Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Tome 1

Résumé : « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.»

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. A fin d’échapper á son entourage, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.

Mais, á fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…

Entre « Le Journal de Bridget Jones » et « Love Story », l’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec.

Avis : Au premier abord, ce roman n’est pas du tout mon type de lecture. La couverture ne m’attire pas forcément, les avis sur goodreads ne sont pas très élogieux…. Mais voilà quand mon amie Céline m’offre quelque chose, je sais qu’il faut passer outre ce genre de choses et se lancer dans l’histoire et j’avoue que je suis vraiment contente d’être passée à côté de mes préjugés.

Agnès Martin-Lugand nous présente une histoire très touchante ici, une histoire de reconstruction, une histoire qui n’est pas vraiment simple. Diane est une jeune femme qui a tout perdu, sa fille, son mari et depuis cette perte, elle n’arrive plus à vivre et reste pendant plus d’un an seule hors de la société, si si ce ne sont les visites de son ami Felix. Mais alors qu’il ne cesse d’essayer de l’ouvrir au monde, Diane décide un jour de partir pour l’Irlande, le pays que son mari a toujours voulu visiter.

Oui, c’est une histoire de reconstruction et j’avoue que j’ai pleuré plusieurs fois en découvrant l’histoire de Diane, en voyant sa souffrance et son désespoir. Et pourtant, quitter la France va l’aider à avancer, à découvrir d’autres personnes et à s’ouvrir. Je sais que de nombreuses personnes ont été déçues par la fin, mais je pense que ça ne pouvait pas être autrement. Il ne pouvait pas y avoir autre chose. Mais voilà, il y a un second tome, et je suis maintenant très impatiente de le lire !

 

17 thoughts on “Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

  1. Contrairement à toi, ce livre m’attire énormément ;p
    Je me le suis notée il y a longtemps mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire. Ta chronique me redonne envie de le lire !

  2. Celui-ci je l’ai lu, mais contrairement à beaucoup de monde, je n’ai pas été conquise ^^ Je crois que ce n’est tout simplement pas mon style de lecture 😉

  3. Il me tente depuis très longtemps, j’en lis souvent du bien et je suis curieuse de m’en faire mon propre avis, même si comme toi, ce n’est pas mon genre habituel de lecture ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.