Willful Child de Steven Erikson (VO)

Résumé (traduction personnelle) : De l’auteur du New York Times, Steven Erikson, arrive un nouveau roman de science-fiction à la devil-may-care, avec des aventures calamiteuses et carrément chaotiques à travers l’immensité infinie de l’espace interstellaire.

Ce sont les voyages du vaisseau A.S.F. Willful Child. Sa mission continue : rechercher de nouveaux mondes étranges sur lesquels planter le drapeau Terran, pour subjuguer et, si nécessaire oblitérer de nouvelles formes de vie, et faire sauter l’audace …

Et donc nous rejoignons le pas si brillant, mais terriblement excessivement sûr de lui – Capitaine Hadrian Sawback et son équipage hétéroclite à bord du Starship Willful Child pour une série d’aventures presque calamiteuses et carrément chaotiques à travers «l’immensité infinie de l’espace interstellaire. »

L’auteur à succès du New York Times pour le livre Malazan acclamé de la séquence Fallen a pris sa passion pour Star Trek et la transformée en une parodie intelligente, inventive, et extrêmement divertissante sur l’ensemble homanoïde-explorant-l’espace-pour-le-bien-de-toutes-les espèces-mais-bousillant-tout-avec-beaucoup-de-gadgets-high-tech-tout-au-long, des aventures exagérées. Le résultat est un roman SF qui parodie habilement le genre tout en rendant hommage affectueusement.

Avis : Quand j’ai vu le roman, j’ai tout de suite su que ça ne serait pas pour moi. Des vaisseaux ? Des Aliens ? Tout ce que j’ai du mal en science-fiction. Bon d’accord j’avoue j’ai du mal avec beaucoup de choses en science-fiction. Pourtant le résumé semblait assez drôle avec un personnage principal si haut en couleur. Par contre, c’est vrai que même si je connais Star Trek de nom, je n’ai jamais vu un épisode ou alors je ne m’en rappelle pas, il est donc difficile pour moi de dire si ça s’en rapproche ou si nous avons une bonne parodie ici.

Capitaine Hadrian Sawback embarque dans son nouveau vaisseau avec une toute nouvelle équipe qu’il a choisi mais qu’il ne connait aucunement. Ensemble ils vont partir dans l’espace et découvrir les merveilles qu’il recèle ou en tout cas c’est ce qu’ils croient. Oh oui, parce qu’après avoir essayé d’accoster un vaisseau, ils se retrouvent « infestés » par une nouvelle entité, Tammy, qui prend possession du tout en s’insérant dans les circuits. Tout le monde est un peu chamboulé par ce changement excepté Hadrian qui prend cela assez bien au final. Tammy devient un membre à part entière de son équipage au grand déplaisir de certains. Il faut dire que malgré une attitude assez déterminée, notre être reste assez agréable à découvrir.

Il se passe beaucoup de choses dans ce roman, et même si certains moments m’ont beaucoup plu, je pense que c’était trop science-fiction pour que je ne puisse vraiment adhérer à tout ou vraiment comprendre ce qu’il se passait. Par contre c’est vrai que j’ai adoré notre personnage principal ! Il a tout du anti-héros, il est sarcastique, n’a pas vraiment de chance et semble très doué pour se retrouver dans des situations rocambolesques. Et il n’a pas son pareil pour les régler d’ailleurs.

Comme je le disais j’ai adoré les personnages et leurs conversations, et même si j’ai eu un peu de mal avec l’histoire, je pense sincèrement que les personnes appréciant le genre seront vraiment conquises. C’était une découverte intéressante et je suis contente de voir que le roman reçoit des avis positifs parce que je pense qu’il le vaut vraiment. C’est le premier roman du genre dont j’apprécie autant les protagonistes.

3 

mellianefini

5 thoughts on “Willful Child de Steven Erikson (VO)

  1. Je ne suis pas trop trop S.F ou Fantasy mais avec ton blog, j’ai pu noter quelques titres sympathiques ! Par contre, pour celui ci, je passe mon tour !
    Quand j’ai vu la couverture, sans lire le résumé, je me suis dit : CE N’EST POUR MOI ! 😉

  2. J’a la saga « Le Livre Malazéen des glorieux défunts » dans ma PAL mais c’est de la fantasy, et cet auteur m’intrigue ! Du coup en lisant ta chronique j’ai bien envie de le tenter un de ces quatre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *