The Winner’s Kiss de Marie Rutkoski (VO)

The Winner’s Trilogy, Tome 3

Résumé (traduction personnelle) : La guerre a commencé. Arin en est le coeur, avec l’Orient comme allié et l’empire comme ennemi. Il a finalement réussi à rejeter ses souvenirs de Kestrel, même si il ne peut pas tout à fait l’oublier. Kestrel s’est transformée en une personne qu’elle ne pouvait plus reconnaître : quelqu’un qui se soucie plus de l’empire que de la vie des gens innocents-et certainement plus que ce qu’elle ne l’aimait. Du moins, voilà ce qu’il pense.

Mais dans l’extrême nord, se trouve un camp de travail où Kestrel est retenue prisonnière. Peut-elle réussir à s’échapper avant qu’elle ne se perde elle-même? Comme la guerre s’intensifie, Kestrel et Arin vont se découvrir des rôles inattendus dans la bataille, de terribles secrets, et un espoir fragile. Le monde est en train de changer. L’Orient se place contre l’Occident, et Kestrel et Arin se retrouvent au milieu. Dans un jeu comme ça, quelqu’un peut-il vraiment gagner?

Avis : Comment ne pas être impatient de se plonger dans ce troisième et dernier tome de Winner’s Trilogy ! Chacun des volumes a été maitrisé de façon admirable et la tumulte des sentiments dû au roman précédent ne peut que nous rendre extrêmement curieux pour la suite. Oui, nos pauvres héros traversent tant d’événements difficiles qu’on se demande ce qu’il va bien pouvoir arriver une fois de plus. Bien sûr, nous avons aussi le défi du dernier tome qui est toujours très difficile à surmonter, la possibilité de nous présenter un roman et surtout une fin à la hauteur de ce qui a été écrit précédemment et je peux vous dire que Marie Rutkoski a parfaitement réussi son challenge et bien plus encore car elle nous plonge dans son histoire dès le premier chapitre et nous emporte tout au long sans que l’on ne puisse la lâcher. Oui, parce qu’une fois encore les sentiments sont au rendez-vous, certains très difficiles d’ailleurs au point d’avoir les larmes aux yeux mais aussi certains plus attendrissants quand Arin et Kestrel essaient de se redécouvrir. Mais sachez une chose, ce n’est pas une histoire facile, tout comme The Winner’s Crime, les personnages principaux seront loin d’être ménagés.

Dès le début d’ailleurs, on découvre les conséquences des actions de Kestrel, ce que son père ose lui faire en apprenant la vérité à son sujet et même si ce n’est pas la mort, je me demande si ce n’est pas pire. C’était d’ailleurs très triste de voir cette jeune femme pleine de hargne et de volonté s’éteindre à petit feu malgré ses tentatives, au point même de ne plus savoir qui elle est. C’est une descente aux enfers que l’on suit mais ensuite aussi un espoir pour comprendre qui elle est et qui elle était. Même si son caractère fort domine, ça m’a brisé le cœur de voir la personne qu’elle était devenue après tous ces évènements. Pourtant, on ne peut qu’être content de retrouver Arin et elle ensemble dans l’histoire, de voir Arin comprendre ce qu’il a fait et les conséquences de ses actions, de voir que rien n’est plus pareil….

Mais la guerre fait aussi rage et on assiste aux choix de nos héros, aux sacrifices qu’ils sont prêts à entreprendre pour que leur victoire soit de leur côté mais là encore rien n’est vraiment simple. Pourtant, j’ai trouvé que l’auteur avait parfaitement réussi à retranscrire les conséquences. Kestrel va d’ailleurs se retrouver dans des situations nouvelles, un rôle qu’elle ne pensait pas avoir et qui pourtant l’aidera aussi à avancer.

Vous le comprenez bien, j’ai été emportée une fois de plus par l’histoire et les personnages. C’est un réel plaisir de les retrouver et les lire. Marie Rutkoski nous transmet leurs joies, peines et espoirs. Ce n’est pas une histoire facile mais c’est quelque chose de passionnant comme toujours !

5

mellianefini

8 thoughts on “The Winner’s Kiss de Marie Rutkoski (VO)

  1. J’ai pas lu ton avis parce que je ne veux pas prendre de risque, mais il faut vraiment que je me lance dans cette série !!!! J’ai le premier tome sur ma liseuse et pourtant je ne l’ai pas encore entamé, je ne comprends pas. Je crois que je vais me le prendre en papier, je sais pas trop encore (oui dès fois je suis compliquée ^^). Mais une chose est sûre, il sera lu cette année 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.