Lune de miel & Gueule de bois de Jane Graves

Playboys, Tome 2

Résumé : La comptable Heather Montgomery n’aime pas les mariages. D’une part, elle y retrouve toute sa famille, qui la harcèle pour qu elle trouve chaussure à son pied. D’autre part, elle y croise des playboys comme Tony McCaffrey, un Don Juan brouillon et agaçant. Pourtant, après une soirée trop arrosée à Las Vegas, c’est auprès de Tony que Heather se réveille… devant un certificat qui les déclare mari et femme ! Pour donner le change à la famille de Heather, le séducteur accepte de faire semblant d’être son mari pendant un mois. Mais cette fausse lune de miel suscite lentement de vrais sentiments…

Avis : J’ai commencé ce livre sans vraiment savoir quoi en attendre et j’avoue que j’ai vraiment passé un bon moment avec l’histoire et les personnages. C’est une petite romance contemporaine que l’on retrouve ici, un tome qui se lit rapidement et que l’on prend plaisir à suivre.

Heather est une comptable, célibataire (chose que tout le monde ne manque pas de lui faire remarquer) et qui n’a pas vraiment de chance avec ses relations amoureuses. De plus, elle doit maintenant se coltiner le prochain mariage de sa cousine, qu’elle n’apprécie même pas et qui n’hésite pas à lui rappeler qu’elle avance dans la vie. Heather est une personne extraordinaire mais elle n’a pas confiance en elle, elle n’aime pas ses cheveux frisés, elle n’a pas la taille mannequin et se trouve finalement assez banale. C’est d’ailleurs pourquoi c’est assez facile de s’identifier à elle, de la comprendre dans ses décisions. Oui, Heather est une héroïne à laquelle on s’attache vraiment facilement.

Pourtant, voilà que sa vie change du tout au tout quand après une virée à Las Vegas pour l’enterrement de vie de jeunes filles de sa cousine, et surtout après avoir un peu trop bu, Heather se retrouve mariée avec l’homme sur lequel elle fantasme depuis quelques temps. Pourtant, elle sait parfaitement qu’il n’est pas pour elle, il ne sort qu’avec des femmes séduisantes au possible, changeant de filles toutes les semaines sans se priver de le raconter à qui veut bien l’entendre. Non, il n’est pas pour elle, mais alors qu’ils décident de jouer cette mascarade pendant un mois, le temps que la famille d’Heather la laisse un peu tranquille et que le mariage de Regina soit passé, il se pourrait bien que quelque chose apparaisse entre eux.

C’était une histoire très touchante, on comprend parfaitement les doutes de notre héroïne par rapport à tout ce qu’il se passe. Elle s’attache facilement à Tony et le supporte comme une femme peut le faire, ce qui le perturbe finalement un peu aussi. Mais alors qu’elle s’attache, Tony a du mal à gérer le tout et on aimerait qu’il comprenne ce qui est le mieux pour lui. Après il est vrai qu’il incarne parfaitement le bad boy qui peut nous faire craquer. Et on suit son changement d’attitude au cours des chapitres.

C’était une jolie histoire comme je le disais. Il est très facile de rentrer dans le roman pour ne le laisser qu’une fois fini, parce que oui, je l’ai fini d’une traite ! Je suis d’ailleurs curieuse de découvrir les autres de la série à présent. D’ailleurs soyez assuré qu’il n’y a aucun problème à commencer avec ce volume comme je l’ai fait. Une très bonne découverte pour moi !

4

mellianefini

15 thoughts on “Lune de miel & Gueule de bois de Jane Graves

  1. Comme tu le sais , j’ai aussi beaucoup apprécié cette lecture. Je n’avais pas fait attention qu’il faisait partie d’une saga avec Smoking &Layettes , ils sont complètement indépendants . Seules les couvertures ont un air de famille.

  2. Je pensais que j’avais lu un livre de l’auteur mais en fait pas du tout. J’ai smoking & Lafayette dans ma PAL. C’est une auteure que je veux donc découvrir. 🙂

    Ps: Comme pour Outlander, je vais te lancer des messages subliminales pour que tu lises Orgueil et préjugés. C’est mon livre préférée (dans le genre).

      • J’adore ce livre mais j’avais adoré le film à l’époque donc ça à jouer. Mais on a le droit de ne pas aimer. 🙂 Il en faut pour tous les goûts. J’avais moins aimé Raison et sentiments.

        Pour Divergente, on aime ou on n’aime pas. Mais si tu as apprécié le film et que tu lis pas mal de dystopie jeunesse, tu devrais aimé. En deux jours, c’est lu. C’est de la lecture rapide. 🙂

  3. Le genre de lecture pas prise de tête qui fait du bien au moral. Ca fait du bien entre deux morceaux plus conséquents. J’ai lu le premier (smocking et layette) il y a un an ou deux et, sans avoir laissé un souvenir impérissable, j’avais passé un bon moment en sa compagnie. Du coup je me dis que ce T2 y passera surement aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.