Princess Nightmare #1 de Mei Noguchi

Résumé : Pour l’anniversaire de ses 114 ans la jeune et belle vampire Little demande pour cadeau une adolescence normale. C’est donc accompagnée par son frère et protecteur Radu, son loup-garou serviteur Inukai et son ami Shinji, capable de percevoir les esprits, même les plus discrets, que Little intègre l’école Sainte Rosa en horaires aménagés. Alors qu’elle essaie tant bien que mal de profiter de sa jeunesse un démon vient perturber sa vie de lycéenne…

 Avis : Je ne sais pas trop quoi penser de ce manga. Pour ce qui est du livre en lui-même, je dois dire que j’ai été agréablement surprise car je le trouve très beau. La couverture dans des tons violets est magnifique, rien qu’en la regardant on s’attend à une histoire assez sombre et mystérieuse. Qui plus est, il y a une très belle page en couleur, pliée à l’intérieur du manga, qui présente les quatre personnages principaux. Rien à dire à ce niveau-là, c’est très soigné.
Par contre, en ce qui concerne l’histoire, là j’avoue que j’ai été un peu déçue. Les idées étaient intéressantes mais à mon avis elles n’ont pas été suffisamment exploitées et au final, je trouve que Princess Nightmare 1 n’est pas à la hauteur des autres mangas vampiriques. Ici on a donc une école qui dispense des cours le soir, un personnage qui cherche à se venger suite à l’assassinat d’un de ses proches par un vampire, des chasseurs, etc… tout cela me fait un peu penser à Vampire Knight, le manga de Matsuri Hino, mais en beaucoup moins bien.
Il y a pas mal d’action, des révélations, en fait, il y a tellement d’éléments qui nous sont balancés que du coup, j’ai trouvé que cela faisait un peu trop fouillis. Par moments, j’ai eu un peu de mal à tout suivre et j’avoue que j’ai dû le relire une seconde fois pour m’assurer d’avoir bien tout compris ! Les personnages sont très intéressants mais malheureusement, ils ne sont pas assez approfondis. J’aurais voulu en savoir un peu plus sur chacun d’entre eux, notamment sur l’étrange pouvoir de Shinji. Quant à Inukai, on ne sait pratiquement rien de lui. C’est vraiment dommage. Je pense que cette histoire aurait été bien plus intéressante si elle avait comporté plusieurs tomes. Mais c’est une série très courte qui ne comprend que deux volumes, d’où sûrement cette impression d’avoir tout en accéléré. Le graphisme en lui-même est assez sympa, les petites scènes de combat sont très réussies. Ce premier volume se termine par une terrible mais toutefois prévisible trahison et annonce un tome 2 riche en rebondissements.
En conclusion, j’ai été un peu déçue mais comme il n’y a que deux tomes en tout, je lirai quand même la suite pour connaître le dénouement de l’histoire.

One thought on “Princess Nightmare #1 de Mei Noguchi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.