Instinct de James Patterson & Howard Roughan

Instinct, Tome 1

Résumé : Impair, pair… et tue !Le Dr Dylan Reinhart s’est rendu célèbre par son livre décryptant les comportements criminels. Lorsqu’un exemplaire de ce best-seller est retrouvé sur une scène de meurtre accompagné d’un simple mot, force est de constater qu’un tueur en connaît tous les chapitres.Elizabeth Needham, inspectrice au NYPD en charge du dossier, recrute Dylan pour l’aider à comprendre le sens d’un autre indice laissé sur la scène de crime : une carte à jouer.Et quand une nouvelle carte est retrouvée sur un autre cadavre, il semble évident pour le criminologue qu’elles ne sont pas qu’une signature… mais bien un indice permettant de conduire à une prochaine victime.Tandis que tout New York cède à la panique, Dylan Reinhart est le seul à pouvoir s’immiscer dans l’esprit torturé de ce serial-killer…

Avis : « Instinct » ou l’histoire de la collaboration entre Elizabeth Needham, inspectrice New Yorkaise, et Dylan Reinhart, professeur et écrivain, pour résoudre une série de meurtres. L’enquête est menée sur fond d’énigmes matérialisées par des cartes à jouer laissées par un sérial killer pour « annoncer » l’identité de ses prochaines victimes.

Dès le début, la structure du roman augure une lecture rapide (la « faute » aux chapitres courts et au style narratif choisi par l’auteur) et c’est le cas, mais pour de tout autre motif : plus on avance dans l’histoire, plus la curiosité et l’envie de « passer au meurtre suivant » nous poussent à poursuivre la lecture (un jeu de carte n’en compte-t-il pas 52 ?). Autre évolution au fil du roman, les protagonistes : on pense les avoir cernés dans la première partie du roman pour se rendre compte au fil de l’histoire que ce n’est pas le cas.

Est-ce que le duo finit par arrêter le tueur en série, combien de cartes utilise-t-il, combien de victimes fait il et quel est son but ? Pour le savoir, il faut aller jusqu’à la toute dernière page car au moment où l’on croit tout savoir, encore une fois, l’auteur sait nous surprendre et nous faire revenir sur toutes les idées que l’on pouvait avoir.

N’étant pas fan des adaptations du livre vers le petit ou grand écran, je suis pour une fois assez curieuse de la regarder, de voir comment les personnages ont été transposés à l’écran. Je suis plus dubitative sur le maintien du rythme. En effet, il n’y a aucun temps mort du début à la fin du roman. On est à la fin heureux et triste du dénouement final, heureux pour le personnage principal mais triste de quitter ce duo. Heureusement, il ne s’agit que d’un premier tome … il faut donc s’armer de patience jusqu’au prochain crime.

 

Clairette

4 thoughts on “Instinct de James Patterson & Howard Roughan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.