The Universal Mirror de Gwen Perkins (VO)

Résumé (Traduction personnelle) : Sur l’ile de Cercia, les dieux sont morts, tués par leurs adeptes et remplacés par l’étude de la magie. Les magiciens ont pour interdiction de quitter leurs terres. Les lois lient ces hommes pour les empêcher de lancer des sorts sur les vivants – que ce soit pour leur faire du mal ou les soigner.
Quentin, un jeune noble, se dresse contre les lois pour l’amour de sa femme. Son meilleur ami, Asahel, défie l’autorité à ses côtés, sans savoir que cette quête pour cette magie perdue les mènera aux limites de la raison, menaçant même leurs âmes.  The Universal Mirrors montre jusqu’où deux hommes sont prêts à aller pour le savoir et ce qu’ils seront prêts à détruire pour l’obtenir.
Avis : Je ne lis pas souvent de livres fantasy mais c’est toujours un plaisir de se plonger dans une histoire telle que celle-ci. Je ne connaissais pas du tout Gwen Perkins, mais il a été agréable de découvrir son premier roman.
Ce premier volume nous met en scène deux meilleurs amis en quête d’une nouvelle vie. Deux magiciens qui veulent contrer les lois de leur ile pour soigner et sauver les personnes atteintes de la peste. Bien sûr, Quentin a un motif bien plus personnel, sa femme qu’il aime plus que tout a des séquelles depuis toute petite et il désire la soigner pour qu’elle redevienne aussi belle qu’elle l’était auparavant et peut-être enfin qu’elle l’aime, elle aussi en retour. Il sera aidé dans cette recherche par son ami de toujours Asahel, bien que ce dernier soit beaucoup plus méfiant et prudent. Oui car il faut dire qu’être arrêté pour hérésie peut signifier la mort ou pire encore. Cependant quoi qu’il se passe, Quent est plus que déterminé à trouver une réponse à ses recherches, quoi qu’il en coûte ! Mais bien sûr rien ne marche comme il le devrait, et rien n’est jamais assez bien dissimulé, surtout quand tout le monde surveille tout le monde.
J’étais très intriguée par ce monde si différent des autres bien que j’ai eu du mal à comprendre comment les gens ne s’étaient pas révoltés plus tôt. Tout est tellement réglementé et il est si désagréable d’être autant surveillé. Mais je ne pense pas non plus avoir compris toutes les subtilités de cet univers. C’était cependant très intéressant de suivre nos deux protagonistes dans leur recherche et d’essayer de comprendre les complots qui se cachaient autour d’eux.
Quentin et Asahel sont très différents l’un de l’autre. Asahel se sent redevable envers son ami et essaie de faire tout ce qu’il peut pour l’aider, quand bien même il sait que ce n’est pas une bonne idée. Il est cependant très naïf et c’est assez triste de le voir se faire manipuler par tout le monde. Surtout qu’au final il ne se rend pas compte des actes de ceux qui l’entourent.
Je dois dire que le personnage que j’ai apprécié le plus a été Catherine. C’est une jeune femme très difficile à cerner. On ne comprend pas très bien au départ comment Quentin peut vouloir faire plaisir à cette femme si froide. Quoi qu’il essaie de faire elle le repousse au point qu’il en croit qu’il est la personne qu’elle déteste le plus au monde. Mais tout cela n’est aussi qu’apparence, on apprend au fils des chapitres à la connaitre bien que je ne crois toujours pas avoir compris ses réels sentiments, tout est toujours si contradictoire quand il est sujet de cette femme.
C’était une histoire très intéressante à suivre et on découvre de jolies surprises. Je pense tout de même que de nombreux aspects auraient peut-être mérité d’être davantage approfondis afin de mieux comprendre ce qu’il se passait. Ce roman n’est finalement pour moi qu’une amorce d’histoire qui pourrait préparer à quelque chose de plus grand. Nous abordons nombre de sujets mais peu sont vraiment développés, ce qui est assez dommage. C’est cependant un volume agréable à découvrir et j’espère qu’il y aura une suite quant aux aventures d’Asahel car l’aventure semble commencer maintenant et tout reste à découvrir.

7 thoughts on “The Universal Mirror de Gwen Perkins (VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *