La Marque du Démon de Diana Rowland


Kara Gillian, Tome 1

Résumé : Son métier : flic. Son hobby : invoquer des démons.

Kara espérait utiliser ses pouvoirs pour arrêter un tueur en série. Mais son invocation n’a pas eu l’effet escompté : Rhyzkahl, un seigneur démon à la beauté surnaturelle, est apparu dans sa cave. La jeune femme est partagée entre la peur et le désir que cet être éveille en elle. Peut-elle lui demander son aide pour arrêter un meurtrier qui a déjà pris la vie et l’âme de treize personnes ? Kara est la seule à pouvoir résoudre cette énigme, mais avec Rhyzkahl qui hante ses rêves et un charmant agent du FBI qui surveille ses moindres faits et gestes, elle risque d’être complètement dépassée…
Avis : J’étais vraiment intriguée par ce tome et j’étais curieuse de voir ce qu’il en était. Bon il faut dire que quand deux personnes vous poussent à le lire, il n’y a plus de choix. (Si, si, Angie et Zendastark, je parle bien de vous !). Mais elles ont eu tout à fait raison parce que j’ai finalement beaucoup apprécié ce premier opus. Je n’avais pas lu de tomes mettant vraiment en scène des démons depuis Jenna Black et c’était vrai un plaisir de me plonger dans ce nouvel univers.
J’ai trouvé très intéressant la mise en forme de l’histoire qui est finalement très différente des autres livres du même type. En effet, l’enquête de Kara a une place aussi importante que le coté surnaturel du livre. Moi qui adore un bon mystère j’ai été servie ! Kara est une toute jeune invocatrice qui aime plus que tout sommer des démons pour qu’ils lui rendent de petits services.  Mais c’est aussi une vie qui la met à l’écart des autres et l’empêche toute relation sociale. C’est cependant une femme hors du commun qui arrive à cumuler une double vie, chose qui est assez incroyable étant donné tout ce à quoi elle doit s’occuper.
Le monde que Diana Rowland a inventé est des plus intéressants. J’avoue que j’ai été fascinée par toutes les hiérarchies de démons. Pour une fois qu’on a de vrais démons, différents des humains pour certains, c’est vraiment agréable de pouvoir les imaginer. D’ailleurs Rhyzkahl m’a tout de suite intrigué, c’est si difficile de ne pas avoir plus d’informations sur lui. Je crois que j’aurais aimé qu’il soit plus présent tout au long de l’histoire mais je comprends aussi le fait qu’il reste en retrait de cette manière. Hé il faut bien aussi une chance pour Ryan non ? Ils sont tous les deux difficile à cerner, on ne parvient pas à comprendre ce qu’ils veulent vraiment ou de quel côté ils sont. On se doute qu’ils ont tous les deux quelque chose derrière la tête et on réfléchit tout au long des chapitres pour comprendre ce qu’il se passe. Mais je dois dire que je suis toujours intriguée maintenant que le livre et fini et j’espère en apprendre plus.
Pour ce qui est de l’enquête c’est vrai que c’était un peu long et on se demande quand Kara arrivera à découvrir le coupable. Mais ça nous permet aussi de poser les bases de l’histoire et de nous faire comprendre l’environnement dans lequel notre héroïne vit. Quelque chose qui d’ailleurs est assez compliqué pour une jeune femme au milieu de tous ces hommes. J’ai beaucoup aimé évoluer dans cette enquête si terrible, on suspecte un grand nombre de personnes et j’avoue que finalement même si le coupable était passé dans les personnes pour lesquelles j’avais un doute, je ne m’attendais pas une seule seconde à cette révélation, ni la raison de tout cela. Tout s’enchaine très vite à la fin du roman et c’est vrai qu’on n’a pas le temps de vraiment réfléchir qu’on découvre finalement ce qu’il se passe réellement.
Enfin tout ça pour dire que ce livre était une jolie découverte et je suis d’autant plus curieuse maintenant de me lancer dans le tome deux qui s’annonce vraiment prometteur. Donc merci les filles pour m’avoir incité à le lire ! Une nouvelle série à suivre.

12 thoughts on “La Marque du Démon de Diana Rowland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *