Serpentine by Laurell K. Hamilton

Anita Blake, Vampire Hunter, 26

Synopsis: Vampire hunter Anita Blake has managed to overcome everything she faces. But this time there’s a monster that even she doesn’t know how to fight…

A remote Florida island is the perfect wedding destination for the upcoming nuptials of Anita’s fellow U.S. Marshal and best friend Edward. For Anita, the vacation is a welcome break, as it’s the first trip she gets to take with wereleopards Micah and Nathaniel. But it’s not all fun and games and bachelor parties…

In this tropical paradise Micah discovers a horrific new form of lycanthropy, one that has afflicted a single family for generations. Believed to be the result of an ancient Greek curse, it turns human bodies into a mass of snakes.

When long-simmering resentment leads to a big blowout within the wedding party, the last thing Anita needs is more drama. But it finds her anyway when women start disappearing from the hotel, and worse–her own friends and lovers are considered the prime suspects. There’s a strange power afoot that Anita has never confronted before, a force that’s rendering those around her helpless in its thrall. Unable to face it on her own, Anita is willing to accept help from even the deadliest places. Help that she will most certainly regret–if she survives at all, that is…

Review: I know that many people have abandoned Anita Blake in the face of the growing number of relationships and the overly polyamorous theme. I know it. I understand it too, but I have a weakness for this series. This is one of the first that I started and although many things tire me, I can not let it go. I sometimes take a long time to read them after their releases, but I do it anyway. I’m not going to tell you that things are changing because it would be lying, it’s in the continuity of previous novels. I concede that I was a little irritated at the beginning of the novel because of the incessant stories in all the novel about Anita’s personal concerns, jealousy, incessant demands for more attention. Yes, it’s still tiring, but we know what to expect when we dive into an Anita Blake novel. At least this time the scenes of sex are limited to the three principal characters Micah, Nathaniel and Jean-Claude and I did not have to think about who were her other numerous partners whose names I easily mix.

Apart from that, how can we resist reading a story about Edward’s wedding? Yes, Edward is here and I did not remember how irritating Donna was. But that’s not all because we also find Bernado and Olaf! Yes, Olaf! Oh I really like that one! It was the icing on the cake and that’s what really enhanced the novel for me. It is a character full of complexity and completely psychopathic but I love it! His interactions with Anita are always a treat to follow!

In addition to all this, our heroes will be confronted with two problems: a population that seems to turn into serpents little by little without a possible return and the disappearance of a woman at the wedding hotel. So of course, and even if it’s complicated, our Marshals will have to get back on duty even on vacation!

 

Serpentine de Laurell K. Hamilton (VO)

Anita Blake, Tome 26

Résumé (traduction personnelle) : La chasseuse de vampires Anita Blake a réussi à surmonter tout ce qu’elle a affronté. Mais cette fois, il y a un monstre qu’elle ne sait pas comment combattre …

Une île éloignée de la Floride est la destination idéale pour les noces du compatriote U.S. Marshal et meilleur ami d’Anita : Edward. Pour elle, les vacances sont les bienvenues, car c’est le premier voyage qu’elle fait avec Micah et Nathaniel. Mais ce n’est pas jeux, amusement et enterrements de vie de garçon …

Dans ce paradis tropical, Micah découvre une nouvelle forme horrible de lycanthropie, qui a affligé une famille pendant des générations. Considéré comme le résultat d’une ancienne malédiction grecque, il transforme les corps humains en une masse de serpents.

Quand le ressentiment qui mijote depuis longtemps mène à une grande éruption en plein milieu de la noce, la dernière chose dont Anita a besoin est plus de drames. Mais elle en trouve quand des femmes commencent à disparaître de l’hôtel, et pire – ses propres amis et amants sont considérés comme les principaux suspects. Il y a un pouvoir étrange qu’Anita n’a jamais affronté auparavant, une force qui rend son entourage impuissant. Incapable de faire face à elle-même, Anita est prête à accepter l’aide des endroits les plus meurtriers. Aide qu’elle regrettera certainement – si elle survit…

Avis : Je sais que beaucoup de monde a abandonné Anita Blake face au nombre croissant de relations et au thème trop présent polyamoureux. Je le sais. Je le comprends aussi, mais j’ai un faible pour cette série. C’est une des premières que j’ai commencée et même si beaucoup de choses me fatiguent, je ne peux pas la lâcher. Je mets parfois beaucoup de temps après la sortie à les lire, mais je le fais quand même. Je ne vais pas vous dire que les choses changent parce que ce serait mentir, c’est dans la continuité des romans précédents. Je le concède, j’ai été un peu irritée au début du roman à cause des rengaines incessantes qu’il y a dans tous les romans sur les soucis personnels d’Anita, la jalousie, les demandes incessantes de plus d’attention. Oui, c’est toujours aussi fatigant, mais on sait à quoi s’attendre quand on se plonge dans un Anita Blake. Au moins cette fois-ci les scènes de sexe se limitent au trois principaux Micah, Nathaniel et Jean-Claude et je n’ai pas eu à réfléchir à qui étaient ses autres nombreux partenaires dont je mélange facilement les noms.

Ceci mis à part, comment résister à lire une histoire sur le mariage d’Edward ? Oui, Edward est là et je ne me rappelais par contre pas à quel point Donna étaient irritante. Mais ce n’est pas tout parce qu’on retrouve aussi Bernado et Olaf ! Oui, Olaf ! Qu’est-ce que je l’aime celui-là ! C’était la cerise sur le gâteau et c’est ce qui a beaucoup rehaussé le roman pour moi. C’est un personnage plein de complexité et complètement psychopathe mais je l’adore ! Ses interactions avec Anita sont toujours un régal à suivre !

En plus de tout cela, nos héros vont se confronter à deux problèmes : à une population qui semble se transformer en serpents petit à petit sans retour possible et à la disparition de femme à l’hôtel du mariage. Alors bien sûr, et même si c’est compliqué, nos Marshals vont devoir reprendre du service même en vacances !

 

Karma Girl by Jennifer Estep

Bigtime, Book 1

Synopsis: Bigtime, New York, is not big enough for both Carmen Cole and the superheroes and ubervillains who stalk its streets. An intrepid reporter, Carmen’s dedicated her life to unmasking the spandexwearers, all because her fiancé turned out to be a superhero, and a cheating one at that-sleeping with none other than his nubile nemesis.

Exposing the true identities of the nation’s caped crusaders and their archenemies has catapulted Carmen from her sleepy southern hometown to the front pages of the country’s biggest newspaper, The Exposé. Hobnobbing with millionaires and famished fashionistas is all in a day’s work for a woman on the trail of the Fearless Five and Terrible Triad. But when Carmen gets the scoop of her career, her life comes crashing down around her. And even Bigtime’s sexiest superhero, Striker, may not be able to save her.

Review: It’s been a long time since I’ve read a novel featuring superheroes and I admit that, knowing the talent of Jennifer Estep, I was curious to discover another of her series. I have this novel for years and it is true that I do not regret finally trying it because I had a good time.

Carmen Cole hates superheroes and their alter-egos the ubervillans. Why is that? On the day of her wedding and feeling that her fiancé hides something from her, she decides to go and ask him for explanations to find him cheating on her with her best friend … But that’s not all, because on top of that, he kept a secret that he was the superhero of the city and her best friend the villain of the story. Scorned and after revealing their identities, she decides to take revenge by unmasking all the heroes and villains so that everyone knows who they are! But now, by becoming more and more known and by unveiling the most appreciated heroes, her career plummets overnight when her latest victim commits suicide after the publication of the paper. Putting everything in question, Carmen will have to face new attentions and especially ubervillains who want her to discover the identity of the sexiest superhero: Striker.

I liked this novel, it’s fresh, it’s full of ideas and it changes from what we usually read everywhere. Carmen realizes little by little that her revenge can have terrible repercussions … Her relationship with Striker is a little delicate and we can see that neither of them really knows how to act in relation to the other. A link exists between them, which pushes them towards each other and yet both know that it is a bad idea.

The story was nice and I really had a good time with the characters. However it is true that there is not a lot of suspense regarding the identity of the characters. While Carmen is looking for who Striker might be, we are almost sure about his identity, just like the great villain of the story. It is not really a problem but I wondered if it was done on purpose or not. In any case it’s a different story to have a good time!

 

 

Karma Girl de Jennifer Estep (VO)

Bigtime, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Bigtime, New York, n’est pas assez grand pour Carmen Cole, les super-héros et les ubervillains qui traquent ses rues. Journaliste intrépide, Carmen a consacré sa vie à démasquer les porteurs de justaucorps, tout cela parce que son fiancé s’est avéré être un super-héros infidèle qui couche avec nulle autre que son ennemie jurée.


Exposer les véritables identités des capes et de leurs ennemis a catapulté Carmen de sa petite ville natale sudiste aux premières pages du plus grand journal du pays, The Exposé. Frayer avec des millionnaires et des fashionistas affamées est une journée type pour une femme sur les traces de la Fearless Five et Terrible Triad. Mais quand Carmen obtient le scoop de sa carrière, sa vie s’écroule autour d’elle. Et même le super-héros le plus sexy de Bigtime, Striker, ne pourra peut-être pas la sauver.

Avis : Ça fait très longtemps que je n’ai pas lu un roman mettant en scène des super-héros et j’avoue que, connaissant le talent de Jennifer Estep, j’étais curieuse de découvrir une autre de ses séries. J’ai ce roman depuis des années et c’est vrai que je ne regrette pas de m’être enfin lancée car j’ai passé un bon moment.

Carmen Cole déteste les super-héros et leurs alter-égos les ubervillains. Pourquoi ? Le jour de son mariage et sentant que son fiancé lui cache quelque chose, elle décide d’aller lui demander des explications pour le retrouver en train de folâtrer avec sa meilleure amie… Mais ce n’est pas tout, car en plus de cela, il lui a caché qu’il était le super-héros de la ville et sa meilleure amie la méchante de l’histoire. Bafouée et après avoir révélé leurs identités, elle décide de se venger en démasquant tous les héros et vilains pour que tout le monde sache qui ils sont ! Mais voilà, en devenant de plus en plus connue et en dévoilant les héros les plus appréciés, sa carrière dégringole du jour au lendemain quand sa dernière victime en date se suicide après la parution du papier. Remettant tout en question, Carmen va devoir faire face à de nouvelles attentions et notamment des ubervillains qui veulent qu’elle découvre l’identité du super-héros le plus sexy : Striker.

J’ai bien aimé ce roman, c’est frais, c’est plein d’idées et ça change de ce qu’on a l’habitude de lire un peu partout. Carmen se rend petit à petit compte que sa vengeance peut avoir de terribles répercutions… Sa relation avec Striker est un peu délicate et on voit bien qu’aucun des deux ne sait vraiment comment agir par rapport à l’autre. Un lien existe entre eux, qui les pousse l’un vers l’autre et pourtant tous les deux savent bien que c’est une mauvaise idée.

L’histoire était sympa et j’ai vraiment passé un bon moment avec les personnages. Cependant c’est vrai qu’il y a quand même moins de suspens par rapport à l’identité des personnages. Alors que Carmen cherche qui Striker pourrait bien être, on se doute grandement de son identité, tout comme pour la grande méchante de l’histoire. Ce n’est pas très gênant mais je me suis demandée si c’était fait exprès ou pas. Dans tous les cas c’est une histoire différente qui fait passer un bon moment !

 

Un crime, un châtiment de Fanny André

Bane Seed, Tome 2

Résumé : Bane Seed et son coéquipier Dorian Murray ont réussi, laborieusement, à éviter une guerre entre les peuples fae ! Mais leurs hiérarchies respectives ne sont pas encore prêtes à passer l’éponge sur leurs erreurs passées, si bien que leur duo est toujours d’actualité. Bane aurait pourtant bien voulu s’offrir un peu de bon temps en faisant une virée casino et en voyant Lorid, son sex-friend. Malheureusement, sa supérieure en a décidé autrement. La voilà donc propulsée formatrice d’une Banshee débutante qui n’a rien de docile !

Et quand leur amie Korena la Korrigane est portée disparue, Dorian réclame son aide pour la retrouver. Déjà accaparée par son rôle de prof, Bane risque d’avoir du mal à tout gérer…

Avis : Quand j’avais lu le premier tome, j’avais passé un bon moment mais j’avais été un peu déçue de ne pas avoir plus de développement au niveau de l’univers. Très peu de choses sont expliquées et c’est vrai que c’est un sentiment présent tout au long de la lecture. Pourtant j’espérais vraiment que nous en saurions plus avec ce second tome. Même si j’étais contente de connaitre plus de détails sur les différents métiers des Banshee, c’est vrai que j’ai, une fois de plus, eu le même problème que précédemment. Je trouve ça dommage parce que les idées de l’auteure sont très sympas mais il manque quelque chose. D’ailleurs, je dois dire que j’ai aussi préféré le tome précédent au niveau de l’intrigue.

Comme le premier roman, c’est un roman très court que l’auteure nous propose et c’est vrai que ça explique aussi ce sentiment de manque. Cependant, j’étais contente de retrouver les personnages. Ils sont hauts en couleur et je dois dire que j’aime toujours vraiment beaucoup Morgane et Merlin ! Par contre, j’ai trouvé que l’intrigue était plutôt lisse.

J’ai l’air négative, je m’en rends compte, mais j’ai quand même passé un bon moment globalement, c’est juste que j’en attendais plus. L’écriture de l’auteure est très fluide et agréable à lire, elle nous emporte toujours avec beaucoup d’aisance !

 

 

Poison Fruit by Jacqueline Carey

Agent of Hel, Book 3

Synopsis: The Pemkowet Visitors Bureau has always promoted paranormal tourism—even if it has downplayed the risks (hobgoblins are unpredictable). It helps that the town is presided over by Daisy Johanssen, who as Hel’s liaison is authorized by the Norse goddess of the dead to keep Pemkowet under control. Normally, that’s easier to do in the winter, when bracing temperatures keep folks indoors.

But a new predator is on the prowl, and this one thrives on nightmares. Daisy is on her trail and working intimately with her partner and sometime lover from the Pemkowet PD, sexy yet unavailable werewolf Cody Fairfax. But even as the creature is racking up innocent victims, a greater danger looms on Pewkowet’s horizon.

As a result of a recent ghost uprising, an unknown adversary—represented by a hell-spawn lawyer with fiery powers of persuasion—has instigated a lawsuit against the town. If Pemkowet loses, Hel’s sovereignty will be jeopardized, and the fate of the eldritch community will be at stake. The only one who can prevent it is Daisy—but she’s going to have to confront her own worst nightmare to do it.

Review: It’s been a while since I read the first two novels but I had this third and last volume that was waiting for me very wisely in my TBR pile.

As always Daisy must handle a lot of problems in the city! Indeed, it seems that a new entity is wreaking havoc. Being able to invade the nightmares of the inhabitants, this creature has the power to feed on them and lead them to suicide or death by fear. But here, our heroine is determined to flush him/her out even if she must face her worst nightmare! However, it will not be easy and the consequences will haunt her. But that’s not all because it seems that a lawyer (son of a demon) with the power of persuasion is ready to do anything to acquire the lands surrounding the kingdom of Hel. Although Daisy does everything in her power to thwart that, she did not expect that to achieve his goals, the person he represents would launch a lawsuit against the city.

The plot written by Jacqueline Carey was really well put together and I confess that I waited impatiently to discover the identity of the person behind all this. In any case, one thing is sure, I did not expect that! But whatever happens, our heroine is determined to resist even if a war looms.

In addition to her work as a liaison, Daisy will have to manage her feelings between a Cody who explains that he can not be with her but who can not really get away from her and Stefan who has a great deal of shadows but who is very intrigued by the relationship they might both have. In any case I am happy with the choices of the author that I approve at 100%!

It was a good conclusion for a very nice trilogy to discover!

 

 

Poison Fruit de Jacqueline Carey (VO)

Agent of Hel, Tome 3

Résumé (traduction personnelle) : Le Bureau des visiteurs de Pemkowet a toujours promu le tourisme paranormal, même s’il a minimisé les risques (les hobgobelins sont imprévisibles). Cela aide à ce que la ville soit présidée par Daisy Johanssen, qui, en tant que liaison de Hel est autorisée par la déesse nordique des morts à conserver Pemkowet sous contrôle. Normalement, c’est plus facile à faire en hiver, quand les températures gardent les gens à l’intérieur.

Mais un nouveau prédateur est à l’affût, et celui-ci se nourrit de cauchemars. Daisy est sur sa piste et travaille intimement avec son partenaire et parfois amoureux du PD de Pemkowet, Cody Fairfax, un loup-garou sexy mais indisponible. Mais même si la créature accumule des victimes innocentes, un plus grand danger menace l’horizon de Pewkowet.

À la suite d’un récent soulèvement de fantômes, un adversaire inconnu – représenté par un avocat de l’enfer doté de puissants pouvoirs de persuasion – a intenté un procès contre la ville. Si Pemkowet perd, la souveraineté de Hel sera compromise, et le sort de la communauté eldritch sera en jeu. La seule qui puisse l’empêcher est Daisy, mais elle devra faire face à son pire cauchemar.

Avis : Ça fait un moment que j’ai lu les deux premiers romans mais j’avais ce troisième et dernier tome qui m’attendait bien sagement dans ma PAL.

Comme toujours Daisy doit gérer un grand nombre de problèmes en ville ! En effet, il semblerait qu’une nouvelle entité fasse des ravages. Pouvant envahir les cauchemars des habitants, cette créature a le pouvoir de s’en nourrir et de les mener au le suicide ou la mort par la peur. Mais voilà, notre héroïne est bien décidée à la débusquer même si elle doit pour cela faire face à son pire cauchemar ! Pourtant, ce ne sera pas chose aisée et les conséquences vont la hanter. Mais ce n’est pas tout car il semblerait qu’un avocat (fils de démon) au pouvoir de persuasion soit prêt à tout pour acquérir les terrains qui entourent le royaume d’Hel. Même si Daisy met tout en son pouvoir pour contrecarrer cela, elle ne s’attendait pas à ce que pour parvenir à ses fins, la personne qu’il représente lance une plainte contre la ville.

L’intrigue de Jacqueline Carey était vraiment bien ficelée et j’avoue que j’attendais avec impatience de découvrir l’identité de la personne derrière tout cela. En tout cas, une chose est sûre, je ne m’attendais pas à ça ! Mais quoi qu’il se passe, notre héroïne est bien décidée à résister même si une guerre se profile.

En plus de son travail en tant que liaison, Daisy va devoir gérer ses sentiments entre un Cody qui lui explique qu’il ne peut pas être avec elle mais qui n’arrive pas vraiment à se détacher et Stefan qui a une grande part d’ombre mais qui est très intrigué par la relation qu’ils pourraient avoir tous les deux. Dans tous les cas je suis contente des choix de l’auteure que j’approuve à 100% !

C’était une bonne conclusion pour une trilogie très sympa à découvrir !