est prêt à braver tous les dangers pour parvenir à son but. Déterminé il part, mais pour ne pas le laisser seul, ses amis l’accompagnent, espérant ainsi le faire revenir sain et sauf.
Tous nos personnages ont quelque chose de particulier. Johan est un garçon très mystérieux et complexe, s’étant forgé une double personnalité pour arriver à faire face à ce nouveau monde plein de cruauté. Facette qu’il prend dès qu’il ne veut pas affronter la réalité. Théo est tout son opposé mais l’armée l’a changé complètement bien qu’il essaie de reprendre une vie normale. On ne comprend pas ce qu’il a enduré mais on peut le supposer, nous attristant par la même occasion. Khalid et Fanie sont deux personnages que j’ai vraiment adorés. Le premier est un jeune maghrébin, fier de ses origines et qui ne parle sans cesse que de son grand père qui fabriquait des babouches. On attend à chaque fois avec impatience ses réparties, les unes plus colorées que les autres. Pour ce qui est de Fanie, c’est un vrai petit bout de femme, elle est drôle, vive, avec un côté qui nous fend le cœur. Voici donc de très bons personnages que l’on prend vraiment plaisir à découvrir.
J’ai beaucoup apprécié ce roman, l’auteur a parfaitement décrit les sentiments des personnages et c’était très agréable de le lire. L’intrigue, il est vrai, est parfois un peu longue mais mis cela à part, le livre se lit assez vite et l’histoire est assez intéressante. On peut ainsi découvrir tous les changements que le monde dans lequel on vit a pu avoir. Une bonne lecture.
 

17 thoughts on “Le Dernier Hiver de Jean-Luc Marcastel

  1. La couverture est vraiment… euhh… spéciale !!! Je ne sais pas si j,aime ou n’aime pas, mais en tout cas, elle a mon attention. Je me laisserai peut-être tenter par ce roman un de ses quatre ! merci de cette découverte… xox

  2. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire ce roman mais j’aime beaucoup cet auteur donc il fera partie d’un futur achat. J’ai découvert sa saga « Louis le Galoup » il y a déjà quelques années et j’avais adoré je la conseille.

  3. Je l’ai depuis l’année dernière (il est même dédicacé) mais je ne sais pas pourquoi, je ne l’ai pas encore lu. Après avoir lu ton avis, je vais peut être me décider à le lire car tu as attisée ma curiosité.

  4. Ce roman est dans ma PAL, et dédicacé en plus ! J’avais rencontré l’auteur au salon du livre de Saint-Malo, c’est vraiment quelqu’un de super sympa ! Maintenant, il faut que je le lise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *