Guest Post: Cassie Alexander, série Edie Spence (Traduction)

Nous sommes très heureuses aujourd’hui d’accueillir sur le blog l’auteure d’une nouvelle série Urban Fantasy : Cassie Alexander. Son premier tome Nightshifted sort aux USA le 22 Mai 2012. Les droits ont aussi été rachetés par J’ai Lu et le livre devrait sortir en France en 2013 (selon l’auteure). Si vous voulez un aperçu de mon avis sur Nightshifted, n’hésitez pas à aller le lire ici. Mais je vous laisse tout d’abord découvrir ce joli guest post que Cassie Alexander a écrit pour nous, le planning d’une journée de notre héroïne.

——————
Un changement dans la vie d’Edie Spence (by Cassie Alexander) :
2255 – cours à la réception avant de me changer pour travailler. Regarde mes assignements. C’est juste moi et la personne de la chambre trois. Génial. Soit ils sont très portés sur la critique, soit ils sont fous. Lève les yeux et entre dans la chambre trois. Vois le patient couché dans son lit, se parlant à lui-même avec de grands gestes. Fou. Génial. Non.
2300 – Reçois un rapport d’une infirmière qui ne semble même pas connaître mon nom. Malgré le fait que je lui ai déjà fait mon rapport au moins quarante fois, et que je porte un badge. Découvre que le patient de la chambre trois raconte à tout le monde qu’il est un fantôme. Le patient n’est pas vraiment un fantôme, ni aucun être surnaturel d’ailleurs, mais l’étage est comblé, et il ne se rappellera sûrement pas son passage au Y4 demain matin, d’où son placement ici.
2330 – Vais évaluer la chambre trois. Trouve le patient en train de faire des bruits tout seul « whhhooooooo-whooooooooo! », comme un méchant de Scooby-Doo. Heureusement, entends que son taux d’alcool dans le sang est de 3, ce qui lui donne une assez bonne excuse. Vais dans la chambre trois à l’encontre de ce que je veux et d’un meilleur jugement. Le patient me « woooo-ise » dès que je rentre dans la chambre.
0000 – Ai des difficultés à écouter la poitrine du patient avec le stéthoscope. Me demande si le patient est sûr au sujet de son diagnostique de fantôme, parce qu’il sonne beaucoup plus comme un train. M’assois devant la porte pour surveiller et planifier.
0200 – Charles vient et suggère de donner des médicaments pour que patient trois se taise. Malheureusement, aucun n’a été prescrit. Patient trois a été placé ici et son médecin l’a laissé tel quel. Au moins il n’est pas vraiment agité, à part ses continuels woooo. Deux fois plus de temps pour faire le suivi avec un livre.
0300 – Le patient de jour de la deux sort de sa chambre. Il fait 1m95 et est musclé de manière impressionnante. Il offre de tuer le patient de la chambre trois pour le faire taire.
« Vous ne pouvez pas tuer ce qui est déjà mort ! » lui a crié le patient trois, entre deux woooos. Charles est revenu pour proposer au patient de la chambre 2 quelques médicaments qu’il peut prendre. Ai des pensées sombres sur l’appropriation et la réutilisation de la thorazinede patient deux.
0400 – deuxième assignement fait. Fais une chaine de papier pour le patient, assise derrière la porte. Patient trois demande ce que je fais. Je lui explique, « vous savez, comme le fantôme des Noëls passés. »
Le patient assimile doucement, puis acquiesce. « Mais c’est des Hanoukka passés. Je suis juif. »
Suis d’accord avec ça. Voudrais proposer au patient d’aider pour le distraire, mais réalise que lui donner des ciseaux pourrait ne pas être une bonne idée par principe.
0500 – Donne au patient fantôme, les papiers des hanoukkas passés. Vais même jusqu’à prendre une vieille couverture pour y couper des trous pour les yeux. Vais dans la chambre et arrange tout avec l’aide du patient. Cela fini, Meaty arrive pour savoir si tout va bien.
« Ce n’est pas une Barbie alcoolique, Spence »commence mon infirmière en charge, mais après s’être approché et avoir reniflé l’air, elle ajoute « mais je parie qu’il a au moins 2 dans le sang maintenant. »
N’avais aucune idée que mon infirmière en charge pouvait servir d’alcootest. «  Doooonc, peut-être que le woooo-truc a été thérapeutique ? »
Meaty jette un coup d’œil au patient une fois de plus puis à moi, et souffle. « Ne pousse pas ta chance. »
0600 – Patient trois, portant la couverture avec les trois trous pour les yeux, et portant la chaine de papier, arrête de wooooer. Finalement, finalement, endormi. Finis d’écrire. Vais dans la chambre et prend doucement la chaine de papier du patient, afin de ne pas avoir à les expliquer à ceux qui me remplaceront. 
0710 – La journée se finit, tard. Encore une autre infirmière qui prétend ne pas connaitre mon nom. Regarde dans la chambre le patient endormi puis me regarde ostensiblement. « Il semble que quelqu’un ait eu une nuit facile. »
Cela ne vaut pas le coup de se battre avec elle ou d’expliquer. « Bien sûr » je lui réponds. « Bien sûr ».
——————
Merci beaucoup à Cassie Alexander pour cette petite introduction à son univers. Nous espèrons que cela vous aura aussi donné envie de découvrir la série.
N’hésitez pas à aller faire un tour sur son site web pour en apprendre plus : http://cassiealexander.com/

2 thoughts on “Guest Post: Cassie Alexander, série Edie Spence (Traduction)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *