Caroline Bingley de Jennifer Becton

 

Résumé : Dans Orgueil et Préjugés, Caroline Bingley n’a qu’une idée en tête : faire main basse sur le très convoité Mr Darcy. Peine perdue, ce dernier lui préfère la douce Elizabeth Bennet, celle-là même dont Caroline n’a de cesse de se moquer. Bannie de la maison de son frère, la voilà contrainte de retourner vivre chez ses parents. Quand ses rêves les plus fous- une lignée ancienne, un titre, un domaine- sont enfin à sa portée en la personne de William Charlton, Caroline sera-t-elle prête à y renoncer pour écouter son cœur ?

Avis : On surfe beaucoup en ce moment sur la vague Orgueil et Préjugés. En effet, on retrouve de nombreux livres narrant tel ou tel personnage, nous permettant d’en apprendre plus sur ce roman mythique ou en tout cas de l’approfondir. Je l’avoue avec une grande honte, non… je n’ai pas lu Orgueil et Préjugés ! Mais j’espère avoir l’occasion de le faire un jour, d’autant plus que je l’ai dans ma PAL en version originale (d’autant plus que le livre est très joli). Mais ! Oui parce que je ne suis pas totalement ignorante, j’ai vu plusieurs films traitant de cette œuvre. Aussi, quand j’ai vu ce roman sur Caroline Bingley, je me suis dit que c’était l’occasion de finalement tenter l’histoire et d’en apprendre plus.

Cette jeune Caroline est exilée par son frère Charles après son mariage avec Jane. Elle ne comprend pas pourquoi il lui en veut tellement alors qu’elle ne faisait que le protéger. Mais se mettre à dos Charles, Jane, Darcy et Elizabeth n’aide pas les choses. Son frère attend qu’elle s’excuse auprès de chacun et fasse amende honorable, mais ce n’est pas du tout à son goût, d’autant qu’elle ne voit aucunement le problème. La voilà donc complètement furieuse et obligée de rentrer chez elle à la campagne avec un chaperon, pour réfléchir à ses méfaits. Mais son arrivée ne changera pas ses desseins et elle fera tout pour s’élever en société et reprendre la place qui lui revient, pour prouver à tous qu’elle est mieux que ce qu’ils pensent.

Caroline est un personnage très complexe, et c’est encore peu dire. Quand nous la découvrons, nous ne pouvons nous empêcher de ne pas vraiment l’apprécier. Elle est tout ce qu’on espère ne jamais devenir. Elle dédaigne les gens qui sont issus d’une classe inférieure à la sienne et ne se manque pas de passer ses humeurs sur sa dame de compagnie. Elle ne rêve que d’une seule chose : se marier avec une personne possédant un titre afin de s’élever encore plus haut dans la société. Et surtout cacher d’où lui vient tout son argent, c’est-à-dire d’une famille de commerçants. Aussi, quand elle rentre chez elle et qu’elle se rend compte que Patrick Rushton, un homme dont la famille avait tout perdu des années plus tôt, est maintenant associé de son père, elle ne peut que réprouver ce choix. Ne manquant pas d’être désagréable à chaque occasion pour bien lui faire comprendre. Je ne sais vraiment pas comment cet homme tout à fait charmant a réussi à garder son sang-froid et à supporter chacune de ses attaques. J’étais impressionnée qu’il ne l’arrête pas plus souvent, et pourtant il ne se gêne pas pour lui dire ce qu’il pense d’elle. Je l’ai beaucoup apprécié de même que leurs dialogues ! C’est un des personnages dont on sait qu’il ne joue aucun jeu. Mais il n’est pas le seul et j’ai été aussi très impressionnée par la gentillesse de Rosemary Pickersgill, sa dame de compagnie, qui la laisse la traiter de manière complètement injuste.

Mais caroline va vraiment évoluer dans cette histoire, nous permettant de comprendre cette femme vulnérable et effrayée. Elle est beaucoup plus que ce que l’on croit et j’étais assez surprise en fin de roman de voir ses choix. Bien sûr elle ne change pas non plus du tout au tout et reste la personne qu’elle était mais elle comprendra de nombreux points très importants. C’était assez drôle de la voir se rendre compte de tous ces changements, la changeant en une personne qu’elle ne connait pas. Nous ne voyons pas beaucoup Charles et les autres personnages, mais ils sont présents dans son esprit tout au long de l’histoire, ou par les missives que son frère lui envoie. C’était vraiment intéressant de voir cette partie de l’histoire et d’apprendre à connaître Caroline ainsi que sa famille. C’était donc une jolie surprise pour moi et j’avoue que je suis curieuse de découvrir d’autres livres du même genre pour voir les différentes idées que nos auteurs ont pu concocter.

 4

mellianefini

6 thoughts on “Caroline Bingley de Jennifer Becton

  1. Honte à toutes les deux !! xDD J’ai lu le livre, j’ai vu la série (6 épisodes) de 1995, le film de 1940 et de 2005.. Bref, j’adore Orgueil et Préjugés ! : )

    Je savais que des livres étaient publiés racontant les histoires des personnages qui tournaient autour du couple phare, mais je n’en n’ai lu aucun. Pourtant j’ai dans ma PAL « Les Filles De Mr Darcy – Tome 01  » et « Les aventures de Miss Alethea Darcy – Tome 02 » d’Elizabeth Aston à lire… Et j’aimerais aussi me procurer « Le Journal de Mr Darcy » d’Amanda Grange ! Et je constate que je vais devoir ajouter dans ma liste d’envie les livres de « Jennifer Becton » sur le sujet ! : p

    • ooooh y a meme une série?? Je ne savais meme pas.

      Ah faut que tu les lises pour me donner ton avis et que je les achète aussi!!!! Oui il parait que le journal de Darcy est très bien.

  2. Je ne connais pas du tout l’oeuvre de Jane Austen. Je n’ai lu aucun de ces romans et je n’ai même pas lu un livre de cette collection ^^ Je devrais me laisser tenter je pense…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *