Cinabre de Nicolas Druart

Résumé : Cinabre, c’est la couleur de l’hôtel le plus chic de Toulouse, étau de velours fréquenté par une clientèle fortunée. Un rouge minéral qui rappelle la couleur du sang.
L’Hôtel Ferdinand fut le théâtre d’un quadruple homicide dans les années 1980. Son directeur, Eugène Ferdinand, y massacra sa famille avant d’être abattu par la police. Toute sa famille sauf Richard, petit dernier miraculé. C’est lui-même qui décidera trente ans plus tard de rouvrir l’établissement… Mais on n’efface pas à coups de travaux monumentaux une réputation sulfureuse.

Les Rois de Pique sont six anciens camarades de promo qui ont fui l’hôpital pour se lancer en indépendants. Lorsque l’un d’eux disparaît après avoir soigné une cliente de l’Hôtel Ferdinand, personne ne semble s’en émouvoir. Seul Elliot Akerman, infirmier sensible et sans concession, va partir à sa recherche.
Pendant ce temps, Toulouse vit sous la terreur d’un tueur qui attaque ses victimes au sabre. Est-il isolé ? Et qui doit se sentir menacé ? Pour le capitaine Aubert et son équipe, c’est le début d’un combat sans fin contre une hydre voilée par des nappes de sang.

Avis : Les atmosphères des romans de Nicolas Druart sont toujours différentes et angoissantes et ce roman ne fait pas exception.

J’ai tout de suite été intriguée par le résumé et cet hôtel mythique, qui fait peur à tout le monde et qui pourtant attire aussi les foules. C’est dans ce cadre que l’on découvre Elliot Akerman qui, après la disparition de son collègue, le remplace dans sa tournée à l’hôtel Ferdinand pour soigner une très belle jeune femme. Mais alors qu’il découvre les lieux, et même s’il a peur, il se sent aussi très attiré par cet endroit qui recèle de nombreux secrets.

En parallèle, nous suivons l’enquête sur plusieurs meurtres perpétrés en ville. Des gens sont attaqués par une personne masquée, avec un sabre, et le capitaine Aubert est déterminé à découvrir ce qui se passe !

C’était un roman intéressant et j’étais impatiente de découvrir ce qui se passait exactement dans cet hôtel et qui était l’assassin des meurtres ! L’histoire était vraiment originale et prenante même si l’atmosphère est un peu malsaine !

5 thoughts on “Cinabre de Nicolas Druart

  1. Je ne connais pas du tout cet écrivain et n’ai pas entendu parler de ce livre alors qu’il a apparemment reçu de nombreux prix. Je me le note : Merci pour la découverte !

Répondre à Les lectures de Marinette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *