Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Martin-Lugand

Résumé : Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

Avis : Voilà un roman que j’étais curieuse de lire. Mon amie Céline m’avait fait découvrir l’auteure et je dois dire que quand elle m’a offert ce nouveau livre, je n’ai pu m’empêcher d’être très curieuse. L’auteure a une plume indéniable et ses idées sont vraiment très intéressantes et justes.

Dans ce roman, nous découvrons, Iris, une jeune femme qui n’est pas heureuse dans sa vie. Son couple ne va pas si bien que ça, son travail ne lui plait pas et elle n’est pas heureuse. Et, quand elle apprend qu’elle avait été prise quand elle était plus jeune dans l’école de couture qu’elle rêvait tant d’intégrer, sa vie se délite. Ce n’est pas un job convenable et pour cela ses parents lui ont toujours caché qu’elle avait été acceptée. Reprenant sa vie en main et faisant front face à tous ceux qui s’opposent à elle, Iris va parvenir à être engagée dans un atelier de couture. Un endroit où elle pourra enfin s’essayer à ce travail qui lui plait temps. Dans ce cadre, Iris devra choisir ce qu’elle veut pour sa vie, pour son mariage, pour être enfin heureuse et ne rien regretter.

C’était un très beau roman, très touchant et très prenant. J’ai adoré découvrir Iris, même si j’étais très triste de voir comment certains la traitaient. Elle va s’ouvrir et s’épanouir dans ce monde qu’elle aime tant, mais les choses ne sont pas si simples. Si j’ai douté de quelques révélations, j’avoue que j’ai vraiment été très surprise par d’autres.

Je n’ai pas lâché le récit avant de l’avoir terminé et je dois dire que je suis ravie. Je suis passée par tellement d’émotions avec Iris et j’étais impatiente de voir où elle allait me mener.

7 thoughts on “Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Martin-Lugand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.