Magic on the Line de Devon Monk (VO)

Allie Beckstrom, Tome 7

Résumé (Traduction Personnelle) : Je prends une grande inspiration, me prépare à mon mal de tête et lance un sort. Je rajoute de la magie. Le monde apparait dans des nuances d’ancienne magie parmi les nouveaux sorts vibrants, des néons de lumière s’échappent des bâtiments, des couleurs pastel dérivent dans la rue déserte.

Allie Beckstrom a payé de bon coeur le prix pour son utilisation de la magie, elle a obéi aux règles de l’Autorité, l’organisation clandestine qui fait et régit toute politique au sujet de la magie. Mais quand le nouveau leader de l’Autorité, Bartholomew Wray, refuse de croire que les nombreuses morts soudaines à Portland sont dues à la magie, Allie doit choisir entre suivre les règles de l’Autorité ou se retourner contre les personnes pour qui elle aurait risqué sa vie.
Pour arrêter l’infection de magie noire à travers la ville, Allie doit remettre en cause tout ce qu’elle chérit : ses souvenirs, sa vie. Comme les utilisateurs de magie noire se dressent à l’encontre d’innocents et que ses proches commencent à tomber, Allie est à court d’options…

Avis: Quel plaisir de retrouver une nouvelle aventure d’Allie Beckstrom ! Si vous pensez que l’histoire pourrait s’essouffler avec les livres, arrêtez-vous là, c’est très loin d’être le cas. Est-il possible que la série s’améliore de plus en plus alors qu’elle était déjà sublime ? Je crois que Devon Monk a réussi à le faire en tout cas. Ou c’est l’impression qu’il me reste maintenant que j’ai fini ce septième tome. Je dois dire que j’avais un peu peur au départ d’être déçue, parce qu’il est toujours difficile d’accrocher le lecteur, mais comme pour les autres livres de la série je suis tombée sous le charme de ce nouveau roman. Et je dois dire que n’ai même qu’une hâte, que le huitième tome sorte pour me jeter dessus. Une bonne chose qu’il sorte fin avril, car l’attente aurait été terrible.

J’ai, je l’avoue, quelque peu oublié où se finissait exactement le tome d’avant mais cela n’a pas été un souci, on reprend l’histoire comme si de rien n’était. Bien sûr tous les personnages sont au rendez-vous. De nouveaux apparaissent aussi tel que Collins, un ami du père d’Allie. Je crois que c’est le personnage qui m’a le plus intrigué. On se demande, bien qu’il le dénie tout au long du livre, comment il a connu Allie et ce qu’il s’est passé entre eux. Bien qu’elle se pose la question plusieurs fois, le rythme effréné de l’histoire l’empêche de trouver la réponse à cette question. J’espère que l’on pourra en savoir plus dans le prochain tome, qui d’ailleurs vu la fin de celui-ci va être riche en émotions.

Ce septième tome est un tournant prépondérant dans la série. Tout est remis en question d’une manière dont on ne pouvait s’attendre. Il est difficile de ne pas tout dire tellement j’ai été emportée par l’histoire et les évènements. Bien sur les « veiled » sont au rendez-vous, toujours là, toujours plus forts. On apprend quelques nouvelles histoires par rapport à Daniel ou encore par rapport à la rencontre entre Allie et Zayvion. On s’inquiète avec Allie, on s’inquiète pour Allie. C’est comme toujours un personnage attachant que l’on comprend facilement. Elle est amenée à faire des choix déterminants et bien sûr, elle ne choisit jamais la facilité. Elle préfère mener sa vie comme elle l’entend même si cela peut être dangereux.

On ne voit pas l’histoire passer que l’on est déjà à la fin, car comme toujours l’écriture est fluide, l’histoire rythmée par l’action et les choix de notre héroïne. Enfin vous l’aurez compris c’est un roman qui m’a beaucoup plu et si vous ne connaissez pas cette série je vous la recommande chaleureusement.

Auteurs nord-américains vivants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.