Éclore de Jade River

Puisque c’est ma rose, Tome 1

Résumé : Lectrice acharnée, boxeuse à ses heures perdues et lycéenne à peine studieuse… Abélia se sent en décalage avec les jeunes de son âge.

Heureusement pour elle, sa nature discrète lui permet de rester à l’écart de l’agitation de ses camarades. Et surtout, loin des problèmes.

Le jour où M. Valverde, son nouveau professeur de littérature, arrive au lycée, Abby est certaine qu’entre eux le courant ne passera pas.

Mais au contraire, cette rencontre l’électrise et le contrôle qu’elle exerce tant bien que mal sur ses émotions vole bientôt en éclats.

Conscients que le lien qui se tisse entre eux est interdit, tous deux vont s’efforcer de garder leurs distances. Mais pourront-ils lutter longtemps contre leurs sentiments ?

Avis : Abélia, lycéenne en colère contre le monde, a bien du mal à être en phase avec les jeunes de son âge. Passionnée de lecture, boxeuse pour l’aider à gérer sa colère, issue d’une famille que l’on pointe encore trop du doigt (deux papas en couple), elle avance dans la vie en se faisant la plus discrète possible, s’accrochant à ses passions comme à une bouée au milieu de l’océan. Quand un nouveau professeur de littérature arrive au lycée, elle tremble. Elle aimait tellement son ancienne enseignante qui avait su déceler en elle ce que personne ne voit… Comment pourrait-elle faire confiance à cet inconnu ?

Les premiers cours donnent raison à ses craintes : ce M. Valverde ne la comprend pas.

Mais, et si en réalité il la comprenait bien mieux qu’elle ne le croit ?

Les thèmes des amours élèves/professeurs n’appartiennent pas à mes thèmes de prédilection, je dois le reconnaître, et ce n’est pas pour cette raison que j’ai voulu découvrir ce roman. Non, c’est pour Abélia. Le résumé m’a interpelée : ce mélange d’intello-boxeuse m’a rendue curieuse, et j’ai eu envie de découvrir son histoire.

La dernière page tournée confirme mon sentiment : ce qui m’a intéressée n’est pas cette histoire d’amour interdit, mais tout ce qui tourne autour. Famille de parents homosexuels, regards des autres, addictions, amitié, mal-être adolescent, déracinement, deuil, reconstruction… Les thèmes sont forts et donnent un vrai sens au récit, bien plus d’ailleurs que le personnage de M. Valverde, l’enseignant un peu trop caricatural à mon goût.  L’auteure a d’ailleurs été habile, car ce roman n’est pas qu’une histoire d’amour et là réside son point fort. Abélia est attachante, et j’ai passé un bon moment de lecture. Mission accomplie donc pour ce roman !

Céline

9 thoughts on “Éclore de Jade River

  1. Je suis assez d’accord avec toi sur les histoires d’amour élève/Professeur : ce n’est pas non plus ce que je préfère. J’aime bien ce que tu dis sur le personnage principal et son côté « intello/boxeuse » comme tu le dis. C’est très intrigant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.