Once Kissed de Cecy Robson (VO)

O’Brien Family, Tome 1

Résumé (traduction personnelle) : Curran O’Brien évolue rapidement dans la hiérarchie du département de la police de Philadelphie. Mais lorsque son partenaire, nouvelle recrue, est presque tué sous sa surveillance, Curran veut seulement prouver qu’il a encore ce qu’il faut pour marcher parmi les meilleurs de Philly. Il n’est donc pas très content d’être coincé sur une mission de sécurité pépère pour le bureau du procureur. . . jusqu’à ce qu’il obtienne un bon aperçu de la douce stagiaire qu’il est censé protéger, mais ne pas toucher.

Tess Newart reconnaît Curran instantanément. Comment ne le pourrait-elle pas? Au collège, elle a attaché cet ancien garçon de fraternité au cadre de son lit avec ses chaussettes à motifs de losanges ! Cette effervescence d’un coup d’une nuit était la seule indiscrétion que Tess ne se soit permise. Elle a survécu à l’école de droit jusqu’à présent, en dépit du fait qu’elle est poussée à réussir par son père autoritaire. Maintenant qu’elle est en stage sur une importante affaire contre un patron impitoyable du crime, elle ne peut pas compromettre sa carrière en cédant à la tentation de nouveau. Elle ne s’attendait tout simplement pas à ce que la tentation soit si sacrément charmant en uniforme.

Tess sait son père a d’autres plans pour elle, et ils ne comprennent pas Curran. Mais pourtant, elle retombe sous son charme. Et quand le danger apparaît, Curran révèle à quel point il peut être un flic bad boy.

Avis : Cecy Robson m’avait vraiment emportée avec sa série NA Shattered Past et j’étais curieuse de découvrir celle-ci. Il faut dire que pour ceux qui ne le savent pas, nous retrouvons ici la famille O’Brian dont nous avons déjà rencontré certains membres dans la première série. On se concentre donc cette fois-ci sur un autre frère, et nous retrouvons donc Curran, un policier travaillant à Philadelphie.

Comme pour les romans précédents, les personnages ici ont été blessés par la vie. Curran doit essayer de se relever après une mission qui s’est terminée de façon assez catastrophique. En effet, en ayant hésité à tirer sur un jeune garçon qui les menaçait lui et son partenaire, la nouvelle recrue de son équipe s’est retrouvée paralysée à vie, chose qu’il a beaucoup de mal à se pardonner. On peut comprendre que la culpabilité le ronge mais c’est aussi assez triste de voir qu’il refuse d’aller chercher de l’aide ou avancer et accepter. Mis un moment de côté, il va devoir surveiller une jeune femme qu’il a connue quand il était plus jeune : Contessa. Pauvre Tess, c’est facile de comprendre ses difficultés et de compatir face aux épreuves qu’elle a à endurer par rapport à son père. Il faut dire que ce dernier agit de façon assez ignoble entre chantage et harcèlement moral. Il a une idée bien précise des hommes qu’elle doit fréquenter et son avis n’a que peu d’importance. En plus de cela, sans la possibilité de travailler et de gagner de l’argent le temps de finir ses études, elle est sous son joug. Ainsi, il est très difficile pour elle de refuser quoi que ce soit à son père de peur de se retrouver avec une facture plus longue qu’un bras, de ne plus avoir de toit pour vivre ou encore de ne plus avoir d’argent pour finir son école d’avocats.

Vous le comprendrez, on retrouve alors deux personnages brisés par la vie qui savent qu’ils ne peuvent pas finir ensemble… et pourtant… Curran sait pertinemment que quelle que soit l’attraction qu’il éprouve pour la jeune femme, il ne peut pas se permettre de mettre son travail en danger en sortant avec la personne qu’il est sensé surveiller. Quant à Tess, elle sait aussi pertinemment que son père refusera catégoriquement une possible relation entre elle et cet agent de police qui la fait craquer. Mais cela ne change pas leurs sentiments et c’était très agréable de voir leur histoire se créer et évoluer doucement au cours des chapitres.

Je m’attendais à avoir une grosse présence de l’enquête pour laquelle le frère de Curran et Tess travaillent mais j’ai été surprise de voir que ce n’est pas le cas. Pourtant, ce n’est pas gênant, on n’y fait d’ailleurs pas vraiment attention, les personnages étant au cœur de l’histoire. D’ailleurs, je ne l’ai pas mentionné mais j’ai adoré revoir certains personnages de la série Shattered Past même s’ils ne sont pas très présents non plus. Dans tous les cas c’était une bonne surprise et je suis impatiente de me lancer dans la suite !

4

mellianefini

8 thoughts on “Once Kissed de Cecy Robson (VO)

  1. Finalement c’est bien aussi quand les personnages prennent le pas sur l’enquête ! C’est un peu ce qui m’est arrivée dernièrement dans un thriller et cela ne pas pas déplu ^^ Merci pour la découverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.