Guest Post ~ Erica Hayes ~ Concours/Giveaway

attachment

Et voici un nouveau post de notre joli événement. N’oubliez pas de suivre l’ajout des liens en suivant ce lien. Un jour sur deux, un nouvel auteur se retrouve chez mon amie Carien. Alors aujourd’hui nous pouvons retrouver Erica Hayes, l’auteur de plusieurs séries de romances paranormales comme Seven Signs. Merci à Erica pour ce joli post !

And here it is, a new post for our event. Don’t forget to check the new links here. Indeed, you can find a new author on Carien‘s blog as well. So today, you’ll discover Erica Hayes the author of some paranormal romance series like Seven Signs. Thanks to Erica for this nice post!

—–-

Thanks to Delhia for hosting me on her blog today. I’m stoked to be here!

For years, paranormal—that’s my genre!—was the hot thing in romance. But in 2013, contemporary is topping the bestseller lists, at least in the US and UK. Rock stars and motorcycle men and billionaire doms have taken the place of smoldering vampire and werewolf heroes as everyone’s favourite.

Sad face. I still love paranormals best. Call me old-fashioned, but there’s nothing better than a smart, tough heroine saving the world alongside her tortured paranormal hero. And I just love stories about magic spells. Maybe it’s because I grew up reading fantasy books, where my favorite character was always the wizard or the evil sorcerer. Who usually died at the end, and almost never got the girl.

How things have changed. In those old fantasy books—like the role-playing games so many of them were based on—you were either a wizard or a fighter. In paranormal romance, you get to be both. The fallen angel warriors in my Seven Signs series—which Delhia wrote some awesome reviews for, yay!—are mighty fighters with fearsome reputations, but they also have magical powers. Sure, their magic is a tad unreliable now. It only works if they believe in it, which is a tough break when you’ve been cursed to walk the earth for your sins.

For instance, in Redemption, my hero, Japheth, can flash, or teleport, from place to place. His weapon – a sword, of course, what self-respecting angel of vengeance doesn’t wield a sword? – is imbued with holy fire, and materializes at his whim. He can curse his demon enemies and set them on fire, if he’s quick enough. And he can track the scent of evil.

Mostly. Unless the evil is really tricky about it. At the beginning of Redemption, Japheth gets tricked by Rose, his heroine, into believing she’s a harmless human. In truth, Rose is an angel-slayer, a cursed vampire assassin out for his blood. And guess what? She’s got magical powers, too. She can see in the dark, seduce you with a breath, make herself invisible. So sorry.

If the price of Japheth’s power is obedience and humility, then the price of Rose’s power is damnation. She’s bound to a horrid demon master by a terrible mistake that caused the death of someone she loved. If she doesn’t please her demon prince, he’ll cast her down to hell.

Two assassins, pitted to the death. The cursed against the fallen. Both must pay a dark price to be what they are. But that’s the cruel, inescapable nature of magic.

And that’s why I love paranormals! Even if you’re ultra-powerful, you’re still in many ways a slave. To blood, magic, passion, revenge, rage, some black and hungry addiction you can’t resist. It’s very cool. And it’s totally hot. It’s that added level of conflict that a contemporary can’t deliver.

But hey, rock stars and bikers can be hot too. A vampire rock star. Werewolf bikers. Demonic billionaires. Hmm. I’d read about that…

Anyway, thanks for having me as a guest today. Happy reading!

 ——-

Merci à Delhia de m’avoir sur son blog aujourd’hui. Je suis très heureuse d’être ici.

Depuis des années, le style à la mode était le paranormal, mon genre, le plus prisé en romance. Mais en 2013, le contemporain est monté en tête des listes de bestsellers, au moins en US et UK. Les Rock stars, les motards, et les milliardaires ont pris la place des héros vampires et loups-garous en tant que favoris.

C’est triste. Je préfère le paranormal. Appelez-moi vieux-jeu, mais il n’y a rien de mieux qu’une héroïne coriace, intelligente sauvant le monde le tout avec un héro torturé. Et j’adore les histoires avec des formules magiques. Peut-être parce que j’ai grandi en lisant des livres de fantasy, où mon personnage principal était toujours un mage ou un méchant sorcier. Qui mourrait finalement à la fin, et ne finissait jamais avec la fille.

Les choses ont changé. Dans les vieux livres de fantasy – à partir desquels les jeux de rôles sont basés – vous étiez soit un mage, soit un combattant. En romance paranormale, vous avez les deux. Les anges déchus et guerriers de ma série Seven Signs – pour lesquelles Delhia a écrit de très bonnes critiques, yay ! – sont des combattants avec une effroyable réputation, mais ils ont aussi des pouvoirs magiques. Bien sur, leur magie est un peu douteuse maintenant. Elle marche seulement quand ils y croient, ce qui est un changement difficile quand vous avez été maudit et que vous êtes obligé à marcher sur la terre pour vos péchés.

Par exemple, dans Redemption, mon héro, Japheth, peut apparaitre ou se téléporter. Son arme – une épée bien sur, quel ange vengeur qui se respecte ne porte pas une épée ? – est entourée d’un feu saint, et se manifeste à sa volonté. Il peut maudire ses ennemis démons et les mettre en feu, s’il est assez rapide. Et il peut traquer le mal.

La plupart du temps. A moins que le mal soit vraiment retors avec vous. Au début de Redemption, Japheth se fait avoir par Rose, son héroïne, lui faisant croire qu’elle est une humaine sans défenses. En vérité Rose est une tueuse d’anges, un assassin vampirique maudite et qui arpente les rues pour leur sang. Et vous savez quoi ? Elle a aussi des pouvoirs magiques. Elle peut voir dans le noir, vous séduire en un souffle et se rendre invisible.

Si le prix pour avoir les pouvoirs de Japheth est l’obéissance et l’humilité, alors le prix de Rose est la damnation. Elle est liée à un horrible maitre démon par une terrible erreur qui a causé la mort d’une personne qu’elle aimait. Si elle n’obéit pas à son prince démon, il l’enverra en enfer.

Deux assassins, destinés à mourir. Une malédiction envers les anges déchus. Tous deux doivent payer un sombre prix pour être ce qu’ils sont. Mais c’est aussi l’inévitable nature de la magie.

Et c’est pourquoi j’aime le paranormal ! Même si vous êtes super-puissant, vous êtes toujours quelque part un esclave. Du sang, de la magie, de la passion, de la colère, d’addictions que vous ne pouvez résister. C’est très cool. Et c’est très chaud. C’est un niveau de conflit que le contemporain ne peut pas donner.

Mais hey, les rock stars et les motards peuvent être chauds aussi. Un vampire rick star. Un motard loup-garou. Des démons milliardaires. hmmm. Je lirais si c’était sur ça.

En tout cas, merci de m’avoir en tant qu’invité aujourd’hui. Bonne lecture !

———-

Merci à l’auteure vous pouvez gagner les deux premiers tomes de la série Seven Signs en papier ou ebook. Le concours est international et se termine le 20 Septembre. Pour participer, vous devez remplir la forme rafflecopter. Si vous ne savez pas utilisez Rafflecopter, rendez-vous ici. Si vous n’avez pas twitter, vous pouvez partager sur facebook à la place.

Thanks to the author, you can win the two first books in the Seven Signs series in paper or ebook. The giveaway is international and ends on September 20th. You just need to fill the rafflecopter form for that.

a Rafflecopter giveaway

N’hésitez pas à revenir pour plus d’auteurs et de concours en suivant notre événement ici.

Come and Check all the authors and giveaways of our event here !

40 thoughts on “Guest Post ~ Erica Hayes ~ Concours/Giveaway

  1. j’ai cette série sur ma liste mais je ne me suis pas encore laissé tentée, le concours tombe donc très bien ^^ ( et j’ai apprécié la référence aux jeux de rôles!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.