Le Livre des Choses Perdues de John Connolly

Résumé : L’Europe est sur le point de basculer dans la guerre. Le jeune David est trop petit pour comprendre la politique, mais il n’en ressent pas moins l’inquiétude qui, chaque jour, mine un peu plus les traits de son père. Le garçon se retrouve livré à lui-même, seul avec Rose, celle qui a remplacé sa mère défunte. Mais un jour, la voix de cette dernière l’appelle, elle est là, toute proche, quelque part au fond du jardin, dans ce tronc creux qui, hier encore, n’était pas là… Et voilà David aspiré dans un autre monde, peuplé de créatures tout droit sorties des contes qu’il lit à longueur de journée. Un lieu magique et violent où; au détour de chaque chemin, le guette un danger qu’il doit affronter s’il veut un jour rentrer chez lui.

Avis : Avant de commencer ce livre, j’avais un peu peur de la tournure des contes dont l’auteur s’est servi tout au long de son histoire. En effet, il est toujours difficile de reprendre des histoires de notre enfance, que nous connaissons tous sans souvent leur enlever le petit plus qu’elles ont, ou de perdre leur enchantement. Mais ce n’était pas le cas, on redécouvre avec plaisir les écrits que nous connaissons tous mais sous une forme différente, certains ne changent pas vraiment et sont très représentatifs de ceux de départ, d’autres ont une toutes nouvelles version très originales comme pour le petit chaperon rouge. Certaines histoires sont aussi plus horribles à leur façon et d’autres font sourire comme celle de Blanche Neige, je dois dire que j’ai vraiment adoré celle ci, c’était une très bonne idée.

On peut aussi se demander au départ si ce n’est pas un livre de type Young Adult, il est vrai qu’il est rare de tomber sur des livres avec pour personnage principal un enfant de 12 ans pour des lecteurs plus âgés. Mais finalement on comprend quand on rentre dans l’histoire que ce livre n’est pas fait pour un jeune public, il est très sombre et les histoires complexes. Le style du livre m’a fait pensé à un film que j’ai vu il y a quelques temps : Le Labyrinthe de Pan, je pense que par certaine manière ils sont un peu comparables. On pourrait assimiler Ofélia et David en de nombreux points : leur monde entourés de livres, la guerre si proche, leur nature à tous les deux, leurs envies…

J’ai trouvé que l’histoire commençait un peu trop doucement, l’auteur a utilisé plusieurs chapitres pour nous expliquer et ré expliquer la mort de la mère de David ou encore l’inimitié entre ce jeune garçon et Rose sa belle mère. Peut-être en avait-on besoin pour comprendre vraiment le monde dans lequel évolue David au départ, mais c’est vrai que j’ai vraiment beaucoup plus apprécié le livre une fois que cette partie a été passée. L’univers dans lequel il se retrouve est bien imaginé et l’histoire bien construite. Le mélange de chaque conte à l’histoire principale se fait parfaitement et tout se succède sans problèmes. On découvre au début du livre un jeune homme têtu, égoïste, bloqué dans son passé, mais qui change au fil des événements pour devenir plus à l’écoute des autres, courageux et désireux d’arranger tout le mal qu’il a fait.

C’était un joli livre, à la fois étrange et fascinant. J’ai beaucoup apprécié suivre les aventures de David.

14 thoughts on “Le Livre des Choses Perdues de John Connolly

  1. Je te laisse un commentaire là pour pas trop polluer ailleurs ^^

    J’ai vu ton commentaire chez Melisande :
    à propos de la série de Rachel Caine, j’ai voulu commencer l’autre série et après quelques pages je me suis dit « merde je me spoile » du coup j’ai tout arrêté ^^ J’en suis qu’au tome 6 de la série j’ai honte, parce qu’elle est géniale !
    Je la lis en anglais et je suis fannnn je te la conseille !

  2. Pas de soucis. C’est vrai que du coup je ne sais pas du tout ce que ça donne entre les deux mais ça a l’air pas mal différent quand même. Le spin off a quand meme 4 tomes consacrés à une autre histoire, que j’aime beaucoup d’ailleurs. Merci, je pense que quand j’aurais le temps j’essaierais de m’y mettre aussi. Surtout que ça va me manquer maintenant que la série Outcast se finit.

  3. Son autre série est en 9 tomes, et les premiers sont plus indépendants, à partir du 4 commence un gros fil rouge. Mais je trouve que l’auteur arrive à chaque fois à trouver quelque chose pour faire rebondir le scénario.
    Bon, son héroïne en voit de toutes les couleurs ! Mais j’aime beaucoup, et le tome 4 m’a presque fait pleurer ! (et le 5 a durer 2h ^^)
    Et tout cas, ouaip, quand tu as le temps essaye ! J’ai des épreuves numériques si tu veux des premiers tomes !

  4. lol pas de soucis ! Je pense que si je me les prends ça sera en anglais pour les avoir en poche. Je ne savais pas qu’elle t’avait autant marqué, il faut vraiment que j’y pense alors ! Et toi si tu as l’occasion hésite pas à te remettre à l’autre.

  5. Je peux recadrer en disant que j’ai très envie de le lire mais ni les sous ni le temps !
    J’enrage, trop de choses à lire !

    Là je suis dans mes SP anglais, finalement je ne les aurai pas fini ce soir sniff, alors lire en français…

  6. Avant même de lire ton avis, en lisant simplement le résumé, je me suis dit la même chose que toi : ça me fait penser au Labyrinthe de Pan.

    Ta critique me donne bien envie de le lire. Je crois que je vais le noter sur ma Wish-list. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *