Au Sorbier des Oiseleurs de Jo Ann von Haff

Les Contes d’Aucelaire, Tome 1

Résumé : Mesdames, mesdemoiselles, messieurs…

Venez déguster un thé et des pâtisseries au Sorbier des Oiseleurs, l’endroit le plus prisé, et sûrement le plus magique, de tout Aucelaire…

Vous y ferez la connaissance de Ginie, une jeune femme brimée par les convictions religieuses d’une mère abusive et qui n’a connu l’amour qu’à travers les romans qu’elle lit en cachette au cœur de la forêt.

Vous y rencontrerez Tito, un bel Andalou mystérieux, de passage, même s’il semble être un habitué de la cité.

Vous assisterez à leur rencontre et à la naissance de leur amour… un amour rendu impossible par bien plus que la distance qui les sépare.

Mais surtout, en ouvrant ce livre, vous plongerez dans le premier conte d’Aucelaire de Jo Ann von Haff, un conte qui vous emportera dans un monde unique, entre imaginaire et fantastique, saupoudré de mystère et de romance.

Avis :  J’étais très intriguée par ce roman quand j’en ai entendu parler. La couverture seule donne vraiment envie de découvrir l’histoire et j’avoue que le label Onirique me rendait très curieuse aussi. Je me demandais quel type d’histoire pouvait rentrer dans ce label et j’avoue que je suis encore un peu hésitante à ce sujet.

Ginie est une jeune femme avide de liberté, mais c’est un concept assez abstrait pour elle quand on a une mère très difficile et religieuse à l’extrême. Tito ne devait venir à Aucelaire que pour quelques semaines pour se reposer, mais il ne s’attendait pas à rencontrer cette jeune femme. Il semblerait qu’une relation entre eux ne soit pas possible… mais est-ce vraiment le cas ?

J’ai trouvé que les idées de l’histoire étaient vraiment intéressantes avec ce mélange fantastique et religieux. On comprend rapidement que les personnages cachent des secrets sans arriver à déterminer ce qu’ils sont exactement. Petit à petit, et en même temps que Ginie, nous apprendrons ce qu’il en est exactement et j’ai bien aimé les révélations de l’auteure. Et comment résister à cette petite chouette qui rend souvent visite à l’héroïne ? Je l’ai vraiment beaucoup aimée ! Les interactions entre Tito et Ginie sont assez touchante au départ. Ils apprennent à se découvrir l’un et l’autre tout en étant un peu maladroits. Cependant, quelques petites choses m’ont un peu troublée. Ginie a 25 ans et j’avoue qu’elle ne donne pas vraiment cette impression. De par ses actions, je l’aurais vu beaucoup plus jeune, 18 ans peut-être ? J’ai aussi trouvé que les évènements étaient un peu trop lisses parfois, un peu trop faciles et il m’a manqué pas mal d’explications. Ceci commence aussi par la relation entre Tito et Ginie. Les choses vont très vite et j’ai toujours un peu de mal avec cet aspect.

Comme je le disais, c’était une lecture intéressante et j’ai bien aimé découvrir où l’auteur voulait nous emmener. Pourtant, j’avoue que j’en attendais plus.

17 thoughts on “Au Sorbier des Oiseleurs de Jo Ann von Haff

  1. J’adore la couverture : elle est vraiment belle. C’est le genre de couverture que j’aimerais bien avoir en affiche / tableau pour décorer mon appartement.

    Et Ta chronique me rend encore plus curieuse malgré les petits points négatifs.

  2. Il est sur ma kobo, en attente de lecture ! c’est la couverture qui m’a convaincu en premier et j’espère apprécié la lecture ! dommage pour l’immaturité de l’héroine 🙁

  3. J’ai lu les premières pages et on sent bien qu’il y a un grand mystère autour des personnages, surtout au niveaux des bonnes soeurs et de Tito. Je n’en suis pas encore arrivée à la rencontre entre Ginnie et Tito mais pour l’instant, j’aime bien sans que ça soit transcendant. L’histoire est plutôt simple et Ginnie est peut-être un peu trop « sage » à mon goût ^^

  4. J’avais flashé sur la couverture, mais je n’ai toujours pas craqué et ta mention de la relation trop rapide freine un peu mon avis d’achat… A voir 🙂

  5. Le titre et la couverture donnent très envie de découvrir ce livre, c’est ce qui m’a attirée. J’attendrais peut-être encore quelques avis avant de me décider à l’acheter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.